Actualités

Au fil de la semaine

Coin du client

Réussir
La rénovation du Rostand, l'un des grands cafés du Quartier latin, en face des jardins du Luxembourg. Une nouvelle équipe, un service alerte et, pour une fois, la part belle laissée à la "limonade" par rapport à la restauration.

Succès
Spoon connaît un démarrage exceptionnel. Impossible de réserver à moins de trois semaines, tant le nouveau restaurant conçu et supervisé par Alain Ducasse draine la foule des gourmets, rue de Marignan, à deux pas des Champs-Elysées.

En baisse
La restauration à bord des avions d'Air France n'est plus ce qu'elle était. Ce que le passager a gagné en confort, il l'a (un peu) perdu en plaisir culinaire. Même si le petit bocal de foie gras est recommandé par un ancien chef connu.

En avance
Les hôteliers américains, dont le sens du marketing n'est plus à démontrer, proposent à leurs clients de célébrer le passage à l'an 2000 dans leur établissement. Les propositions démarrent à un niveau de prix élevé : l'un des Marriott de Boston propose la nuit du 31 décembre prochain (sans le dîner) à 599 $... petit-déjeuner compris, malgré tout.

Ça marche fort
Après avoir vendu son restaurant Pile ou Face près de la Bourse, à Paris, Alain Domergue avait pris ses quartiers d'hiver et d'été sur les bords de l'étang de Thau, en pensant être tranquille. Avec ses associés, il a ouvert l'an dernier Chez Philippe, à Marseillan, qui ne désemplit pas. Et le Bib gourmand parfaitement justifié décerné par le Michelin 1999 accroît encore le succès.

Marketing US
Dans la chaîne de restaurants Legal Seafood, implantée en Nouvelle-Angleterre, serveuses et serveurs ont suivi une formation marketing poussée. Inutile de leur demander si telle proposition de la carte mérite d'être choisie : ils répondent invariablement que c'est leur plat favori !

Insulte raciste
Pour avoir traité de "sale négresse" une femme maître d'hôtel dans un restaurant de Lyon, un homme de 53 ans a été condamné à 6 000 francs d'amende par le tribunal correctionnel de Lyon. Le client, qui avait proféré cette injure parce que mécontent du service, devra en outre verser 10 000 francs de dommages et intérêts à la victime et 4 000 francs au titre des frais de justice.
Lors de sa présentation en maison de justice, le prévenu avait nié les faits, déclarant que les propos qu'on lui prêtait "n'étaient pas racistes puisque négresse figurait dans le dictionnaire" et avait refusé de présenter ses excuses. Il comparaissait donc pour injure publique envers un particulier en raison de sa race ou de ses origines, trois témoins confirmant les termes qui lui étaient reprochés.

Château Lagrézette médaillé d'or
Le Château Lagrézette, propriété d'Alain-Dominique Perrin, vient de recevoir une médaille d'or au concours général agricole de Paris pour son millésime 1997. C'est la troisième fois que la récompense est attribuée à ce domaine.

Rendons à César... et à Brillat-Savarin
La devise d'Alain Ducasse "Accueillir quelqu'un, c'est prendre soin de son bonheur pendant tout le temps qu'il est sous votre toit", citée par Benoît Witz dans les Epicuriennes, est à l'origine une phrase de Brillat-Savarin. Rendons à César ce qui est à César et à Brillat-Savarin... Merci au lecteur cultivé qui nous en fait la juste remarque.

Alcool et drogues dures
Alain Trocquemé, président de la Fédération française des spiritueux, s'inquiète des rumeurs faisant état de la parution prochaine d'un décret plaçant les boissons alcoolisées sous la tutelle de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT). En effet, il convient de tenir compte du nombre de consommateurs pour apprécier la toxicité des produits étudiés. En proportion de la population consommant des boissons alcoolisées, les risques ne peuvent être comparés à la frange de la population qui, elle, consomme des drogues dures. Pour Alain Trocquemé, "la parution d'un tel décret porterait un coup terrible à l'image des boissons alcoolisées et mettrait en danger tout un pan de l'industrie agroalimentaire".

Montilla et Flo Prestige
Durant trois semaines, du 16 avril au 2 mai, les Parisiens pourront vivre à l'heure espagnole avec Flo Prestige et découvrir toutes les richesses de la gastronomie andalouse (le gazpacho, le terneru à la Sévillane). Les tapas seront bien sûr à l'honneur également. Flo a sélectionné l'un des meilleurs vignobles de la région, les vins de Montilla (Fino CB d'Alvear, Oloroso Asuncion d'Alvear...) pour accompagner les dégustations.

Bientôt un restaurant Côté Sud ?
C'est sur cette idée que travaille Alain Lefebvre, p.-d.g. d'Aguesseau Communication et éditeur du magazine Côté Sud. Il est actuellement à la recherche d'un partenaire restaurateur qui pourrait s'investir dans le projet tant en matière de conception que de développement de la marque.

Le 10 avril à Cannes
C'est le 10 avril à 20 heures que Pascal Brun, directeur général de l'hôtel Majectic, accueillera dans ses salons la Deuxième nuit de l'hôtellerie et du tourisme, organisée par le Syndicat des hôteliers de Cannes et ses environs. Au cours de ce dîner de gala, seront décernés les trophées d'Ambassadeur du tourisme, destinés à honorer les personnes ou organismes qui ont particulièrement contribué en 1998 à promouvoir l'activité hôtelière dans le bassin cannois.

Journées nationales du Livre et du Vin
C'est à Saumur, les 17 et 18 avril prochains, que se dérouleront ces journées alliant plaisir du palais et plaisir des mots. Elles réunissent des écrivains, des grands noms du vin, de la gastronomie, de l'art de vivre à la française (Philippe Meyer, le chroniqueur matutinal de France Inter, Guy Savoy, Claude Chabrol...) qui perpétuent la tradition de la "dive bouteille". Tables rondes et dégustations composeront le programme des réjouissances. A cette occasion, cinq prix littéraires aux noms évocateurs ont été créés : Bacchus, Epicure, Grand Cru, Grandgousier, Antoine Blondin.

Jacques Blanc démissionne
Président du conseil régional Languedoc-Roussillon, Jacques Blanc était depuis 12 ans le président de la Fédération nationale des comités régionaux du tourisme (FNCRT) Dernièrement, il a préféré démis-
sionner de ces fonctions, démission acceptée au cours de l'AG de la Fédération. "Depuis quelques mois, je sentais une dimension politique qui polluait l'atmosphère. Il était temps de mettre les choses à plat. Depuis 12 ans, date de la création de la FNCRT, j'ai toujours mené notre Fédération dans un climat de sérénité et de cordialité. Il était urgent de rétablir ce climat", a-t-il confié début février à Paris, lors des 6e Rencontres de la FNCRT "le prêt-à-partir". Au cours de cette assemblée générale, le bureau, qui a tenu à saluer le travail de Jacques Blanc "en dehors de ses choix politiques personnels", a élu à la présidence de la FNCRT, Yvan Bonnot, président du CRT Bretagne.

1 ou 2 étoiles autour du palais
Michèle Michelotte, présidente du Club Hôtelier d'Avignon, vient de réaliser une plaquette qui regroupe l'ensemble des hôtels 1 ou 2 étoiles situés autour du palais des Papes. Disponible sur simple demande : Tél. : 04 90 85 07 00.
Internet : info@provenceguide.com

800, c'est déjà beaucoup
Dans l'article "Opération neigeocéan/oceanneige" de notre édition du 25 mars 1999, il est fait référence page 17 à une opération de jumelage entre les instances patronales des départements de l'Hérault, de la Savoie et du Calvados. Ce jumelage a permis de recenser 800 offres d'emploi et non, comme il a été imprimé par erreur, 8 000.

Un nouveau restaurant pour Bernard Loiseau

En août dernier, le chef de Saulieu inaugurait son premier restaurant parisien, Chez Tante Louise, à deux pas de la Madeleine : une formule qui mise sur le terroir, la renommée du chef de la Côte d'Or (pourtant absent volontairement des fourneaux) et une addition plus modérée. Sept mois plus tard, la réussite de Tante Louise (170 couverts/jour pour 85 places, TM : 330 F) mérite bien une suite. Cette fois, c'est l'Assemblée nationale que l'on retrouve à proximité du restaurant Chez Marius (5 rue de Bourgogne, VIIe) dont Bernard Loiseau vient de se porter acquéreur. Cette nouvelle enseigne parisienne devrait ouvrir ses portes avant l'été et être rebaptisée Chez Marguerite. Les spécialistes évaluent le montant du rachat à plus de 2,50 MF.


L'HÔTELLERIE n° 2607 Hebdo 1er Avril 1999


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration