×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 26 janvier 2006
RESTAURATION

REPRIS POUR MOINS DE 100 000 EUROS

Des gaufres à La Petite Table

Nancy (54) Incontournable de la place Stanislas, Jean-Louis Tosi vient d’émigrer à quelques encablures. Après 25 ans de gaufres-glaces sur la place aux dorures, il a repris le restaurant La Petite Table au Passage Bleu pour un peu moins de 100 000 E.


Fin mai, Jean-Louis Tosi a racheté le restaurant La Petite Table au Passage Bleu, dynamique petite artère commerciale du centre de Nancy.

Les Nancéiens qui avaient l’habitude de voir son sourire derrière le stand de gaufres-glaces de la place Stanislas doivent se demander où il est passé. En 25 ans de présence par tous temps et toutes saisons, son visage était devenu aussi familier que celui de PPDA sur les petits écrans français. Et pourtant, il n’est pas loin Jean-Louis Tosi. À seulement quelques centaines de mètres de là, au coeur du charmant Passage Bleu. Tranquillement installé à la terrasse de La Petite Table, il savoure son bonheur. Depuis fin mai, il est l’heureux propriétaire de ce restaurant. “Je pensais depuis quelques années à m’installer à mon compte. Aussi, lorsque l’occasion s’est présentée, je n’ai pas hésité”, glisse le dynamique quadragénaire.
Pour un peu moins de 100 000 E, un prix “très correct”, l’affaire était conclue avec Stéphanie et Alain Duval, les anciens propriétaires. Et Jean-Louis Tosi a pu démarrer une nouvelle vie : “Depuis l’âge de 18 ans, je travaillais place Stanislas. C’était du 7 j/7, 12 heures par jour. Aujourd’hui, c’est mon 4e dimanche de repos depuis 30 ans.”

Pause-goûter en projet
Si son rythme de vie a changé, il n’en va pas de même pour La Petite Table. Le menu sera sensiblement identique. “Nous proposons un plat du jour, une carte de salades et des spécialités pâtes pour une clientèle d’affaires de proximité”, indique le nouveau maître des lieux. L’équipe ne bougera pas non plus. Mickaël, le cuisinier, et Jean-Claude, le serveur, sont toujours fidèles au poste. Mais seront désormais épaulés par “l’homme orchestre” comme il se surnomme lui-même et Céline, préposée à la terrasse pour l’été.
La capacité d’accueil est toujours de 80 couverts (40 en intérieur et 40 en terrasse). Et le chiffre d’affaires équivaut toujours à l’investissement réalisé pour l’achat de sa Petite Table.
La vraie nouveauté se situe ailleurs. Dans ce que Jean-Louis Tosi appelle les pauses goûters. “Pour l’été, le restaurant reste ouvert l’après-midi et propose des glaces. À l’automne, nous continuerons avec des crêpes.” Chassez le naturel.
Joseph Tripodi/JBP zzz22v 961t11

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2961 Hebdo 26 janvier 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration