×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Hébergement

Sarlat

La Madeleine se refait une beauté

Le plus vieil établissement Sarladais s'offre un nouveau visage, afin de faire briller un peu plus ses trois étoiles.

Philippe Melot, 53 ans, admire sa nouvelle façade. Avec ses pierres remises à neuf et ses mansardes rajoutées, La Madeleine pourra soutenir la bonne réputation qui lui vaut depuis 1976 ses 3 étoiles. Pour en arriver là, il lui aura fallu non seulement obtenir deux permis de construire, mais aussi passer en CDEC pour ajouter dix- sept chambres à son établissement. "Mon premier projet comportait dans le permis de construire déposé en 1996, 39 chambres. Mais avec la loi sur l'équipement commercial et les avatars possibles d'un passage en CDEC, j'ai préféré dans un premier temps revoir mes ambitions à la baisse". Un permis modificatif accordé lui permet de se situer juste en dessous du seuil fatidique des 30 chambres. "Comme je ne perds pas de vue mon objectif initial, j'ai déposé en 97 un nouveau projet d'extension à 39 chambres devant la commission départementale".

7,9 MF d'investissements

Obtenue récemment à l'unanimité, cette autorisation d'extension ne sera réalisée que dans une deuxième tranche de travaux, dont l'achèvement est prévu pour fin 98. Au total 7,9 MF. d'investissements seront investis pour rénover intégralement une "coquille vide" qui n'avait conservé que ses murs et toitures, et ajouter un étage supplémentaire aux deux niveaux existants. Installée au coeur de la cité périgourdine, entourée d'un parc, malgré ces travaux, La Madeleine n'a rien perdu de son prestige. "Nous avons pensé cette rénovation autour de deux axes : la sécurité des 50 à 60 clients qui séjournent quotidiennement chez nous, et la qualité de notre accueil".

Philippe Merlot, qui officie en cuisine tout en dirigeant avec l'aide de sa mère son établissement, espère bien obtenir une 3ème "maison" au Michelin grâce à ses nouveaux aménagements. Avec un taux moyen d'occupation à l'année de 75%, un CA 96 de 4,2 MF et des prix de chambres variant de 350 à 405 F, La Madeleine qui emploie selon les périodes de 11 à 20 salariés, occupe le haut du marché local. "Notre clientèle estivale est à dominante nord-américaine. Mais le reste du temps, c'est une clientèle de passage, d'hommes d'affaires, qui dispose en général d'un budget déterminé. Nous serions hors de leur portée si nous franchissions le cap des trois étoiles."

APCO


L'HÔTELLERIE n° 2554 Hebdo 26 mars 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration