Actualités

Cafés
_______

Taux zéro au volant

Marier fête et sécurité routière

Les discothécaires du Puy-de-Dôme s'engagent pour la sobriété au volant en lançant l'opération Taux zéro qui doit durer jusqu'à début janvier.


Lancement de l'opération Taux zéro au volant au Phidias à Orcines (Puy-de-Dôme) avec Boudu, le maître des lieux, un client et une cliente entourés par Eric Bielecki, associé de Boudu, Georges Julien, président de la Fédération des syndicats hôteliers du Puy-de-Dôme, et Jean-Paul Combes, président des discothécaires du département.

Cela avait été annoncé en avril dernier lors d'une assemblée générale. Maintenant, c'est fait. Les discothèques du Puy-de-Dôme ont déclaré la guerre à l'alcool au volant. Certes, l'année dernière, il n'y a pas eu d'accidents causés par l'alcool à la sortie des boîtes. Un résultat encourageant, mais qui n'a pas changé en profondeur les données du problème. L'alcool demeure une cause trop fréquente de drames sur les routes et les discothécaires sont trop souvent montrés du doigt. Ils continuent à être des boucs émissaires.
Alors ils ont décidé de marier fête et sécurité. "Nous avons décidé de nous engager dans une opération responsable et d'envergure, souligne Jean-Paul Combes, président des discothécaires du Puy-de-Dôme. Nous voulons montrer que nous sommes des professionnels conscients de nos responsabilités vis-à-vis de notre clientèle, notamment les plus jeunes."
Il poursuit en expliquant que les discothécaires vont motiver les conducteurs pour qu'ils s'engagent à rester sobres. Les clients volontaires reçoivent un badge fluo Taux zéro au volant pour rappeler leur promesse. On ne leur sert que des boissons non alcoolisées, des jus de fruit ou autres à moitié prix, voire gratuitement dans le cadre de promotions. Mais il n'existe pas d'obligation et la réussite repose sur la bonne volonté de tous.

Jusqu'en janvier
Comme il ne s'agit pas d'un coup de pub, l'opération doit durer jusqu'au 2 janvier prochain. Consciente des enjeux en cours, la préfecture du département, par le biais de la Sécurité routière, sponsorise l'action des discothécaires, tout comme le conseil général, la Société des Eaux de Volvic et différents médias locaux. Des affichettes sont distribuées dans les lieux les plus fréquentés par les jeunes : lycées, facultés, bars, etc. Des PLV (publicités sur le lieu de vente) et affichettes sont déployées dans les night-clubs. Les disc-jockeys peuvent diffuser régulièrement des messages, style jingles, pour vanter le Taux zéro.
Une seule question n'a pas été tranchée pour l'instant : faut-il pratiquer des contrôles, avec éthylomètre, pour vérifier le taux d'alcoolémie des conducteurs ? Et vérifier ainsi l'efficacité du procédé mis en œuvre ?
P. Boyer


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2697 Hebdo 21 Décembre 2000


zzz24

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration