Actualités

Au fil de la semaine

Sous l'égide de l'association des Meilleurs ouvriers de France

Représentée par Sylvain Combe, la finale du concours "Un des Meilleurs apprentis" de la Gironde, option hôtellerie-service en salle, s'est tenu au lycée hôtelier Saint-Michel à Blanquefort. Sur les 12 finalistes (70 candidats ont participé au concours), 7 ont été primés. La médaille d'or a été remportée par Fabien Fournaud du lycée hôtelier de Talence. Décrochant une note comprise entre 14 et 16, trois candidats ont reçu la médaille d'argent : Olivier Combe (de Talence), Franck Vilette (CFA Simone Brandy à Bordeaux) et Jérôme Levalois (CFA d'Arcachon).


Françoise Dupin, proviseur du lycée hôtelier Saint-Michel à Blanquefort avec les lauréats du concours.

Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz
Henri Chambon s'apprête à réaliser 13 MF de travaux dans le Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz, acquis pour la non moins coquette somme de 17 MF. L'homme d'affaires ambitionne pour cet hôtel le statut d'un établissement de prestige, de niveau quatre étoiles. Après la remise aux normes de sécurité, l'hôtel devrait afficher une capacité de 52 chambres (soit 4 de plus qu'avant), doté de deux salles de réunion, d'un restaurant moyenne gamme et d'une piscine en sous-sol avec espace de remise en forme. Afin d'améliorer le niveau de la prestation générale, une ouverture vers la mer au niveau du sous-sol et l'aménagement d'un espace vert sur l'entrée donnant boulevard Thiers, en lieu et place de l'actuel stationnement, sont envisagés. Mais sur ces deux projets, l'accord de la municipalité est indispensable. Henri Chambon a par ailleurs annoncé pour septembre 1999 le début des travaux afin de permettre une ouverture du nouvel hôtel dès le mois de mai 2000.

Syndicat des hôteliers de Balagne
Jean-Pierre Pinelli, 48 ans, vient d'être élu président du Syndicat des hôteliers de Balagne. Il remplace à ce poste Robert Kran. La première décision du bureau a été le changement de nom de la structure qui s'appelle dorénavant le Syndicat des métiers du tourisme de Balagne. Il s'agit pour les hôteliers de la micro-région de Calvi - l'une des plus touristique de l'île de beauté avec l'extrême-Sud - d'intégrer l'ensemble des commerces liés au tourisme dans une région particulièrement marquée par la saisonnalité. Après avoir été propriétaire d'un motel et d'un hôtel au cœur de Calvi, Jean-Pierre Pinelli entreprit en 1992 la création d'une structure de luxe sur les hauteurs de la ville. La Villa, hôtel qui compte 42 chambres, est aujourd'hui classé quatre étoiles Relais et Châteaux.

Casino de Bordeaux-Lac
Après l'Européenne de Casinos, c'est autour du groupe Partouche de saisir le tribunal administratif de Bordeaux pour que soit annulée la délibération du conseil municipal (30 novembre 1998) confiant la gestion du futur casino de Bordeaux-Lac à Accor Casinos. Pour rester simple, les principaux griefs portent sur la procédure qui n'aurait pas été respectée et qui avantagerait plus particulièrement un candidat. Face à ce cumul de recours, Georges Peyronne, préfet de la Gironde, a demandé à ses services de se pencher sur la question. Il décidera, si besoin est, de déférer la délibération de la ville de Bordeaux devant le tribunal administratif.

Gaie et colorée, l'affiche de la Fête de la Cuisine 99
Voici l'affiche de la Fête de la Cuisine 99. Elle a été réalisée par Philippe Charpentier, un peintre bien côté, présenté par l'Association des jeunes restaurateurs de France. Elle est distribuée à tous les restaurateurs qui participent à cet événement. Pour en savoir plus, contacter l'AFMH - Association française des métiers d'hôtes : 14 bis, rue Daru 75008 Paris -
Tél. : 01 47 64 50 70 - Fax : 01 47 64 15 61.

Week-end bébés à La Petite-Pierre
Philippe Velten, responsable de l'hôtel-restaurant Lion d'Or à La Petite-Pierre (Bas-Rhin), n'a rempli que six chambres sur quarante à l'occasion du week-end bébés organisé le 28 mars dans son établissement. Mais la promotion originale, liée à un calcul "scientifique" selon lequel les bébés conçus à cette date naîtraient le 1er janvier 2000, lui a valu une couverture médiatique impressionnante, de la presse régionale aux médias allemands et belges. L'hôtel proposait, pour 969 francs, une nuitée pour deux, un menu aphrodisiaque, une promenade romantique dans les forêts voisines et une soupe de pois servie au coin du feu dans un relais de chasse. Amateur d'animations originales, Philippe Velten dirige par ailleurs le seul établissement régional référencé dans le guide Motor Bike Hotels : une initiative qui lui vaut une fréquentation assidue des motards de toute l'Europe.

L'Open de France
Enraciné depuis quinze ans sur les greens parisiens, l'Open de France, l'un des plus importants rendez-vous golfiques européens, aura lieu cette année au golf du Médoc en Gironde, du 6 au 9 mai. Jean-Marie Casella, directeur du golf, prévient : "On connaît la clientèle du golf. Elle vient si elle peut disposer d'autres parcours à proximité, mais aussi d'équipements hôteliers, de restaurants, et de lieux agréables. Ce sont autant d'arguments de vente pour les professionnels." Le 4 étoiles Relais de Margaux, repris l'an dernier par l'homme d'affaires belge Jacques Delcroix, envisage déjà la création d'un 3 trous dans son superbe parc. Ce n'est qu'un début.

Forum de l'alternance 1999
En 1998, plus de 13 000 jeunes se sont rendus à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris pour participer au Forum de l'alternance. Une belle occasion pour les 16/25 ans de rencontrer les responsables d'une soixantaine d'entreprises : plus de 2 000 contrats d'apprentissage, de qualification, d'orientation ou d'adaptation sont proposés. Bien sûr, cette manifestation n'est pas réservée au secteur de l'hôtellerie-restauration, mais il sera très bien représenté avec par exemple : Lenôtre, Flo, le Plaza-Athénée, Hilton ou Ibis... Rendez-vous les 15 et 16 avril prochains, toujours à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris. Entrée libre.

Un village de vacances fermé pour cause d'attentat
A Casabianda, en Corse, le village de vacances interministériel n'ouvrira pas cet été. Fin mars, il a été visé pour la 10e fois depuis son ouverture en 1972 par un attentat destructeur. La structure est gérée par le Comité national des œuvres sociales de l'administration pénitentiaire, une association qui s'autofinance. Or il y a 18 mois, un précédent attentat avait coûté 4 à 5 MF de réparations. Les remboursements ne pourront intervenir avant plusieurs mois, le CNOSAP n'a donc pas les moyens d'engager les travaux avant l'été 99. Conséquence économique directe : la suppression de 30 emplois saisonniers. Le VIVE prévoyait un taux de remplissage de 100 % de juin à septembre prochain, soit près de 2 000 touristes attendus en quelques mois. Le manque à gagner pour les commerçants et entreprises alentour est estimé à plus de 6 MF. Les propriétaires affirment faire leur maximum pour assurer l'ouverture à la saison 2000.


L'HÔTELLERIE n° 2608 Hebdo 8 Avril 1999


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration