×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RESTAURATION

Kuwait Airways

Jacques Le Divellec sévit en 1re classe

Le chef parisien, spécialisé dans les produits de la mer, a été choisi par la compagnie aérienne Kuwait Airways pour élaborer les menus servis en 1re classe.

Le contenu des plateaux-repas servis en 1re classe sur Kuwait Airways à partir du mois d'août prochain vont porter la griffe de Jacques Le Divellec, 2 étoiles au Guide Rouge. Quatre menus ont été élaborés par le cuisinier, alliant saveurs orientales et françaises. On trouve, au fil des propositions, des sauces à base de figues, de dates, de safran et de coriandre. Et des produits tels que le foie gras, la volaille de Bresse, le bœuf du Limousin ou encore les fromages du Poitou. Parmi les recettes retenues par les responsables, citons la Salade niçoise au thon frais, la Langouste braisée au ragoût de cèpes, la Poitrine de canard aux olives et couscous au cumin, le Turban de sole au velouté de coquillages, les Cubes de saumon confit à la graisse de canard et jus de poivrons...
"La principale difficulté, explique Jacques Le Divellec, portait sur l'absence de vin ou d'alcool dans l'élaboration des fumets ou des réductions." Quelques 'acrobaties' ont été nécessaires. La sauce Périgueux, version kuwaitienne, affiche ainsi un trait de vinaigre de xérès (le vinaigre étant autorisé). Lors de l'élaboration des plats au Kuwait, Jacques Le Divellec s'est frotté à un autre exercice : les achats des produits dans des grandes surfaces ouvertes 24 heures sur 24. "Il y a pas mal de choses, mais, en dehors des parfums et d'un Bleu de Bresse perdu dans une vitrine réfrigérée, il n'y avait pas de produits français. Alors qu'il y avait beaucoup de chose en provenance d'Amérique, d'Australie, d'Italie", déplore le restaurateur. "Et c'est d'autant plus regrettable que notre savoir-faire et notre cuisine sont connus et appréciés là-bas." Et pour preuve.
S. Soubes zzz18

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2773 Hebdo13 Juin 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration