×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Coupe du monde

Marseille

Une ville à la mode

A Marseille, la fréquentation touristique ne s'est de loin pas arrêtée avec la Coupe du Monde. Après une véritable explosion du nombre de visiteurs accueillis par l'office du tourisme en juin et juillet (deux fois plus de touristes étrangers), la croissance s'est poursuivie en août avec, globalement, 20% de touristes supplémentaires par rapport à l'année précédente et 60% d'étrangers en plus.

L'augmentation est notamment très significative pour les touristes italiens, anglais, hollandais et scandinaves, pays ayant joué à Marseille pendant la Coupe du Monde. Ce surplus de fréquentation aoûtienne s'est également manifesté dans l'hôtellerie où, selon les statistiques mensuelles du CHR 13, le TO a augmenté de 7,10 à 20% dans les deux, trois et quatre étoiles de la ville par rapport à août 97 (légère baisse en revanche dans les hôtels non étoilés).
Est-ce pour autant dû à l'effet Mondial ? Sans doute en partie, estiment les hôteliers, mais, tempèrent-ils, «l'on sent aussi tout simplement l'effet de la reprise économique dans notre secteur».
Selon le CHR 13, les restaurants de qualité ont également eu un bon mois d'août, mais de manière moins sensible.

Des retombées presse inhabituelles
Mais tout le monde s'accorde à le dire : Marseille est en train de devenir une ville à la mode. Cette tendance émerge depuis déjà deux ans mais le succès du film Marius et Jeannette puis la Coupe du Monde l'ont renforcée. Hormis les comptes rendus sportifs, le Mondial a suscité un nombre important d'articles ou émissions proposant une découverte de la ville. «Cela s'est manifesté dès 1997, note-t-on au service d'accueil-presse de l'Office du tourisme. Sur 92 supports de presse reçus, 14 ont choisi de venir chez nous à cause de la Coupe et 90% étaient étrangers . De janvier à août 98, nous avons accueilli 80 supports (au lieu de 60 pour la même période de l'année précédente) dont 27 grâce à la Coupe. Cela nous a permis de nous faire connaître de pays qui ne nous avaient encore jamais contactés comme le Brésil, le Chili, l'Australie, le Danemark, la Corée ou de supports qui nous battaient froid et auprès desquels nous avions une mauvaise réputation, en Angleterre particulièrement (BBC, le Times, Daily Telegraphe, etc.).»

Des retombées télé inespérées
Et en ces premiers jours de septembre, l'engouement continue de se manifester, particulièrement auprès des télés françaises : France 2 («Thé ou Café»), Canal + (nouvelle émission en cours de lancement), France 3 avec la Marche du Siècle, viennent tourner ici ou s'apprêtent à le faire.
«On perçoit un désir des médias de traiter Marseille autrement qu'à travers les vieux clichés», constate-t-on à mairie... où l'on compte d'ailleurs bien continuer sur cette lancée. La ville a en effet profité de la Coupe pour faire savoir qu'en 1999 elle fêterait son 26ème centenaire. Le programme des festivités prévues de mars à octobre n'est pas encore divulgué mais l'objectif est d'enfoncer le clou et de montrer que Marseille est bel et bien une ville où il fait bon faire la fête. Comme la Coupe du Monde l'a déjà montré...
Et de son côté le Comité régional du tourisme a décidé d'intégrer l'effet Mondial à son programme annuel de promotion et mènera notamment des actions spécifiques en Norvège et en Hollande, deux pays qui ont particulièrement aimé Marseille. Et, sur les marchés européens, tous ses stands feront référence à la Coupe du Monde...
L. Casagrande


Les supporters anglais, venus soutenir leur équipe, reviendront peut-être en tant que touristes.


L'HÔTELLERIE n° 2580 Hebdo 24 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration