Mise en place d'une aide à l'installation des commerces en zone rurale

Pour encourager l'installation de commerces en zone rurale, le gouvernement a mis en place une aide spécifique qui peut atteindre jusqu'à 80 000 € par projet. Depuis le 1er mars, les candidats peuvent postuler sur le site de l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Publié le 06 mars 2023 à 15:45

Selon l’Insee plus de 21 000 communes ne disposent d’aucun commerce, soit 62% des communes françaises (contre 25% en 1980).

Face au déclin du nombre de commerçants en zone rurale, le gouvernement a souhaité mettre en place un nouveau dispositif de soutien, avec une enveloppe globale de 12 millions d’euros pour l’année 2023.

L'objectif est de favoriser l’installation de commerces dans des communes qui en sont dépourvues ou dont les derniers commerces ne répondent plus aux besoins de première nécessité de la population.

L’Etat apportera un soutien à l’installation en ruralité de commerces sédentaires multi-services ainsi que de commerces itinérants permettant de desservir plusieurs communes rurales, avec des aides à l’investissement pouvant aller jusqu’à 80 000 € par projet.

 

Dépôt des candidatures à la préfecture

Le programme s’adresse à des porteurs de projets qui peuvent être publics ou privés, étant précisé que les porteurs privés devront nécessairement disposer de l’appui de la commune d’implantation.

Le projet doit s’inscrire en complémentarité de l’offre commerciale existante à l’échelle de la zone de chalandise en vue d’apporter de nouveaux services à la population.

Il appartient aux intéressés de consulter les critères de sélection sur le site de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT)  https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/sites/default/files/2023-02/Cahier%20des%20charges%20-%20accompagnement%20commerces%20en%20milieu%20ruralV2.pdf

Le dossier à remplir pour candidater est disponible en ligne. Voici la démarche à suivre :

Télécharger le dossier de candidature sur le site suivant (qui sera aussi disponible sur le site des préfectures prochainement) : https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/accompagnement-linstallation-de-commerces-en-milieu-rural-1058

Compléter et/ou prendre contact avec la préfecture de son département pour le compléter, voir le co-construire avec elle ;

La Préfecture fera l’analyse et fera elle-même remonter le projet et le dossier à l’ANCT (agence nationale de la cohésion des territoires).

Montant des aides 

Elles sont différentes, s’il s’agit d’un commerce sédentaire multi-service ou d’un commerce itinérant.

Pour les commerces sédentaires, l’acquisition des locaux et les travaux relatifs à la remise en état du local pourront être pris en charge à hauteur de 50% dans une limite de 50 000 €, auxquels pourront s’ajouter 20 000 € pour l’aménagement des locaux et l’acquisition du matériel professionnel, avec une majoration à 25 000 € si le projet présente un intérêt particulier en matière de développement durable, ou un caractère innovant dans son modèle économique : circuits courts, insertion de publics défavorisés, implication du tissu associatif local, expérimentation d’un lieu de collecte mutualisé pour les commandes numériques…

Pour les commerces non sédentaires, la contribution de l’Etat est fixée à 50% des dépenses d’investissement (essentiellement l’acquisition d’un véhicule professionnel de tournée), dans une limite de 20 000 €.

Le gouvernement précise que les aides versées dans le cadre du dispositif ne peuvent couvrir que des dépenses d’investissement ou les prestations d’accompagnement à l’installation. Ces aides ne pourront pas couvrir les dépenses de fonctionnement et de constitution de stocks de consommables et de marchandises.

Une aide pour mettre en place le projet

En complément des aides susmentionnées, le futur commerçant pourra bénéficier d’une aide de 5 000 € maximum pour les prestations d’accompagnement auxquelles il pourrait recourir afin de concevoir, mettre en œuvre et faire vivre son projet.

ruralité



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef Pâtissier H/F

06 - MOUGINS

Restaurant gastronomique renommé à Mougins recherche chef(fe) de partie pâtisserie Si vous êtes passionné(e), rejoignez une équipe dynamique aux cotés du chef Denis Fetisson, déclinant au fil des saisons le concept du produit à l'honneur. CDD/CDI - 2 jours de repos consécutifs - logement possible.

Posté le 18 mai 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

75 - PARIS 03

Caché au coeur du Marais dans le 3ème arrondissement, se trouve le DERRIÈRE, restaurant atypique de cuisine traditionnelle familiale depuis plus de 20 ans. Son jeune chef talentueux recherche pour compléter ses équipes H/F: Sous-chef de cuisine Chef de partie Patissier Chef de rang Barman

Modifié le 18 mai 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

Suisse

Café Romand Lausanne, recherche à étoffer sa brigade avec un/une Sous-Chef de cuisine ( m / f ) Nous demandons : Minimum 8 ans d'expérience prouvée après l'apprentissage. Intérêt et goût pour la cuisine de brasserie avec les bas-morceaux et les abats. Attitude dynamique et proactive, espr

Posté le 18 mai 2024