×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 26 janvier 2006
HÉBERGEMENT

SUITE À LA REPRISE DU GROUPE TAITTINGER L'ÉTÉ DERNIER

Starwood Capital va développer une chaîne de luxe Le Crillon

Après avoir passé la société Louvre Hotels au peigne fin, Barry Sternlicht - patron du fonds d'investissement américain Starwood Capital - a choisi de lancer un nouveau réseau d'hôtels de prestige portant le nom du palace parisien.


Barry Sternlicht veut rééditer la stratégie qu'il a développée au sein de Starwood Hotels. Il va ainsi lancer une chaîne 'ultraluxe', baptisée Le Crillon. Londres, Rome, Barcelone, New York, Shanghai, Pékin… figurent parmi les destinations 'cibles'.

Pas de surprise ! Barry Sternlicht - l'homme d'affaires fondateur de Starwood Capital dont Wall Street ne cesse de vanter les mérites - a toujours fermement cru dans les vertus du luxe. Il l'a prouvé par le passé en créant avec succès Starwood Hotels & Resorts (Sheraton, W Hotels, Saint Regis, Westin, Luxury Collection…), entreprise qu'il a quittée en 2004. Après avoir acquis le Groupe Taittinger et sa filiale Société du Louvre l'an passé, il poursuit aujourd'hui dans la même voix. Comme nous l'avions d'ores et déjà évoqué dans nos éditions du 28 juillet 2005, le patron du fonds d'investissement américain vient en effet de décider de lancer une nouvelle chaîne hôtelière internationale haut de gamme, baptisée Le Crillon. Une marque - dont le fleuron sera bien sûr le palace parisien de la place de la Concorde - destinée à développer une hôtellerie de prestige de 'style européen'.
Un 'style européen' d'ailleurs qui se déclinera à travers la planète tout entière tant dans les grandes métropoles que sur des sites de loisirs. Londres, Rome, Barcelone, New York, Los Angeles, Chicago, Las Vegas, Tokyo, Shanghai, Pékin, Hong-Kong Delhi, Mumbai, Dubai et le Qatar figurent ainsi parmi les destinations 'cibles' sélectionnées par Barry Sternlicht. S'agissant des zones de villégiature, des établissements portant l'enseigne Crillon devraient voir le jour dans les Caraïbes, l'Extrême Orient et au coeur de domaines skiables tel Mammoth Mountain en Californie.
Positionné sur le segment de 'l'ultraluxe', ce réseau inédit capitalisera en outre sur le savoir-faire gastronomique des chefs travaillant actuellement au sein de Louvre Hotels à savoir Guy Martin (3 étoiles au Michelin, Le Grand Vefour) et Jean-François Piège (2 étoiles au Michelin, Les Ambassadeurs). Autre idée envisagée par Barry Sternlicht : décliner la marque Baccarat au sein des bars des hôtels Crillon et des lounges dénommés Champagne Taittinger.
Financièrement parlant, la croissance de cette nouvelle chaîne se réalisera en fonds propres, mais aussi via des partenariats.
Claire Cosson
zzz36v

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2961 Hebdo 26 janvier 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration