×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RÉTROSPECTIVE

Les groupes de restauration

LES ENSEIGNES ONT GARDÉ LE CAP

L'année 2001 était bien partie, et puis tout d'un coup, en septembre dernier, les attentats de New York aux Etats-Unis ont donné un coup de frein à l'activité. Finalement, les enseignes ne s'en tirent pas trop mal. Les plus modestes travaillent à leur développement, tandis que les plus importantes défendent leur créneau.

Dossier réalisé par L. Anastassion zzz22v

zzz22c
12 ouvertures en propre sont prévues en 2002.

Pause café pour La Brioche Dorée
Un nouveau corner dédié au café a fait son apparition dans le 322e restaurant La Brioche Dorée (groupe Le Duff) du centre commercial de La Défense, ouvert en mai 2001. Le nouveau concept mis en place avec les Café Richard propose une quinzaine de cafés à consommer sur place ou à emporter. En 2001, les ouvertures concernaient, en France, Paris (Strasbourg-Saint-Denis et Marché Saint-Germain) et Rennes. En Angleterre, 40 autres établissements étaient programmés en partenariat avec Compass dans les aéroports et les centres commerciaux. En 2001, La Brioche Dorée a réalisé un chiffre d'affaires de 900 MF hors taxes, dont 830 MF en direct et 70 MF en franchise. L'enseigne a ouvert 19 unités (dont 4 franchises) et fermé 5 unités détenues en propre. Pour 2002, elle compte sur un chiffre d'affaires de 152,5 Me (dont 137,3 Me en direct), et prévoit l'ouverture de 22 unités dont 12 en propre. Le groupe Le Duff, qui détient aussi les marques Pizza Del Arte, Bridor et le Fournil de Pierre, emploie 4 200 salariés dans le monde. Au 31 décembre 2001, Pizza Del Arte totalisait 67 unités en propre (4 créées en 2001) et 17 unités en franchise (4 créées en 2001). Le chiffre d'affaires global sous enseigne pour 2001 est de 84 Me. Pour 2002, 12 ouvertures sont programmées dont 1 en propre.

Le groupe Buffalo Grill se concentre sur la viande
Estimant que le steak house était un concept toujours porteur, Christian Picart confirmait en octobre dernier, lors d'une interview à L'Hôtellerie, la poursuite des ouvertures des restaurants Buffalo Grill, ainsi que la transformation de 3 Bistro d'Augustin en Buffalo Grill, les autres ayant été cédés ou devant l'être. Cette année marque l'arrêt du développement des Victoria Pub (10 unités dont 1 en franchise). Fin 2001, on compte 237 restaurants Buffalo Grill dont 77 franchisés et 10 situés à l'étranger. "L'année écoulée est plutôt satisfaisante car si le 1er semestre a été pénalisé par la vache folle, le second a performé pour donner un résultat bien supérieur à l'année précédente", commente Christian Picart.


Fin 2001, on compte 237 restaurants Buffalo Grill dont 77 franchisés et 10 situés à l'étranger.

 

40 unités pour Class'Croute
Créée en 1987, la chaîne de restauration rapide spécialisée dans la livraison de sandwiches, salades et plateaux repas comptait, au 31 décembre 2001, 40 unités dont 6 succursales et 32 franchises. En 2001, un nouveau point de vente a été ouvert à Sèvres (Hauts-de-Seine), tandis que celui de Rosny (Seine-Saint-Denis) a été fermé. Pour 2002, la direction programme 10 ouvertures dont 3 en province, à Toulouse, Marseille et Aix-en-Provence.

 


3 unités ouvriront cette année. 

La Croissanterie mise sur la franchise
En 2001, La Croissanterie (créée en 1977) officialise son entrée dans la franchise et entame une nouvelle phase de développement. 4 créateurs d'entreprise ont rejoint l'enseigne qui a ouvert en tout 8 unités en France et 7 à l'étranger. C'est aussi le lancement du nouveau concept 'le Goût au naturel' qui, sur une surface de 100 à 130 m2, allie tradition, authenticité et modernité. Un programme d'investissement de 23 Me est mis en place sur 4 ans, parallèlement à la recomposition du capital de La Croissanterie SA reprise en LMBO par Barclays Private Aquity. Fin 2001, le réseau comptait 74 magasins en France et dans les Dom-Tom et 32 points de vente répartis entre l'Irlande, le Portugal et l'Italie. Pour cette année, La Croissanterie devrait poursuivre son développement par le biais de la franchise.


L'enseigne se développe en France et à l'étranger.

+ 12 % pour Domino's Pizza
A périmètre constant, Domino's Pizza France, qui compte 37 magasins en France, a enregistré en 2001 une progression moyenne de 12 % par rapport à l'année précédente. En 2001, le groupe a procédé à 7 inaugurations, toutes en franchise. A Hagueneau (67), l'unité dédiée à la vente à emporter a été fermée. Cette année, 15 créations sont annoncées en France et 7 à l'international (Domino's Pizza est présent dans 64 pays). Selon Jean-louis Mochamp, directeur du développement Domino's Pizza France, le chiffre d'affaires du réseau devrait atteindre 20,580 Me. L'enseigne compte maintenant s'installer dans les villes à partir de 35 000 habitants.

Un nouveau d.g. pour Flo
Depuis le 18 septembre, Dominique Giraudier est président du conseil du directoire du Groupe Flo. Nommé par les actionnaires majoritaires regroupés au sein du conseil de surveillance, il succède à Jean-Paul Brayer - ex-directeur général de Flo et à ce poste depuis novembre 2000. En 2001, le groupe a cédé les Café Flo londoniens ainsi que l'enseigne de traiteur Raynier Marchetti. Avec une marge proche de 10 %, Flo Prestige tire son épingle de la crise. Selon Dominique Giraudier, "Hippopotamus est sorti de la crise" et "la relance est effective chez Bistro Romain". Au mois de juin, la fréquentation a redémarré dans les restaurants Hippopotamus, après 6 mois de crise durant lesquels l'activité à périmètre constant a reculé de 15 %. Côté carte, l'offre met en avant les grillades au détriment de l'ouverture exotique. Aujourd'hui, les grillades représentent 80 % des ventes dont 60 % de bœuf et 20 % pour les autres viandes. Repositionnée plus haut en gamme, la carte de Bistro Romain a permis de regagner des points en termes de fréquentation et de ticket moyen qui a grimpé à 125 F (+ 9 % depuis le début de l'année). Le programme de rénovations des unités Bistro Romain va se poursuivre avec une enveloppe annuelle de 3 Me sur les 3 prochaines années. Dernière arrivée dans l'entité des Restaurants Flo (brasseries, concessions et Petit Bofinger), la brasserie Les Grandes Marches (Paris Bastille) a encore un potentiel de développement avec 200 à 250 couverts par jour pour un objectif quotidien de 350. L'optimisation du réseau est au programme de l'exercice 2001-2002 : "Nous allons tout mettre en œuvre pour améliorer les marges afin de revenir à une stratégie de croissance", expliquait, en septembre dernier, Dominique Giraudier, avant d'annoncer une "pause dans les investissements durant les 12 prochains mois".

Le groupe Blanc et Chez Clément
Le 11e restaurant de la chaîne Chez Clément, situé place Saint-André-des-Arts à Paris, a tout juste 1 an. Et déjà un 12e devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2002 au rond-point du Petit Clamart (Hauts-de-Seine) dont il portera le nom. Le chiffre d'affaires TTC 2001 est de 272 MF, pratiquement identique à celui de 2000, malgré un ralentissement de l'activité après le 11 septembre dernier. Pour 2002, Hubert de Rostolan, directeur général de l'enseigne, compte sur une progression du chiffre d'affaires de 3,5 % à périmètre constant. Selon lui, un projet de bâtiment solo est toujours dans les cartons. Alors que les restaurants Chez Clément pèsent pour un tiers dans le groupe des frères Blanc, ils ont le potentiel de développement le plus important, celui des brasseries (Au Pied de Cochon, le Procope, L'Arbuci, Le Petit zinc, La Fermette Marbeuf, L'Alsace, la Brasserie Lorraine, Charlot, Le Grand Café, La Taverne, Chez Jenny), étant lié aux opportunités du marché.

  ChezClement.JPG (19038 octets)
En 2001, Chez Clément a réalisé un CA de 272 MF.

El Rancho poursuit son développement
"Année mitigée qui a bien démarré sur le 1er semestre et avec un ralentissement sur le 2e semestre 2001", commente Christophe Caraux, avant de poursuivre : "En revanche, c'est une bonne année pour les restaurants en province (Marseille, Toulon, Lomme)." Pour la 2e année consécutive, le groupe a réalisé des bénéfices (encore non-communiquée). Au 31 décembre dernier, avec une ouverture réalisée en 2001 à Villabé dans l'Essonne, El Rancho comptait 16 restaurants (dont 4 en franchise) et annonçait 2 à 3 nouvelles unités pour 2002 dont 2 en franchise. Pour 2001, le chiffre d'affaires prévisionnel est de 22,6 Me contre 22 Me réalisés en 2000. Le ticket moyen est de 17,50 e.

11e KFC en France
Pour sa 11e implantation en France, qui est aussi la première en région, l'enseigne Kentucky Fried Chicken a choisi Roubaix comme amorce de développement dans le Nord. C'est le 3e restaurant qui offre trois types de restauration complémentaires : le drive (service au volant), la restauration sur place et la vente à emporter. 4 ouvertures ont été réalisées depuis mai 2001 à Montigny-lès-Cormeilles, Bonneuil-sur-Marne, à la porte de Clignancourt à Paris et à Roubaix. L'objectif est d'atteindre 140 restaurants d'ici 2006. KFC appartient au groupe Tricon (ex-Pepsi-Cola) qui détient également deux autres marques : Taco Bell pour les produits mexicains et Pizza Hut pour la pizza.

La Criée maintient son rythme
La chaîne de restauration thématique La Criée compte, fin 2001, 31 unités dont 4 ouvertes en 2001. Son p.-d.g., Jean-François Damour, annonce deux inaugurations pour le premier semestre 2002. Le groupe Saros prévoit également un deuxième restaurant Casa Sud (cuisine méditerranéenne) dont le premier du nom a été ouvert en 2000 à Saint-Thibault-des-Vignes dans l'Essonne.

  LaCriee.JPG (16475 octets)
4 restaurants ont ouvert leurs portes en 2001

Un plan de continuation pour Léon de Bruxelles ?
Placé le 28 juin 2001 en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Nanterre, le groupe de restauration Léon de Bruxelles, spécialiste des moules-frites, devrait faire l'objet d'un plan de continuation portant sur la holding Léon de Bruxelles SA et ses 35 sociétés filiales. Obligataires et actionnaires ont donné leur aval. Reste à attendre celui du tribunal de commerce de Nanterre qui devrait trancher début février 2002 au plus tard. En cas d'avis positif, Jean-louis Detry a annoncé qu'il confierait à Michel Morin (ex-d.g. de Courtepaille, de la Compagnie des Wagons-Lits et de Buffalo Grill) la direction générale de l'enseigne. Le chiffre d'affaires 2001 est inférieur à 300 MF.

Leon.JPG (24878 octets)
On saura en février au plus tard si l'enseigne fera l'objet d'un plan de continuation

McDonald's : la France en tête des résultats européens
Sur chacun des 7 derniers mois de 2001, c'est la France qui a réalisé les meilleures améliorations des ventes à périmètre comparable, par rapport à ses voisins européens. Durant le 1er semestre de l'année, les ventes sous enseigne McDonald's (restaurants compagnie et franchisés) sur le marché européen ont progressé, à taux de change constant, de 5 % durant le 3e trimestre 2001 (clos au 30 septembre), et de 4 % sur les 9 premiers mois de l'année. Au niveau mondial, leurs taux de croissance étaient de + 4 %, + 5 %, le chiffre d'affaire progressant de 6 %. Sur cette même période, 47 restaurants pas assez performants ont été fermés en Europe. Une dizaine d'autres devaient fermer fin 2001, portant à 164 leur nombre total sur le monde. Dans le même temps, la direction a annoncé qu'elle étendrait à l'international les mesures de réorganisation déjà mises en place aux Etats-Unis et dont le but est d'optimiser le service client, renforcer les ventes, accroître la fréquentation des restaurants et de réduire les coûts.

Mcdo.jpg (12935 octets)
La France, n°1 de la progression des ventes en Europe

Plan de développement et relookage pour Pizza Pino
Sur les 5 ouvertures annoncées en 2001, 3 ont été réalisées place de la République (ex-Thermomètre) et boulevard des Italiens à Paris et à Lyon où le groupe a procédé, pour cet établissement, au rachat de la licence de marque. Parallèlement, le restaurant de Saint-Sevrin a été cédé car trop petit et celui de Neuilly fermé pour un an pour cause de travaux. Ce qui porte à 9 le nombre total d'unités en fonctionnement du quatrième groupe français de pizzerias. Le restaurant de Vélizy (92) a été totalement relooké et celui des Champs-Elysées devrait être refait et agrandi en 2002. En 2001, le volume d'activités a progressé de 15 %, soit pour un périmètre comparable de 5 restaurants de 3 %. En 2002, un nouvel établissement (licence de marque) ouvrira à Alésia.  

Quai n° 1
A la fin de l'année 2001, l'enseigne Quai n° 1 disposait de 23 unités dont 7 ouvertes dans l'année. A Rennes, un site a été attribué, mais il n'est pas encore exploité. 6 à 8 autres points de vente devraient voir le jour en 2002. "La plupart de nos sites se trouvant dans une phase de montée en puissance, nous avons enregistré une progression de notre activité de l'ordre de 60 %. Les performances ont été inégales suivant les régions, avec toutefois une année assez difficile en Bretagne et plus satisfaisante dans le Sud-Ouest. En 2002, nous achevons la mise en place d'une répartition du territoire en pôles régionaux, nous poursuivons le développement de nouveaux sites, et nous entamons une prospection vers les pays limitrophes. Notre activité 2002 devrait être une nouvelle fois en forte progression, de l'ordre de 70 % par rapport à 2001. Quai n° 1 va participer à la CIR de Lisbonne fin janvier 2002, et s'ouvre à de nouveaux partenariats industriels ou commerciaux, à l'image de l'activité presse gérée pour le compte de Relay sur 3 de nos sites", explique-t-on à la direction.

Quick se lance le Club
Quick s'attaque au créneau du sandwich et lance un nouveau produit sans bœuf, le Club, décliné sous trois recettes : mozza, classic et poulet bacon. Durant le 1er semestre 2001, les ventes de burgers au bœuf ont chuté de 10 points. Tout comme les nouveaux restaurants, les unités rénovées ne s'appellent plus 'hamburger restaurant'. Malgré un résultat net de - 4 Me pour le premier semestre 2001, le groupe tente toujours de conserver sa place de numéro 2 sur le marché français et de numéro 1 sur le marché belge derrière le géant américain de la restauration rapide, McDonald's. Avec une trentaine de fermetures réalisées en France (16) et en Belgique et un peu plus d'ouvertures (25 en France), le nombre d'unités est de 454, dont 329 en France (Dom-Tom inclus). Selon l'état-major, l'objectif est de réaliser 15 % du chiffre d'affaires à l'extérieur du marché belge à la fin 2004. Le groupe, qui a stoppé en 2001 ses investissements en Hongrie, n'exclut pas d'étendre ses accords avec Elior sur différents pays. En octobre dernier, Chris Van Steenbergen, administrateur délégué du groupe, n'excluait pas, dans nos colonnes, la cession de l'enseigne par GIB (actionnaire principal) à un éventuel repreneur.

Quick.JPG (9585 octets)
En 2001, en France, 16 unités ont fermé tandis que 25 ont ouvert

Elior mise sur l'international
Avec une alliance conclue avec Areas, spécialiste de la restauration concédée en Espagne, et l'autre avec Serunion, numéro 1 de la restauration collective, le numéro 1 de la restauration concédée en France et le numéro 3 en Europe devient leader sur le marché espagnol. Ces deux accords permettent aux nouveaux partenaires d'accélérer leur développement au Portugal et en Amérique latine. "L'Europe et les pays où Elior est déjà implanté constituent notre premier objectif de développement, mais nous regardons également du côté de l'Allemagne", commentait Robert Zolade, en juin 2001, dans L'Hôtellerie. Pour le premier semestre 2001, le chiffre d'affaires d'Elior s'élevait à 1 013,8 Me, en hausse de 13,3 % par rapport à la même période de l'exercice précédent. Au cours de cette période, le résultat net du numéro 3 européen est passé de - 3 à 11 Me, en recul sur le 2e semestre, le groupe confirmait sa stratégie de croissance à l'international. En octobre, 2 directions générales ont été créées : Elior France et Elior International, la première regroupant les activités d'Avenance, d'Eliance, la direction des achats et de la logistique, la seconde regroupant les activités déployées en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg et au sein des partenariats avec Ristochef en Italie, Serunion en Espagne, au Portugal, en Amérique latine et au Maroc.

Bonne fin d'année pour les Restaurants La Boucherie
Avec 25 unités dont 6 en nom propre et 19 en franchise, le groupe Restaurant La Boucherie lance fin 2001 de nouvelles formules pour le déjeuner pour un prix aux alentours de 10 e. 6 nouvelles unités ont été ouvertes, dont 5 par des franchisés, et 8 autres inaugurations (1 à 2 en propre) sont annoncées pour 2002 en zone périphérique commerciale. "A la fin 2001, nous avons retrouvé notre niveau d'activité d'avant la crise. 2002 devrait être une bonne année", déclare confiant Christophe Mauxion, directeur du développement.

REsto.JPG (7157 octets)
Pour Christophe Mauxion, 2002 devrait être une bonne année

22e restaurant pour Toastissimo
Lancé en 1996 comme alternative à la restauration rapide, basée sur un sandwich à l'huile chaud toasté devant le client, Toastissimo représente maintenant 23 points de vente sur toute la France dont 9 en propre et 13 mis en place par des franchisés. 4 restaurants ont été ouverts en 2001 et 8 sont prévus pour 2002. "Tous les sites ont été en forte progression par rapport à 2000 (jusqu'à + 30 % à périmètre constant), et le groupe Compass France a signé le 10 avril 2001 la franchise exclusive du concept Toastissimo pour les sites d'aéroports, gares, musées, autoroutes, immeubles de bureaux, et hôpitaux en France. 2002 sera une année de forte croissance du parc de restaurants et du chiffre d'affaires par restaurant de notre enseigne", commente Vincent Mourre, membre du directoire de la SA.

Sodexho reprend Sogeres et Wood Dining Services
Sodexho Alliance, le groupe français leader mondial de la restauration et des services, a acquis le groupe français Sogeres, numéro 4 sur le marché de la restauration en France, et l'Américain Wood Dining Services pour 526 Me. Chacune des deux enseignes conserve sa propre identité commerciale et juridique. Le groupe, qui détenait 48 % de SMS, filiale créée en 1998 par le rapprochement des activités de Sodexho en Amérique du Nord et de Marriott Management Services, propose aux minoritaires le rachat du reste du capital de SMS au prix de 27 dollars par action. Baptisé Alliance, un plan international d'actionnariat salarié a permis à 19 000 salariés, répartis dans 22 pays, d'acquérir 1 385 848 actions de l'entreprise Sodexho Alliance (0,9 % du capital), soit en moyenne 75 actions chacun.


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'Hôtellerie n° 2751 Hebdo 10 Janvier 2002

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration