Actualités

A la loupe
_________

Lionel Michelin

Vieilles et grandes bouteilles uniquement

On le surnomme l'antiquaire du vin. Lionel Michelin passe le plus clair de son temps à rechercher de vieilles et grandes bouteilles. Demandez-lui l'introuvable. Il la trouvera !


"J'ai débuté ma propre collection de vins avec mon année de naissance", explique Lionel Michelin.

En créant sa société, Lionel Michel s'est d'abord fait plaisir. Cet ancien 'cadre sup' des Télécom a passé une bonne partie de ses loisirs à la découverte des grands vins, de salles des ventes en clubs de dégustation. Avant de passer le cap, celui-ci organisait déjà, chez lui, des dîners dégustation. Comme cette verticale du château Olivier Blanc, au cours de laquelle fut dégusté un mémorable 1946. Le propriétaire du domaine, Jean-Jacques Bethmann, n'aurait, pour rien au monde, raté la soirée.
"Narcissique comme beaucoup, j'ai débuté ma propre collection de vins avec mon année de naissance. J'ai acheté pour commencer tous les grands vins de 1949, puis, comme tous les collectionneurs, je me suis mis à chercher les vins des années rares, des bouteilles de plus en plus anciennes, de toutes les appellations, sans oublier les incontournables comme Mouton-Rothschild 1945, Yquem 1921, Latour 1929."
En 1994, Lionel Michelin décide d'allier l'utile à l'agréable et lance De Vinis Illustribus, à partir de son stock personnel notamment. L'entreprise promet désormais de trouver l'introuvable. Haut-Brion 1895, Pétrus 1953, Romanée Conti 1969, Rieussec 1906... L'amateur connaît certaines filières et il en déniche de nouvelles. Il rachète des caves, se déplace un peu partout sur la planète. Promesse tenue. De Vinis Illustribus (traduisez 'à propos des vins célèbres') devient une référence. Vente-conseil de millésimes anciens, achat et vente de caves, organisations de dégustations...

Passion et expertise
Surnommé aujourd'hui l'antiquaire du vin, Lionel Michelin suscite respect et admiration. On le préfère à d'autres lorsqu'il s'agit de céder de grands vins. Il a récemment acquis la cave de Jean-Baptiste Besse, 'le pape des cavistes parisiens'. Au nez et à la barbe de grosses sociétés. Comment a-t-il réussi ? "Mes nombreuses relations dans le monde du vin m'ont amené à rencontrer le fils de Jean-Baptiste Besse. Comprenant que j'étais un véritable passionné comme son père, il m'a donné la préférence. Cette cave est une véritable caverne d'Ali Baba. On y trouve tous les grands crus français récents, mais aussi des piles entières de crus classés de 1947 !"
Lionel Michelin tient boutique rue des Lyonnais, à Paris, dans le Ve arrondissement. Pour atteindre l'antre du maître, il faut descendre quelques marches. Là, dans une salle voûtée, tout de pierres, le passionné vous accueille. Quelques bouteilles viennent d'être ouvertes. Il vous propose de partager la découverte. Pour lui, le vin est fait pour être bu. Même les grandes bouteilles. "Je base mes critères d'achat sur la rareté mais aussi la qualité. Avant d'acheter des millésimes anciens, il faut faire très attention aux conditions de conservation et à la provenance des bouteilles." Lionel Michelin parle également de "conditions objectives" : le niveau du vin dans la bouteille, une étiquette humide ou sèche, la couleur de la robe, la brillance, le dépôt ou l'absence de dépôt, l'état de la capsule et du bouchon. "Quand je vends une bouteille, le client peut l'ouvrir. C'est un principe auquel je tiens."
Qui dit vieilles bouteilles, évoque les possibles flambées de prix. "L'éventail est large, commente-t-il. On peut se faire plaisir avec un vouvray de 1959 à 360 F TTC comme avec un Pétrus 1947 à 17 000 F. Il n'en reste pas moins vrai que pour 1 000 F vous achetez un Haut-Brion 1962, très beau vin, à maturité, alors que pour ce prix vous n'avez pas un 1990 qu'il faudrait encore laisser vieillir. Les vedettes telles que Mouton-Rothschild 1945 ou Cheval Blanc 1947 resteront toujours à un prix élevé, mais essayez un margaux 1980 à 700 F ou un Latour 1958 à 900 F et vous verrez que cela vaut la peine de chercher un peu ! "
S. Soubes

Pour le contacter :
E-mail : Imichelin@devinis.fr
Web : www.devinis.fr

En dates

1949 Naissance
1994
Création de De Vinis Illustribus
1999
Rachat de la cave de Jean-Baptiste Besse


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2694 Hebdo 30 Novembre 2000


zzz18p

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration