×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Formation

Alpes-de-Haute-Provence

Nouvelles formations pour le CFA de Digne

Chaque année, le CFA René Villeneuve de Digne, géré par la Chambre des métiers des Alpes-de-Haute-Provence, forme 1.300 apprentis, dont 300 pour les métiers de l'hôtellerie-restauration, qu'il s'agisse de CAP, de BEP, de brevets professionnels, de brevets de maîtrise ou de classes préparatoires à l'apprentissage. C'est dire l'importance qu'il représente dans ce petit département où l'on compte 800 établissements et où les Lycées professionnels de Manosque et Sisteron ne forment à eux deux que 200 élèves.

Il propose également à l'intention des professionnels en exercice, des formations continues, soit par le biais de stages classiques en petits groupes, soit à la carte grâce à son Centre de Ressources Multimédia. Chacun -apprentis et professionnels- peut accéder en libre-service à ce lieu d'auto-formation et suivre alors un parcours individualisé. Le CRM est déjà connecté sur Internet et envisage de s'agrandir pour pouvoir proposer l'accès au réseau à ses usagers.

Le CFA, qui emploie 115 personnes, met également à la disposition des entreprises souhaitant embaucher des apprentis un Centre d'aide à la décision qui permet d'apprécier les qualités et la motivation des jeunes avant la signature de leurs contrats. Objectif : éviter pour les deux parties les déceptions et les ruptures d'engagement. Le dispositif est particulièrement intéressant pour les métiers difficiles de l'hôtellerie-restauration.

Mais l'établissement ne souhaite pas s'arrêter en si bon chemin. Des démarches sont en cours pour l'ouverture d'ici l'an 2000 d'un Bac professionnel restauration et d'un BTS hôtellerie, par le biais de l'apprentissage. Ces deux types de formations n'existent en effet ni dans les Alpes-de-Haute-Provence ni dans les Hautes-Alpes.

Côté formation continue, du nouveau interviendra dès la rentrée prochaine : des stages en oenologie à destination des personnes faisant office de sommeliers et des stages de cuisine locale pour les petits restaurateurs et les tables d'hôtes, ont en effet été acceptés dans le cadre du Plan régional de formation.

Enfin, le CFA a entamé une démarche qualité dans le domaine de l'hygiène alimentaire, afin de se mettre à l'heure européenne et forme actuellement son personnel. Dans une seconde étape, il lancera des actions de sensibilisation des professionnels pour les aider eux aussi dans cette démarche.

L. Casagrande


L'HÔTELLERIE n° 2564 Hebdo 4 Juin 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration