Actualités

Conjoncture

Observatoire national de PKF Consulting France

Les prix moyens chambre s'envolent en janvier 1999

Malgré des baisses d'occupation variant en fonction des régions observées, les prix moyens ont repris du poil de la bête en France. Un signe intéressant pour les mois à venir. D'autant que la montée en puissance des réservations pour 1999 s'annonce prometteuse.

Doté aujourd'hui d'un échantillon couvrant l'ensemble du territoire national (soit une sélection de plus de 26 000 chambres à travers l'Hexagone), le cabinet PKF Consulting France est à même de dresser un bilan global de l'activité hôtelière française. Et selon ses premières observations, il semble que le mois de janvier 1999 se soit plutôt bien déroulé. Avec des nuances importantes évidemment suivant les catégories analysées.
Toujours est-il que contrairement aux habitudes, l'optimisme nous vient cette fois-ci de la province. D'après les données du baromètre national de PKF Consulting France, cette dernière a effectivement enregistré une hausse sensible de son RevPar (recette hébergement par chambre construite) de près de 10 %. Ce qui signifie en termes de chiffre d'affaires une progression nette de 9,3 %. A noter que cette performance résulte pour l'essentiel de l'augmentation des prix moyens chambre, le taux d'occupation demeurant lui quasiment stable.
Par ailleurs, il est intéressant de souligner qu'en province, l'hôtellerie quatre étoiles a réalisé au cours du mois de janvier dernier une progression légèrement plus prononcée que celle constatée pour les catégories moyenne gamme. Reste cependant que les établissements deux étoiles sont eux parvenus à bien tirer leur épingle du jeu en affichant un RevPar en hausse de 8,4 %. "Cette hôtellerie est moins sujette à de fortes variations", précise le cabinet spécialisé.

Taux d'occupation en retrait dans les quatre étoiles parisiens
Pour ce qui concerne l'hôtellerie parisienne, l'observatoire de PKF Consulting France considère que la tendance observée en province est très similaire à celle de la capitale. En effet, au terme du mois de janvier, à Paris, toutes les catégories d'hôtel ont vu leur prix moyen chambre grimper. Et ce tant au niveau des unités haut de gamme que des moyenne gamme. Globalement, les patrons des hôtels figurant dans le segment quatre étoiles (palaces, grand luxe, hôtel de charme, gros porteur, first class) ont de fait eu de quoi se frotter les mains. La hausse du prix moyen s'est ici aussi avérée de mise bien évidemment. Le revenu moyen par chambre a ainsi bondi de 4,8 % pour atteindre 1 152 francs contre 1 099 francs un an plus tôt. En revanche, cette progression a totalement été absorbée par un net recul des taux d'occupation : 57,9 % contre 62,1 % en janvier 1998.
Même symptôme du côté de l'hôtellerie moyenne gamme parisienne (trois et deux étoiles) pour la fréquentation qui a chuté le mois précédent de 1,9 point à 63,9 %. Toutefois à son corps défendant, les hôtels deux et trois étoiles de la capitale ont eux enregistré une progression des prix moyens nettement supérieurs à celle observée en province : 482 francs soit +8,9 % de mieux qu'un an auparavant. Au total d'ailleurs, l'hôtellerie moyenne gamme parisienne a vu son RevPar faire un bond en avant de près de 6 %, fruit de positionnements tarifaires élevés.
Bien entendu, pour réussir à afficher des prix plus conséquents, les hôteliers de France ont dû lourdement investir tant chez les indépendants qu'au sein des chaînes intégrées. Même si les retombées sur l'évolution positive des prix moyens est encore difficile à identifier, PKF estime que les efforts d'investissements considérables effectués par les professionnels au cours de ces dernières années contribuent aujourd'hui à la bonne tenue des prix moyens. "La qualité des produits joue bien sûr aussi un rôle, combiné en outre avec une offre qui se révèle à certaines dates insuffisante en quantité. Le frein des développements, imposé par la crise du début de la décennie, puis par la législation, a effectivement permis de reporter des investissements sur des programmes de rénovation", indique PKF. Et de conclure : "Le parc hôtelier français a ainsi évolué en qualité, dans un périmètre peu différent. C'est maintenant cette qualité qui pousse également l'hôtelier à rester intransigeant sur le positionnement tarifaire."
C. Cosson avec PKF Consulting France

Composition du baromètre national PKF Consulting France

Le baromètre PKF Consulting France portant sur l'hôtellerie française est établi à partir d'une sélection de 26 000 chambres dont près de 15 000 pour l'hôtellerie parisienne. Dans la capitale, les hôtels classés 4 étoiles et plus sont répartis en 5 familles en fonction de leur produit, de leur capacité et de leur niveau de prix moyen. Pour ce qui concerne les établissements 3 étoiles, ils sont répartis suivant leurs prix moyens. Quant aux 2 étoiles, ils forment une famille unique, leurs prix moyens étant homogènes. Parallèlement, en province, les hôtels sont répertoriés suivant les catégories auxquelles ils appartiennent.

Les performances mensuelles de l'hôtellerie parisienne
janvier 1998-1999

TOParis.gif (6343 octets)

RMCParis.gif (6188 octets)

RevParParis.gif (5935 octets)

Les performances mensuelles de l'hôtellerie française (hors Paris)
janvier 1998-1999

TORMCRevParFrance.GIF (14622 octets)


L'HÔTELLERIE n° 2604 Hebdo 11 Mars 1999


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration