×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Toulouse : le coût de la sécurité

La capitale du rugby s'enthousiasme pour le Mondial. 100.000 supporters étrangers et près de 400.000 visiteurs français s'y sont donnés rendez-vous.

Par AMPso

Les professionnels toulousains du tourisme éprouvaient deux sentiments opposés à la veille de l'ouverture du Mondial. Ils avaient d'un côté l'assurance de bénéficier d'un mois de juin historique grâce aux 100.000 supporters étrangers et aux 400.000 visiteurs français attendus à Toulouse. Cependant, leur joie était gâchée par la grève des pilotes d'Air France qui s'achevait au même moment. «Il est scandaleux que la France puisse ainsi être prise en otage. J'ai demandé à mes confrères de conserver tous les courriers d'annulation car nous avons l'intention de présenter l'addition à Air France», expliquait ainsi Pierre Courtois, président départemental de la FNIH. Toulouse a en effet très mal vécu le début du mois, les dix premiers jours étant en net retrait sur ceux de l'année dernière en raison de l'annulation -plus que du report- de nombreux voyages d'affaires. De sorte que la plupart des observateurs toulousains estimaient que le taux d'occupation de juin 1998 ne dépassera pas 80% (contre 70% en juin 97), les hôtels de la ville prévoyant d'être complets seulement durant une douzaine de jours (les veilles et lendemains de matchs).


Les travaux de réfection du stade de Toulouse et les aménagements apportés à son environnement sont estimés à 200 MF. Il peut accueillir 35.000 personnes.

20.000 nuitées Mondiresa

Francis Ruland, responsable de Mondiresa à Toulouse, qui avait dans un premier temps réservé assez de chambres pour loger 4.000 personnes par jour puis avait réduit ses prévisions, table sur un total de 20.000 nuitées sur toute la Coupe du Monde. Les hôtels indépendants ont peu travaillé avec Mondiresa afin de privilégier leurs clients habituels et ont misé sur le fait que la Coupe du Monde devait être prise comme un plus permettant d'améliorer le mois de juin, à Toulouse le meilleur de l'année. Ce calcul s'est révélé payant malgré les complications liées au fait de traiter en direct pour des réservations lointaines, en particulier du Japon, et de gérer des procédures mal connues, notamment en matière de garanties bancaires. A cet égard, «l'initiative de l'office du tourisme invitant à partir du 1er juin les hôteliers à lui communiquer chaque jour, à 16 h (par fax), l'état des disponibilités a été appréciée par les professionnels et les touristes», précise Anne-Marie Hilaire (groupement des indépendants Alto).

Hausse modérée des tarifs

Quelques semaines avant l'ouverture du Mondial, un début de polémique a agité le milieu hôtelier en raison de fortes hausses de tarifs imputées à certains hôteliers par le quotidien local. Dénoncés par les intéressés, le résultat de ces relevés a été contesté par beaucoup de professionnels et par les institutionnels qui soulignent au contraire, que les prix ont été majorés, quand ils l'ont été, de manière modérée, de 20 à 30%, les établissements ayant adopté, qu'ils soient affiliés ou non à la centrale de réservations, la majoration Mondiresa. «Si le mois de juin est exceptionnel, ce ne sera pas à cause du taux d'occupation, qui aurait dû être plus fort, mais grâce aux prix moyens pratiqués», note Marc Luque, président du club hôtelier toulousain.
En attendant les 8èmes de finale, l'événement le plus marquant de la Coupe aura été, sur le plan touristique, le débarquement des Japonais (notamment d'une quinzaine de TGV spéciaux) venus encourager leur équipe nationale qui rencontrait, le 14 juin, l'équipe d'Argentine. Ils devaient être logés jusqu'à 100 km autour de Toulouse, nombre d'établissements affichant complet, dont le Grand Hôtel de l'Opéra où les travaux de réfection des chambres sont terminés.


Le restaurant des spécialités de Tables et Auberges de France emploie une cinquantaine de personnes. Une équipe de choc animée par Jean Lanau.


Une partie des professionnels regroupés par la FDIH pour s'occuper de la brasserie et des buvettes du village occitan.

Le village occitan avec Tables et Auberges de France

Installé sur le cours Dillon, un village de toile de 8.000 m2, dénommé village occitan, dont l'organisation a été confiée à Tables et Auberges de France (5 MF de budget), est la vitrine des saveurs et de savoir-faire régionaux. Il accueille les 8 départements de Midi-Pyrénées, le tourisme régional, les chambres consulaires... et propose de nombreuses animations (spectacles, concerts, expositions, écrans géants de retransmission des matchs, etc.). Tables et Auberges de France a demandé à ses meilleurs chefs (une quinzaine d'entre eux) de se succéder aux cuisines du restaurant du village afin de proposer un grand choix de spécialités (1.500 couverts midi et soir prévus). Tables et Auberges de France a concédé à la FDIH la location et la gestion d'un espace brasserie et petite restauration (de 11 h à 24 h non stop) de 560 m2 et de 4 buvettes disséminées dans le village.

 

CALENDRIER DES MATCHES

- Mercredi 24 juin : Nigéria-Paraguay.
- Lundi 29 juin : 8ème de finale
(1er du groupe E contre le 2ème du groupe F.

Mesures de sécurité

Le couvre-feu

A la suite des mouvements de violence qui ont eu lieu à Marseille pour le match Angleterre-Tunisie, Toulouse a eu peur et a choisi d'interdire. Une attitude qui ne fait pas le bonheur des cafés et des restaurants et qui met les professionnels au banc des accusés.

Parmi les initiatives

«Les femmes sans foot» : l'hôtel Holiday Inn Crowne Plaza a prévu 4 diners-spectacles exclusivement réservés aux femmes : deux défilés de mode et deux shows des Crazy Boys (180 F par personne).

La monnaie du Mondial : la ville de Toulouse, sous le parrainage du ministère des Finances, profite de la Coupe du Monde pour lancer l'euro toulousain. Les 120.000 pièces éditées à cet effet permettent de régler ses dépenses en euros (auprès des commerçants, restaurateurs ou hôteliers affiliés) jusqu'au 29 juin.

3 heures au lieu de 2 : la mairie a autorisé les cafetiers et les restaurateurs à fermer à 3 heures la veille et les jours de matchs et à des extensions de terrasses. Sauf la veille (jour de la fête de la musique) et le soir du match (le 22 juin) opposant l'Angleterre à la Roumanie.

Les Prix bleu : la CCI a édité un guide largement diffusé sur tous les points d'accueil de Toulouse présentant les établissements qui se sont engagés dans l'opération des Prix bleu (soit 110 hôtels, cafés et restaurants du département de la Haute-Garonne).

Des navettes fluviales : La mairie a organisé un service de navettes fluviales sur la Garonne permettant de rejoindre le Stade en quelques minutes depuis le centre-ville.


La mairie a mis en place des navettes fluviales permettant de joindre l'utile à l'agréable pour aller du centre-ville au stade.

La fête dans tous les quartiers : De nombreuses animations organisées dans tous les quartiers donnent des couleurs de fête à l'ensemble de la ville. Les cafetiers et les restaurateurs participent à ces festivités décentralisées.

Halte au parasitisme commercial

La ville de Toulouse et la FDIH ont constitué une cellule de crise afin de combattre le parasitisme commercial. Un huissier a été requis par le syndicat afin de procéder à des constats pour pouvoir engager des poursuites. «Nous prendrons des photos chaque fois que ce sera nécessaire», a annoncé la FDIH. Les services municipaux se sont engagés à faire intervenir la police nationale dans les cas d'infraction les plus graves.


L'HÔTELLERIE n° 2567 Hebdo 25 Juin 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration