×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité
_________

Hôtellerie parisienne

Le Plaza Athénée change de main

Le palace de l'avenue Montaigne passe sous le contrôle de la Brunei Investment Agency, et est désormais managé par le groupe Dorchester.

La rumeur courait depuis plusieurs mois. C'est aujourd'hui chose faite. Le palace de l'avenue Montaigne, le Plaza Athénée, vient une nouvelle fois de changer de main. Le prince Jefri Bolkiah, priopriétaire de cet établissement haut de gamme comprenant 187 chambres dont 41 suites (ainsi que du Palace à New York et du Bel Air à Los Angeles), a en effet trouvé un compromis au litige qui l'opposait à son frère, le sultan de Brunei. Aux termes de cet accord, le fonds de commerce de l'hôtel parisien (les murs appartiennent à l'assureur Axa) a tout simplement été transféré à The Brunei Investment Agency (BIA), société gouvernementale chargée des investissements du Brunei.
Un changement dont François Delahaye, directeur du Plaza, à qui l'on a garanti le maintien des équipes en place, se dit "ravi". D'autant plus que l'établissement sera dorénavant managé par le groupe britannique Dorchester. "Un nouvel avenir s'ouvre devant nous !", estime d'ailleurs François Delahaye. Et d'ajouter : "Nous allons en effet pouvoir profiter de l'expérience du Dorchester Group, particulièrement efficient sur le créneau du 5 étoiles." Fondé en 1996 de l'autre côté de la Manche, le groupe Dorchester possède et exploite de fait trois établissements de luxe, dont le Meurice à Paris, Le Beverly Hills en Californie et enfin le Dorchester à Londres.
Des adresses de réputation internationale qui offrent des prestations de très haute volée et qui ont bénéficié de gros investissements comme le Meurice, rénové tout récemment du sol au plafond.
S'il est encore trop tôt pour l'affirmer, le Plaza Athénée, pour lequel quelque 300 millions de francs ont d'ores et déjà été déboursés au cours des dernières années, devrait donc a priori pouvoir encore compter sur le groupe Dorchester afin de peaufiner sa cure de jouvence. "Nous allons d'abord procéder à une évaluation de l'hôtel et nous réaliserons ce qui est nécessaire en fonction de cet état des lieux", précise du reste le groupe.

Deux palaces à forte personnalité
En attendant, le palace de l'avenue Montaigne va dès à présent pouvoir tirer avantage de la force commerciale de la compagnie ainsi que de ses programmes marketing. Un atout non négligeable sachant que l'hôtel a cependant réalisé une excellente année 2000. "Malgré trois mois de travaux, le Plaza est effectivement parvenu à afficher un taux d'occupation de 73 %, et un prix moyen chambre supérieur à 4 000 francs", souligne François Delahaye.
Une seule ombre au tableau, le Plaza Athénée dispose maintenant d'un 'frère' dans la Ville lumière, à savoir le Meurice. Une double présence qui pourrait prêter à confusion au niveau commercial. Ces établissements ne vont-ils pas en effet se faire concurrence ? Les représentants du groupe Dorchester affirment dans un communiqué que "la présence de deux palaces sur un marché aussi fort que Paris ne pose pas de véritable problème". Et d'ajouter : "Les deux établissements en question ont en outre des personnalités très spécifiques, des situations géographiques distinctes et des clients différents. Le Meurice est très présent sur les marchés américains et japonais, tandis que le Plaza, lui, est davantage marqué par la clientèle sud-américaine", argumentent-ils.
Des explications qui n'empêchent pas de nouveaux bruits de circuler sur la place parisienne : "Le Plaza Athénée serait en effet à nouveau sur le marché", selon différentes sources. D'autres affirment que cette opération se limiterait à évaluer l'hôtel.
C. Cosson


Le fonds de commerce du Plaza appartient désormais à la Brunei Investment Agency.


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2705 Hebdo 15 Février 2001


zzz36p
zzz36i
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration