Maxime Meizaud, un jeune homme pressé à la tête de Castel Novel

Varetz (19) À seulement 23 ans, Maxime Meizaud fait preuve d'un incroyable esprit d'entreprise. Déjà à la tête d'un établissement saisonnier, le voilà engagé dans un nouveau projet ambitieux : redorer le blason de Castel Novel.

Publié le 24 février 2022 à 13:05

Fils de restaurateurs, c’est tout naturellement que Maxime Meizaud entreprend une formation dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Détenteur d’un bac po cuisine obtenu au lycée Saint-Jean, à Limoges (Haute-Vienne), le jeune homme décroche par la suite un BTS hôtellerie (lycée d’Occitanie, à Toulouse) avant d’effectuer plusieurs saisons à Megève (Haute-Savoie).

En 2020, il ouvre Mary max, un restaurant saisonnier profitant d’une terrasse de 200 places sur les bords du plan d’eau des Forges, à Masseret (Corrèze). Pour développer l’activité au-delà de la seule saison estivale, il crée sur le même site un chalet pour accueillir, dès l’automne 2021, un restaurant au concept montagne, 110 couverts dans une ambiance chaleureuse. Rapidement, le projet séduit et la clientèle est au rendez-vous.

Joyau du patrimoine chargé d’histoire

Mais Maxime Meizaud n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Lors d’un repas de famille, il évoque avec son oncle, lui aussi professionnel du secteur, l'idée de reprendre un nouvel établissement. Il s’agit de Castel Novel, à Varetz, un élégant château dominant un vaste parc arboré. Mais la renommée de la bâtisse tient aussi au fait qu'elle a appartenu à Colette, la célèbre écrivaine. Par la suite, elle a été propriété de la famille Parveaux, qui en a fait un hôtel-restaurant de luxe. L’hôtel était classé quatre étoiles et la table a même, un temps, été récompensée d’une étoile Michelin.

Persuadé de son potentiel et soucieux de valoriser ce joyau du patrimoine corrézien, le jeune homme souhaite moderniser les lieux grâce à une approche décomplexée. “Lorsque j’ai réalisé que des habitants du village de Varetz ne s’étaient jamais rendus à Castel Novel, je me suis dit qu’il faudrait positionner l’établissement sur le segment du luxe mais qui n’exclurait pas pour autant la clientèle locale.”

 

Deux millions d’euros investis

Une volonté et un enthousiasme qui ont su séduire banques et partenaires. “Le groupe Equip’froid et son responsable, Frédéric Estrade, nous ont rejoints dans le montage financier. Un partenariat qui nous a permis d’emprunter au total 2 M€ pour financer le projet”, poursuit Maxime Meizaud.

Pour réussir son pari, il mise sur des recettes qu’il a déjà testées, que ce soit en matière de management, de communication ou d’animation. “Il s’agira de trouver la bonne formule pour surfer sur la vague d’un tourisme vert et responsable, alliant ruches et potager, spa et centre de remise en forme. Faire qu’un séjour à Castel Novel soit une expérience unique”; insiste l'entrepreneur.

Dès la mi-mars, le nouveau Castel Novel ouvrira ses portes. Pour cela, il compte sur une équipe bâtie autour d’hommes d’expérience, à l’image du chef Fernand Vaz et de Julien Dayre, le futur directeur qui encadrera une équipe d’une douzaine de collaborateurs.

“En termes d’hôtellerie, nous commencerons par exploiter 27 chambres de standing quatre étoiles avec des tarifs compris entre 90 et 180 €. En matière de restauration, même positionnement, avec une cuisine gastronomique mais accessible et des menus entre 35 et 49 €” , affirme Maxime Meizaud, qui, malgré sa jeunesse, semble parfaitement savoir où il va et ne veut rien laisser au hasard pour que son projet s’inscrive dans la durée et que Castel Novel soit à nouveau une belle vitrine du tourisme en Corrèze.

 

#CastelNovel# #MaximeMeizaud# 

 

 


Photo

Publié par Fabrice VARIERAS



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles