×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

Agil Hôtels

La Compagnie Financière Saint-Thomas aux commandes

Patrick-Olivier Picourt, patron de La Compagnie Financière Saint-Thomas, croit en l'avenir de l'hôtellerie indépendante. Il entre d'ailleurs par augmentation de capital, à hauteur de 30 % dans Socaho, société propriétaire de l'enseigne Agil Hôtels.

PatrickOlivierPicourt.JPG (3373 octets)
Patrick-Olivier Picourt.

Le visage des réseaux volontaires est aujourd'hui sérieusement en train de changer. Voici en effet qu'un nouvel actionnaire s'installe aux commandes d'Agil Hôtels (550 établissements en France). Et pas n'importe quel actionnaire s'il vous plaît ! Il s'agit de Patrick-Olivier Picourt, dont la réputation n'est plus à faire dans le milieu des chaînes intégrées.
La toute petite cinquantaine, ce docteur ès sciences politiques Paris I, également diplômé de droit et d'économie, a de fait longtemps œuvré au sein du groupe Accor (1975-1989). Directeur financier, puis développement et stratégie de Novotel SIEH, fondateur de la division Accor Hôtels de Loisirs et enfin directeur général, conseiller des coprésidents Gérard Pélisson et Paul Dubrule.
Il a, en outre, créé voilà près de trois ans une holding patrimoniale axée sur l'ingénierie hôtelière et financière, La Compagnie Financière Saint-Thomas, propriétaire de plusieurs hôtels (5 en propre et 4 en partenariat). Alors quelle mouche a donc piqué Patrick-Olivier Picourt, maire-adjoint de Paris chargé des relations internationales de 1995 à 2001, pour que ce spécialiste des chaînes intégrées décide, via sa société Compagnie Financière Saint-Thomas, d'entrer à hauteur de 30 % dans Socaho (propriétaire de l'enseigne Agil Hôtels) et envisage de monter à 51 % à court terme ?  

Externaliser les services non-hôteliers
Lancé en 1998 à l'initiative de plusieurs franchisés Balladins et Climat de France, Agil Hôtels constitue un réseau d'hôtels positionné sur le marché du 2 et 3 étoiles. Mais, on est là face à des indépendants. Une caractéristique qui ne semble guère effrayer outre mesure le nouveau président d'Agil. Selon Patrick-Olivier Picourt, les profonds changements sociologiques survenus au cours de la dernière décennie font à l'évidence la part belle à l'authenticité, la personnalisation des produits, les unités à taille humaine...
Et puis s'agissant de l'évolution du comportement managérial, l'heure est aussi placée sous le signe de la liberté d'entreprendre. En clair, l'hôtellerie indépendante s'inscrit parfaitement dans l'air du temps. Et Agil Hôtels, conduite par Philippe Doiseau, a mené son développement tambour battant au cours de ces dernières années. "Il n'en reste pas moins vrai que les groupements volontaires ne disposent pas en général des compétences requises en matière de droit, d'ingénierie financière, de gestion... Ma stratégie consiste donc à proposer aux petits hôtels indépendants notre expertise dans les métiers du back office hôtelier afin qu'ils se consacrent à leur cœur de métier : accueil et service client", explique Patrick-Olivier Picourt.
Et de poursuivre : "Nous n'allons, bien entendu, rien imposer aux adhérents d'Agil. Nous leur apportons simplement notre savoir-faire afin qu'ils puissent externaliser chez Compagnie Financière Saint-Thomas leurs besoins en services non-hôteliers, en particulier de back office. Libre à eux de choisir !"
Face aux tracasseries administratives grandissantes, aux problèmes financiers toujours plus complexes et aux soucis de la gestion quotidienne, le nouveau président d'Agil ne doute pas de son pouvoir de séduction auprès des indépendants.

Doubler le nombre d'adhérents d'ici trois ans
Patrick-Olivier Picourt entend d'ailleurs proposer aux intéressés des prestations à la carte, adaptées aux besoins spécifiques de chacun d'entre eux. Une démarche qui pourra évidemment, le cas échéant, déboucher sur la conclusion de mandats de gestion ou bien encore des prises de participation. Et pourquoi pas conduire aussi à des rachats d'hôtels aux propriétaires actuellement en exercice.
Il n'en demeure pas moins vrai que la nouvelle société Agil va chercher avant tout à démontrer que les principes de gestion des chaînes intégrées peuvent s'appliquer à l'hôtellerie indépendante sans nuire à sa personnalité. A cet effet, les dirigeants de la chaîne vont bien sûr réorganiser leur structure tout en clarifiant le positionnement du réseau. "Si l'objectif est d'affirmer la vocation du groupement en tant que 'bon petit hôtel du coin' 2 et 3 étoiles, nous allons aussi tout mettre en œuvre pour homogénéiser le réseau", indique Patrick-Olivier Picourt.
Des départs devraient ainsi avoir lieu à court terme. Ce qui n'empêche pas le nouveau patron d'Agil Hôtels de prévoir un doublement du nombre d'affiliés d'ici 3 ans. L'équipe d'Agil Hôtels demeure inchangée.
C. Cosson zzz36t

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2755 Hebdo 7 Février 2002 Copyright ©

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration