Dans les coulisses de l'émission Bienvenue à l'Hôtel avec le Moulin de Madame

Villeneuve-sur-Lot (47) L'hôtel-restaurant quatre étoiles installé sur les bords du Lot a remporté le 13 novembre dernier, le programme de TF1. Retour d'expérience avec Murielle Vigié et Mélanie Lecomte, les deux assistantes de direction.

Publié le 12 janvier 2016 à 16:02

Lorsque Murielle Vigié et Mélanie Lecomte ont été démarchées pour que Le Moulin de Madame, où elles travaillent, participe à l'émission de télé-réalité Bienvenue à l'Hôtel, elles ont d'abord consulté le propriétaire des lieux. Avec son accord, elles ont sauté le pas : "Cela offre une grande visibilité à l'établissement." Un avantage qui peut devenir un inconvénient, les deux femmes l'ont parfaitement compris. "Avec la télé, cela peut être à double tranchant. Le résultat dépend totalement de l'image que la production va donner de vous. Mais c'est le jeu."

Si elles reconnaissent que l'expérience a été bonne, notamment grâce à la bonne entente entre les candidats, les deux assistantes de direction affirment clairement que tout n'est pas rose. "Nous avons déchanté le premier jour de tournage, expliquent-t-elles. Les journalistes essaient de vous faire dire des choses pour provoquer des affrontements." D'autant qu'il est difficile de juger des collègues, surtout lorsque les hôtels comparés sont de différentes catégories.

 

"Le téléphone n'a pas arrêté de sonner"

Au final, les retombées ont été très bonnes pour leur hôtel. "Nous avons reçu des e-mails et des lettres de félicitations de partout. Nous avons eu des clients qui sont venus parce qu'ils nous avaient vues à la télé. Il y a eu un réel impact positif." Professionnellement parlant, elles ne regrettent donc pas l'expérience. "Dès le soir de la diffusion, le téléphone n'a pas arrêté de sonner." Mais la télé-réalité a aussi ses côtés sombres : "Nous avons été déçues par le montage : ils cherchent à donner une personnalité à chaque couple. Ils nous ont fait passer pour des stratèges. Ce qui n'est pas le cas."

L'expérience est donc à nuancer. "Sur le plan personnel, si c'était à refaire, nous ne le ferions pas. Vous êtes très exposés et les réactions sur les réseaux sociaux sont extrêmement violentes. Cela peut faire beaucoup de mal."

Elles le disent donc sans détour : l'émission est une vitrine extraordinaire offerte à l'établissement, d'autant plus intéressante que tout est payé par la production. Par contre, il faut être sur ses gardes et savoir à quoi s'attendre avant d'accepter : être écouté en permanence, subir l'attente, la pression. " "Il faut surtout garder du recul par rapport à ce qui se dit sur vous !"

Publié par Anne Letouzé



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Cuisinier H/F

29 - CARANTEC

A Carantec (29) Restaurant bistronomique La Table de Ty Pot recrute pour la saison CHEF DE PARTIE, COMMIS et SERVEUR H/F en CDD dès avril. Station bord de mer dynamique, produits frais, 39h. Possibilité de logement. CV typot.carantec@gmail.com ou 06.31.01.36.01.

Posté le 21 février 2024

Chef de rang H/F

72 - SOLESMES

Restaurant bistronomique, dans petit village touristique d'une capacité de 20 couverts, recherche son serveur/se, seul et autonome, la salle sera la votre, très bonne réputation à conserver, très bonne clientèle, fermé mercredi jeudi, salaire suivant expérience, disponible 1avril 0243954519

Posté le 21 février 2024

Chef de partie H/F

14 - EQUEMAUVILLE

Plus qu'un job, nous vous offrons l'opportunité de rejoindre un Groupe d'hôtels ***** et restaurants authentiques en Normandie dans lequel vous pourrez vous épanouir professionnellement au sein d'une équipe de collaborateurs passionnés. Vous rejoindrez une équipe bienveillante avec un état d'espr

Posté le 21 février 2024