×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Au fil de la semaine

Trophée Ruinart 1998

Eric Duret, meilleur sommelier d'Europe

C'est à Reims que la maison Ruinart a organisé le 27 septembre dernier la 6e édition du Concours du meilleur sommelier d'Europe. Des candidats de 30 pays européens concouraient, c'est un Français qui remporte le titre.
Créé en 1988, organisé tous les deux ans, ce trophée récompense un Français pour la troisième fois puisqu'en 1988, Serge Dubs de l'Auberge de l'Ill à l'Illhaeuser et en 1994, Eric Beaumard de La Poularde à Montrond-les-Bains étaient arrivés premiers. Eric Duret, habitué des concours de sommellerie, est ainsi sacré meilleur sommelier d'Europe devant Enrico Bernardo, un jeune Italien très talentueux de 21 ans seulement et Jurgen Fendt, un Allemand. Il s'agissait pour Eric Duret de remporter un titre pour lequel il s'était déjà «entraîné» en 1989 en arrivant premier du Trophée Ruinart du Meilleur sommelier de Suisse et en 1996, second au Trophée Ruinart du meilleur sommelier d'Europe.
Il est aujourd'hui à la tête de sa propre affaire de Conseil en sommellerie :
* Flaveur SARL, 11 rue H. Dunand, 74100 Ville-la-Grand.

Avec les Toques Blanches lyonnaises
Les 23, 24 et 25 octobre à Lyon-Eurexpo, les Automnales de Lyon seront l'occasion pour les Toques Blanches lyonnaises de faire apprécier leur savoir-faire. Lors de ce salon, où tous les métiers de bouche seront représentés, des animations permettront à plusieurs chefs de proposer leur façon de travailler les produits de saison : champignons, courges, marrons, noix, foie gras...

L'Entrecôte s'installe à Lyon
A Lyon, la rue de la République, voie piétonnière de la presqu'île, semble réussir aux restaurants de chaîne ! En l'espace de quelques mois, Hippopotamus (qui avait remplacé Le Savoy) et Bistro Romain ont fait une percée remarquée... Voilà qui a dû donner des idées à Henri Gineste de Saurs, le «patron» de L'Entrecôte à Toulouse, Bordeaux, Montpellier et Nantes, puisqu'il ouvrira une cinquième unité à Lyon, en janvier 1999, en lieu et place de la Brasserie Guillaume Tell.

Ruffec : une guinguette contestée
Les cafetiers-restaurateurs du district de cette bourgade charentaise s'élèvent contre un projet de restaurant-guinguette lancé par les élus locaux, sur le site de Rejallant. Chiffré à 1,28 MF, financé en partie par les collectivités territoriales, cet ancien moulin, propriété du district, doit devenir un lieu de restauration, un gérant professionnel étant recruté par appel d'offre. L'union départementale de l'hôtellerie de la Charente a vivement réagi à cette décision, votée en conseil à la fin septembre, 28 de ses membres locaux signant une pétition contre la Guinguette, qu'ils estiment d'une rentabilité hasardeuse. Ouverte en saison estivale, elle pourrait effectivement avoir quelque incidence sur les impôts locaux, sans compter la concurrence qu'elle engendrerait. Autre motif de grogne de ces mêmes restaurateurs, l'ouverture du restaurant scolaire du lycée du Roc Fleuri de Ruffec, dans lequel serait accueilli le public, sans distinction.

L'ambition de la Marr
La société Marr, filiale du groupe Cremonini (Cafin) opérant dans le secteur du catering des restaurants et des hôtels, a réalisé en 1997 720 milliards de lires de ventes et son profit à l'exploitation a atteint 44 milliards. En 1998, le chiffre d'affaires dépassera 800 milliards (2,7 milliards de francs) et son président Giuseppe Mangano annonce un objectif de 1 000 milliards de lires en 2000. De ce fait, le catering de restauration et d'hôtellerie est devenu l'un des grands métiers stratégiques de Cafin avec la distribution des viandes et de la charcuterie.

Novotel à Florence
Jean-Marc Espaliou a inauguré à Florence le 2e hôtel italien d'Accor. A cette occasion, ont été publiés les résultats de la société hôtelière Sifalberghi qui, en 1998, devrait réaliser un chiffre d'affaires de 155 milliards de lires (21 % de plus qu'en 1996) et un profit de 6,5 %. Il est question d'une négociation en cours pour la prise de contrôle de la chaîne Motel Agip mais cette nouvelle n'est pas confirmée. Les autres activités du groupe Geameaz Cusin sont également en grande forme avec un chiffre d'affaires consolidé de 1 350 milliards de lires (4,6 milliards de francs) qui lui assure le leadership de la restauration italienne et le lancement d'une nouvelle marque, La Méridiana, dans le secteur des restaurants inter-entreprises.

B & B en échec
La Commission départementale d'équipement commercial (CEC) de l'Hérault vient de rejeter un projet d'implantation à Saint-Jean-de-Védas, aux portes de Montpellier, d'un hôtel de 72 chambres présenté par B & B.

«Par le haut»
Promesse d'Anicet Le Pors, chargé par Martine Aubry d'une mission sur l'annualisation des emplois saisonniers du tourisme, lors d'une récente visite dans l'Hérault : «Je m'attache à aborder le problème dans sa globalité afin de dégager des dispositions qui permettent de sortir de la situation actuelle par le haut». L'ancien ministre de la Fonction publique remettra son rapport au gouvernement fin décembre.

Halte Hôtel !
Un panneau «Halte Hôtel» autorisant quinze minutes de stationnement devant neuf établissements du centre-ville : c'est l'heureuse initiative - et appréciée comme telle - prise l'été dernier par la ville de Narbonne. Proposée par la section locale de la FNIH et soutenue par la Chambre de commerce et d'industrie, cette mesure estivale a été étendue à toute l'année. Seule restriction : le stationnement temporaire et gratuit n'est autorisé que de 7 h à 10 h et de 16 h à 20 h.

Salon professionnel à Beyrouth
C'est du 20 au 24 avril 1999 que se tiendra à Beyrouth (Liban) Horeca & Co, le Salon de l'hôtellerie, de la restauration et des établissements similaires. Horeca & Co est une opportunité efficace pour les fournisseurs étrangers de s'introduire sur le marché libanais et moyen-oriental, sachant que 70 à 80 % des produits alimentaires et des boissons de la région sont importés, et que, rénovation et construction d'établissements divers y sont très actives. Pour info : Horeca & Co 98, c'était 4,500 m2 de stands, 150 exposants et 11 500 visiteurs venus du Liban et des pays arabes. Durant toute la durée du salon, conférences, tables rondes et démonstrations culinaires sont organisées. Pour tout renseignement :
Hospitality Sevices : Tél. Fax : 00 961 1 80 081 482 876
E-mail : info@hospitalityservices.com.lb

Jean-Louis Roumage succède à Jean-Louis Trocard
Jean-Louis Trocard, qui devrait prendre la présidence du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux, a souhaité se démettre de ses fonctions de président du Syndicat viticole des AOC Bordeaux et Bordeaux supérieur qu'il occupait depuis 1989. Le conseil d'administration a procédé à l'élection d'un nouveau président et a désigné à l'unanimité Jean-Louis Roumage. Celui-ci, viticulteur à Saint-Germain du Puch, exploite 38 hectares de vignes. Il était secrétaire général du syndicat avant d'en accepter la présidence.

Un nouveau relais du silence à Brou
Le Château de Brou dans le sud de Tours vient d'être racheté et transformé en hôtel-restaurant par un hôtelier déjà propriétaire de quatre établissements dans la région de Poitiers. Ce château vient d'obtenir l'appellation de «relais du silence».

Euro-café à Bourges
Le patron de la brasserie Le Cujas à Bourges, un des plus grands établissements de la ville, vient de racheter le bar Victor Hugo également à Bourges. Ce bistrot sera totalement remanié pour devenir un euro-café.

Birmingham à Lyon

Dans le cadre de la semaine «Birmingham à Lyon» permettant l'échange d'expériences et de savoir-faire entre les professionnels du tourisme des deux villes, les Toques Blanches de Lyon ont reçu les chefs de la Midland Association of Chefs.
A l'hôtel Saxe-Lafayette (ex-Holiday Inn) et avec la complicité d'Yves Thenin, le chef du restaurant de l'établissement Le New Orleans, Simon Smith (Thrales Restaurant), Eric Bruce Donaldson (Le Donaldson) et Wayne Asson ont proposé aux Lyonnais, du 28 septembre au 2 octobre, la découverte de la «nouvelle cuisine anglaise» avec un plat du jour à 69 F à la brasserie et un menu à 150 F au restaurant gastronomique.


L'HÔTELLERIE n° 2583 Hebdo 15 Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration