×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

CONJONCTURE

Hôtellerie

n Baromètre Coach Omnium des centrales de réservations

Les centrales crèvent le plafond

Après un début d'année démarré sur les chapeaux de roues, les centrales de réservations affichent une excellente santé à l'issue de ce premier semestre 1998. Les réservations pleuvent mais les prix moyens chambre restent (trop) sages.

Les centrales de réservations hôtelières travaillant sur la destination France continuent à crever les plafonds en terme de progression de la demande. L'évolution spectaculaire (107% de progression en volume de nuitées réservées) concerne principalement les hôtels économiques au détriment des autres catégories. En juin, le nombre de nuitées enregistrées a bien évidemment été dopé par la Coupe du Monde de football. Cependant, il faut préciser que le maintien de l'activité affaires lors de cet événement mondial a également permis aux hôteliers de maintenir des résultats nettement supérieurs aux mois précédents. Devant cette prédominance des réservations vers les gammes économiques, les prix moyens chambre ont vécu une stagnation sensible. Avec une hausse de 0,2% au cumul de janvier à juin 1998, le prix moyen chambre garde le cap, après avoir subi un léger fléchissement en début d'année. Pour l'ensemble des centrales interrogées, les demandes de réservations proviennent majoritairement des agences de voyages, qui sont traditionnellement leur premier marché de clientèle. A noter que depuis le mois d'avril, cette part a considérablement augmenté, oscillant entre 70 et 80% de la demande. Cette reprise coïncide avec le début de la saison touristique. On peut également remarquer la remontée de la clientèle grand public (particuliers) qui retrouve en mai et en juin sa part de 15%, après être descendue à 3% au mois d'avril.

Hausse sensible de la durée moyenne de séjours

Toujours majoritaires, les réservations d'origine française et européenne n'ont pas vu de changements significatifs durant les 6 premiers mois de l'année. En revanche, on assiste depuis le début de l'année à l'érosion de la clientèle nord-américaine au profit de la clientèle sud-américaine, notamment au mois de juin où les réservations originaires d'Amérique du Sud ont fait un bond remarquable ; Mondial oblige ! Le moyen de réservation le plus utilisé reste incontestablement le téléphone, suivi de très près par le fax. Les GDS, qui sont près de 30% des moyens de réservations, perdent du terrain depuis 2 mois, malgré une saison touristique bien entamée et malgré une hausse des réservations via les agences de voyages. Enfin, bien que stable, Internet demeure marginal avec autour de 2% de part de marché. La durée moyenne des séjours enregistrée par l'échantillon de centrales interrogé est de 2,4 jours sur les 6 premiers mois de l'année. Après avoir légèrement fléchi au mois d'avril, cette moyenne grimpe depuis, régulièrement, de près de 2%.

G. Floch

L'ÉCHANTILLON

Le baromètre mensuel des centrales de réservations Coach Omnium est un constat de l'activité des principales centrales nationales et internationales présentes en France. Elles regroupent plus de 2.200 hôtels pour plus de 113.000 chambres. Basé sur échantillon constant, le baromètre est destiné à donner une tendance du marché des centrales sur la destination France, au mois le mois. Il est constitué de 12% de centrales indépendantes, 52% de centrales de chaînes intégrées et 36% de centrales de chaînes volontaires. Par ailleurs, l'offre se repartit entre 43% d'hôtels économiques (0,1 et 2 étoiles) et 57% d'hôtels moyen/haut de gamme (3 et 4 étoiles).

Evolution cumulée de janvier à juin 1998 de l'activité
des centrales de réservations hôtelières sur la destination France


L'HÔTELLERIE n° 2580 Supplément Economie 24 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration