Tribune libre : « Un été très attendu par nos Restaurateurs ! » par Pascal Peltier, CEO METRO France

Alors que l'été est un moment crucial pour la restauration, les Français et touristes sont-ils au rendez-vous ? Quelle est la situation de la restauration française aujourd'hui entre inflation et émeutes ? Pascal Peltier, directeur général de METRO France, fait le point sur la conjoncture actuelle.

Publié le 27 juillet 2023 à 14:11

Cet été est un moment crucial pour la restauration. Pour beaucoup de Français, l’été est un moment pour se retrouver, se reposer, partager des moments en famille ou entre amis. Ce sont souvent des instants de convivialité précieux qui permettent, de « couper » avec la vie quotidienne et de profiter de la vie. Les terrasses de café, les restaurants et les bistrots sont là pour nous accueillir et nous aider à profiter de ces moments, tout comme les millions de touristes étrangers qui visitent notre pays. Cette année encore, 60% des Français ont prévu de partir en vacances. Il faut s’en réjouir et c’est une bonne nouvelle pour les acteurs de la Restauration hors domicile (RHD). C’est néanmoins 3 points de moins que l’année dernière.
Pour les clients de METRO France, les restaurateurs, hôteliers, cafés, bars, pubs, discothèques et commerçants, la saison est très attendue : elle est synonyme d’une activité soutenue et d’une forte fréquentation. Cet été était d’autant plus attendu que tous les indicateurs étaient au vert : intentions de départ en vacances supérieures aux attentes, hausse des taux de réservation dans l’hôtellerie, retour de la clientèle internationale, ticket moyen en hausse, hausse du budget des vacanciers, etc.. A titre personnel, j’observe de manière nuancée plusieurs éléments relatifs dans cette période singulière que nous traversons.
Nous avons, en effet, connu un premier semestre dynamique mais la croissance en restauration commerciale a été quasiment portée intégralement sur cette période par le ticket moyen. Il faut regarder avec lucidité ce que nous disent vraiment les premiers chiffres que nous recevons sur la saison estivale. Il est vrai que le budget de consommation des Français est en hausse : il bondit de 20%, selon les estimations, pour s’établir à 2 000€. A cela, je souhaiterais faire trois remarques.
Tout d’abord, naturellement, comment ne pas y voir un « effet inflation » ? Nous l’avons toutes et tous ressenti, malgré sa récente décrue. Décrue de l’inflation qui, soit dit en passant, ne signifie bien sûr pas baisse des prix… mais simplement moindre augmentation des prix par rapport à l’année précédente… tout simplement parce que le mois de l’année précédente était lui-même en forte augmentation de prix ! Se féliciter aujourd’hui d’un budget des Français en hausse pour les vacances peut en réalité être une « fausse bonne nouvelle ». Ensuite, budget en hausse, certes mais d’autant plus contraint, précisément par l’inflation et la hausse des prix ! En particulier sur certains postes, les Français déclarent faire des choix, notamment sur les achats plaisirs à l’image des souvenirs ou des sorties au restaurant. Ce sont entre 50% et 60% des Français qui déclarent faire ces sacrifices. Un budget tant contraint s’apparente quasiment, à mon sens, à un budget en baisse. Enfin, sans doute le budget vacances 2023 des Français est-il artificiellement gonflé par l’épargne réalisée par les ménages lors des confinements des années 2020-2021.
Par ailleurs, nous avons, en tant que partenaire privilégié des acteurs de la RHD, perçu quelques
signaux faibles dont il faut tenir compte. Je pense bien sûr aux émeutes des derniers jours de juin et début juillet. Selon France Assureurs, l’ensemble des dommages constatés s’élève à 650 M€, pour plus de 11 000 demandes d’indemnisation, dont la moitié pour des biens professionnels. Même si des efforts seront faits pour réduire les franchises et que le Gouvernement a mis en place des dispositifs de soutien, le reste à charge s'annonce important pour certaines victimes, dont des commerces de proximité et des restaurateurs.
Je pense enfin à la conjoncture. Selon les données de la Banque de France publiées ce mois-ci, près de 50 000 procédures collectives ont été ouvertes en cumul sur un an à fin juin, contre 33.570 un an plus tôt. La situation se dégrade notamment dans l'hôtellerie-restauration ou le commerce de détail frappés par la faiblesse de la demande.
Chez METRO France, nous souhaitons contribuer à remettre au vert les indicateurs.
Je veux tout d’abord redire toute la solidarité et la détermination des équipes METRO qui œuvrent, chaque jour, pour la résilience et le dynamisme des acteurs de la RHD. Vous pourrez compter sur nous, comme vous l’avez toujours fait.
Ainsi les équipes METRO ont notamment pris contact et accompagné les restaurateurs et les commerçants lors des émeutes afin de faciliter la reprise de leurs activités. Par ailleurs, face à l’inflation, METRO, par sa nature même de grossiste, aide les restaurateurs et commerçants à maitriser leurs coûts d’achats de produits et services. Parce que ces derniers ont besoin de prix justes et stables pour gérer et piloter leurs entreprises, nous sommes aussi là pour les aider à acheter au meilleur prix,
tout au long de l’année, en jouant sur les volumes. Cela, nous le faisons pour nos clients, les restaurateurs et commerces indépendants, mais nous le faisons aussi pour que les Français n’aient pas à sacrifier de bons moments durant leurs vacances.
Vous pouvez compter sur la mobilisation de toutes les équipes de nos 99 halles METRO pour réussir la saison 2023 !
Je vous souhaite à toutes et tous un très bel été !


Pascal Peltier

Metro conjoncture #Restaurant#



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Commis de cuisine H/F

75 - PARIS 05

Commis en Cuisine H/F – CDI Atica Nous sommes une équipe authentique, bienveillante, curieuse, accueillante et engagée. Nous croyons fermement qu'une appréciation plus profonde des diverses cultures contribue à la création d'un monde meilleur. Pour concrétiser cette vision, nous lançons Atica, u

Posté le 20 avril 2024

Cuisinier H/F

56 - HOEDIC

Les Cardinaux, hôtel bar restaurant situé sur l'île paradisiaque d'Hoedic (Morbihan), recherchent leur CUISINIER(e) immédiatement. 70-100 couverts/ max/service. Poissons, crustacés fruits de mer.produits frais. Autonome, fiable,sérieux. nourri logé blanchi. Contact dilephil@yahoo.fr

Posté le 20 avril 2024

Barman(maid)

34 - AGDE

Groupe VILLA (L'ARLEQUIN, LE NAUTILUS, MIAMI PRIME) sur le port de Cap d'Agde recherche h/f Barman/ Barmaid polyvalents.en saison ou à l'année Bar d'envois vous aurez la responsabilité de la préparation et de l'envois des cocktails, boissons et coupes de glaces. Expérience exigée avec diplôme so

Posté le 20 avril 2024