×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Saison

Embellie au mois d'août, heureusement

Bretagne

Les professionnels bretons ont souffert peut-être plus qu'ail-leurs des effets néfastes et conjugués de la Coupe du Monde et du climat en ce début de saison.

Après un beau mois de mai, juin et juillet n'ont pas été bons. En juin, l'hôtellerie bretonne enregistrait un TO de 57,1% et de 65,5 % en juillet. En juillet, cette baisse semble particulièrement due à la désaffection de la clientèle française de passage. Certains, compte tenu du mauvais temps, n'ont en effet pas hésité à écourter leur séjour. Le Finistère a par exemple connu des annulations. Cette chute de la fréquentation touche surtout le littoral, les villes et l'intérieur des terres bénéficiant de ce déplacement de la fréquentation. Les structures abritées ont même connu un vif succès en juillet. La restauration semble quant à elle également en baisse, bien que le niveau des dépenses soit, semble-t-il, satisfaisant. En Finistère toutefois, les dépenses de restauration seraient en légère hausse sur l'ensemble de la saison (notamment en juillet).

L'atout culturel
Bien entendu, le soleil du mois d'août a provoqué un retour important des touristes, particulièrement pendant les trois premières semaines. Les hébergements touristiques en Finistère enregistrant même des TO proches de 100%. Un tiers des hôteliers costarmoricains juge le niveau de consommation correct, alors que les deux autres tiers notent une tendance à l'économie.
Côté clientèle, la Bretagne séduit particulièrement les Britanniques et les Italiens. Le Allemands se font plus discrets par rapport aux années précédentes.
Les pardons bretons et autres manifestations culturelles attirent toujours autant de monde. En Morbihan, le festival de Lorient a rassemblé en 10 jours plus de 400.000 férus de culture celtique.
Annoncée comme conforme à l'année dernière, l'arrière-saison ne devrait toutefois pas combler le déficit de juillet.
O. M.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration