Actualités

1967

Borel, Frantel et Novotel têtes d'affiche

Cette année-là...

* 1967 est décrétée «année internationale du tourisme».
* Le général de Gaulle gouverne la France avec à ses côtés Georges Pompidou en qualité de Premier ministre.
* Valéry Giscard d'Estaing est président de la Commission des Finances.
* Pierre Dumas occupe les fonctions de secrétaire d'Etat au Tourisme.
* Marcel Bourseau dirige la FNIH
* Marcel Anthonioz assure les fonctions de vice-président de l'Assemblée nationale et celles de président du Syndicat de l'hôtellerie saisonnière.
* Jean Ravanel est Commissaire général au Tourisme.
* Le taux horaire du SMIG en région parisienne est de 2,15 F.
* L'Hôtellerie homologuée comprend 13.132 hôtels soit 350.270 chambres.
* L'ANPE voit le jour.
* 5ème jour gratuit au Meurice et au Prince de Galles. Afin d'allonger le séjour des touristes, le groupe Meurice de Paris, lance une promotion aux Etats-Unis proposant la gratuité du 5ème jour dans ses hôtels Meurice et Prince de Galles.
* McDonald's inaugure son premier restaurant au Canada.
* Les promesses n'engageaient déjà que ceux qui les croyaient. Ainsi, en janvier 1967, Pierre Dumas, secrétaire d'Etat au Tourisme, promettait un «déblocage rapide des prix des chambres». Il faudra attendre encore longtemps pour que le rêve devienne réalité.

 
Pierre Dumas, secrétaire d'Etat au Tourisme, remet le grade de commandeur de la Légion
d'honneur au président Julien François (patron de l'Union nationale des restaurateurs).

 

Les hôteliers indépendants passent à l'action...

* L'hôtel des Dromonts ouvre ses portes à Avoriaz. Classé 4 étoiles, cette unité comprenant 40 chambres, plusieurs appartements et une boîte de nuit, appartient à la chaîne des hôtels Négresco.
* Inauguration du Byblos à Saint-Tropez. «On a voulu créer l'illusion de ne pas se trouver dans un hôtel, mais dans une grande demeure particulière...», déclare le directeur François Ducluzeau.
* Naissance de France-Hôtels Trois associations hôtelières (Nord-Paris-Côte d'Azur, Association des grands hôtels des Alpes françaises et Côte d'Azur service-hôtel) s'unissent. Baptisée France-Hôtels, cette organisation a pour objectif de réunir un millier d'unités (3 et 4 étoiles) et de constituer la plus puissante chaîne hôtelière en France.
* Des hôteliers du Sud-Ouest s'allient et créent Inter-Hôtel. La chaîne compte alors 40 hôtels classés 2 et 3 étoiles. Tous les membres s'engagent à pratiquer des prix taxes et service compris.
* Quelques jeunes hôteliers de la région Auvergne se regroupent afin de mieux commercialiser leurs établissements et fondent France-Auvergne-Hôtels.


L'hôtel Byblos, à Saint-Tropez, offre déjà tout le confort nécessaire pour recevoir comme il se doit les stars de l'époque.

===========================================

Les premiers maillons des chaînes hôtelières font leur apparition

* Frantel. Pose de la 1ère pierre du Frantel-Mâcon. L'objectif de la chaîne est de «développer des établissements dotés d'un bon confort, susceptibles de répondre, sans luxe inutile, aux impératifs de l'hôtellerie moderne». Le président directeur de la société Frantel n'est autre que le président de la Caisse centrale du Crédit Hôtelier.
* La Chambre de Commerce de Paris signe un accord avec la Société du Louvre pour la construction d'un hôtel de 1.100 chambres porte Maillot (Paris) sur l'ancien emplacement du Luna Park. Le Concorde Lafayette est en gestation.
* Novotel ouvre ses portes à Lille-aéroport. Baptisé le motel «tout électrique», l'hôtel totalise 62 chambres (toutes équipées de salle de bains, wc privés), une piscine, un bar, un restaurant «Le Grill» et des salles de réunion. 50% des chambres disposent de la TV et la bâtisse est entièrement climatisée. Présidée par Paul Dubrule, l'enseigne est vouée à se développer de manière rapide, d'autres établissements sont en cours de réalisation à Colmar et Neuchâtel-aéroport.

 

t Les moyens de se moderniser

* Pour la première fois depuis 1960, le solde net de la balance des paiements pour le tourisme augmente en 1966 : 25,4 millions de dollars contre 11,8 un an auparavant. La progression des nuitées dans l'hôtellerie homologuée atteint les 6,1% avec + 7,2% pour les étrangers.
* Les programmes financés en 1966 par le Crédit Hôtelier (193.192.400 francs) entraînent une nette amélioration du parc hôtelier. 6.917 chambres dont 2.794 dans des hôtels neufs ont ainsi vu le jour. On a également installé 5.977 salles de bains et douches privées, 2.700 cabinets de toilette, 594 salles de bains communes, 304 douches communes, 5.919 postes téléphoniques, 79 ascenseurs. Sans oublier le chauffage central dans 9.432 chambres.
* Au cours de l'hiver 64-65, on enregistre un taux de départs aux sports d'hiver de 2,5% pour l'ensemble de la France et 4% pour la région parisienne. La durée moyenne du séjour est de 11 jours. Le nombre de nuitées des sports d'hiver approche les 10 millions. Les séjours des étrangers représentent environ 8% des nuitées des skieurs français. Le parc des sports d'hiver totalise 160.000 lits dont 90.000 dans des hôtels de toutes catégories, 55.000 en chalets ou appartements et 15.000 dans les installations pour collectivités.

t On réglemente toujours

* Rattachement d'un certain nombre d'hôtels de Préfecture au secteur du Tourisme.
* Affichage des prix obligatoire (Arrêté n°25-268). Les établissements, y compris ceux faisant partie d'un hôtel, qui servent des repas, denrées ou boissons à consommer sur place, sont désormais tenus d'afficher les prix de leurs prestations. Ce tant à l'intérieur (cartes, menus...) de l'entreprise qu'à l'extérieur.
* Note (Arrêté n° 25-361). L'établissement d'une note en double exemplaire devient obligatoire dans les hôtels, pensions de famille, maisons meublées et restaurants.
* Cafés. La publicité par l'objet est désormais autorisée pour les boissons suivantes : boissons sans alcool, boissons naturelles fermentées (cidre, vin, bière), boissons alcooliques du 3ème groupe (vin doux, de liqueurs...), boissons spiritueuses du 4ème groupe (rhum, tafia, eaux-de- vie...).
* Sécurité sociale (ordonnance du 21 août 1967). A la suite de la réorganisation administrative et financière de la Sécurité sociale, il est créé trois caisses nationales distinctes : maladie, vieillesse et prestation familiale. Cette réforme s'accompagne d'une augmentation des charges patronales. La cotisation patronale d'assurances sociales passe de 15% à 17%. Ajoutons à cela un déplafonnement des cotisations d'assurance sociale qui entraîne une élévation des charges parafiscales.
* La FNIH crée la carte de crédit de l'hôtellerie et de la restauration françaises.

===========================================

Et Jacques Borel entre dans la légende

A la suite d'une alliance avec les cafés «Biard», qui possédaient 20 grands restaurants et cafés plus une douzaine de terrains, le père spirituel de la restauration commerciale en France crée le 1er groupe de restauration d'Europe continentale. La compagnie Jacques Borel décline désormais différentsproduits : les Auberges Express (activité de libres-services), les Wimpy-bar (avec son «sandwich de pure viande de boeuf entre deux tranches de pain toasté, avec ou sans oignons, avec ou sans fromage»), la Table du Chef et les Grillades.

 
Le père «fondateur» de la restauration commerciale en France développe son entreprise à la vitesse grand «V».


L'HÔTELLERIE n° 2500 Hebdo 6 Mars 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration