×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

LICENCE IV
Profession

8ème Salon des cafés, bars, tabacs

Front commun avec les brasseries et les restaurants

Après un rapprochement du secteur restauration l'an dernier, le Salon des cafés, bars, tabacs propose, cette année, un nouveau concept basé sur deux salons distincts : le 8éme Salon des cafés, bars, tabacs et le 1er Salon des restaurants, brasseries, autour de journées thématiques. Ces deux manifestations «complémentaires» soulignent les organisateurs, seront désormais installées côte à côte dans le nouvel espace Paris-Expo de la Porte de Versailles. Au programme, annonce-t-on : «des faits, des expériences, du concret».

Par Sylvie Soubes

Eric Watiez, commissaire du salon et Denis Charles, directeur de développement au Comité des expositions de Paris, sont satisfaits. L'édition 98 du Salon des cafés, bars, tabacs s'annonce prometteuse avec, tout d'abord, un nouveau concept. C'est en effet à deux salons distincts mais situés l'un à côté de l'autre que vous invitent les organisateurs. «Une grande partie de l'équipement ne serait pas venu si nous n'avions pas décidé de leur réserver un espace à eux», constate Eric Watiez en lançant le 1er Salon des brasseries, restaurants. «Sa création découle logiquement du besoin, du désir et des ambitions des professionnels du secteur, ajoute-il. Souhait des restaurateurs professionnels d'avoir leur propre salon, volonté des fournisseurs de la restauration de rencontrer l'ensemble des acheteurs de la restauration.» Selon une enquête effectuée l'an dernier, 70% des visiteurs déclaraient qu'un salon spécifique à la restauration sur le même modèle que Cafés, bars, tabacs était indispensable...

Un nouvel espace qui devrait répondre à tous les besoins de la restauration, y compris la petite restauration, tout en donnant la part belle aux caisses enregistreuses, au mobilier et autres matériels.

Innovation également au chapitre des animations avec des journées thématiques. «Nous voulons rendre service à un maximum de professionnels, expliquent les organisateurs. Nous avons essayé de faire en sorte que le fonctionnement du salon puisse tisser un véritable réseau de contacts utiles à tous les acteurs de la profession. Ici, pas de discours fumeux, mais des idées, des échanges, des expériences...» Cinq jours de salon égalent cinq thèmes majeurs, déclinés de la façon suivante : le samedi 21 mars journée Spéciale profession, le dimanche 22 mars : journée Spéciale café, le lundi 23 mars : journée Spéciale vin, le mardi 24 mars : journée Spéciale bière, le mercredi 25 mars : journée Spéciale pour réussir.

1.000 m2 consacrés à la filière café

Parce que la plupart des machines à café existant sur le marché français seront présentes, parce que les torréfacteurs viendront en force, mais aussi parce qu'il y aura une implication importante du Snicc et du Comité français pour le café, le Salon des cafés, bars, tabacs peut être désormais considéré comme une plate-forme ponctuelle du secteur café en France. Un vide comblé puisqu'il n'existait aucun autre rendez-vous du genre, qu'il soit ou non professionnel. Eric Watier et Denis Charles parlent ici de «relais marketing» nécessaire entre les «professionnels de la limonade et son marché dans son ensemble». Le salon va développer aussi un savoir-faire «culturel» avec, cette année, une rétrospective portant sur les machines à café depuis 1930 à nos jours. Ce sont 1.000 m2 en tout qui seront consacrés à la filière café.

Même si les deux premiers brasseurs français boudent cette année encore la manifestation, la bière, deuxième vente au coin du zinc après le petit noir, s'inscrit dans une démarche similaire. «Nous voulons multiplier les informations pratiques, expliquer, par exemple, comment faire une carte de bières en fonction d'un type de clientèle, faire des comparatifs de bières, avec toujours pour objectif, le développement du chiffre d'affaires. Nous voulons susciter des flashes, des prises de conscience.» A noter dans ce créneau une importante participation des Brasseries Stella Artois.

Eric Watiez prévoit également le dernier jour du salon des «jeux de rôle» montrant aux professionnels leurs mauvaises habitudes mais sous forme comique. «Nous voulons être concrets mais pas moralisateurs. Vous savez, termine-t-il, vous allez réellement être surpris par cette édition 1998 de Salon café, bars, tabacs et par le tout nouveau Salon des brasseries, restaurants. Il y aura vraiment beaucoup de choses à voir et à faire

 

Rendez-vous

Votre journal, L'Hôtellerie, vous donne
rendez-vous sur son stand
(emplacement D23, Hall 4) mais aussi à l'occasion de deux tables rondes importantes :

 

* samedi 21 mars, de 16 h à 16 h 45,
pour un débat portant sur «Ces cafés qui ouvrent». Un tour d'horizon des
motivations et des contraintes que
rencontrent les gens qui investissent
aujourd'hui dans un bistrot.

* lundi 23 mars, de 11 h 30 à 12 h 30
pour un débat évoquant «Le service du vin
en CHR» avec des intervenants
qui vous expliqueront notamment les
meilleures techniques de motivation à la consommation.

 

Renseignements pratiques

- 8ème Salon des cafés, bars, tabacs
- 1er Salon des restaurants, brasseries
- Du 21 au 25 mars 1998
- Paris Expo, Hall, Porte de Versailles.
- De 10 h à 19 h.


L'HÔTELLERIE n° 2551 Magazine 5 Mars 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration