Actualités


Actualité

Campagne Bonjour

Pour valoriser l'image de la France

C'est une mobilisation générale de toute une profession que souhaite susciter la Direction du tourisme à travers cette campagne Bonjour. Une opération d'envergure sur la qualité de l'accueil qui se veut aller bien au-delà de la seule saison estivale.

«Nous devons modifier l'image générale de la France, explique Hugues Parant, même si la plupart des touristes reconnaissent aujourd'hui qu'il y a eu d'énormes progrès en matière d'accueil en France ces dernières années, l'hétérogénéité de la façon d'accueillir doit nous amener à poursuivre nos efforts.» Tel est l'objectif de cette campagne 1997. Une campagne que la Direction du tourisme veut «simple et massive» pour que les professionnels s'engagent et se mobilisent. «Un contrat moral individuel», précise Hugues Parant, convaincu qu'un effet de masse aura le pouvoir de changer radicalement les images. Une mobilisation qui se fait à travers deux canaux : les organisations professionnelles et les offices de tourisme. Un mode de participation et d'inscription très simple puisqu'il suffit pour un cafetier, un hôtelier ou un restaurateur de se présenter à l'office de tourisme pour demander à participer à l'opération. Attention toutefois, les inscriptions seront closes au 20 juin. En participant à cette opération, le professionnel s'engage moralement et reçoit en échange les fameux panneaux d'affichage ensoleillés au millésime 1997. Un signe de reconnaissance important dans la mesure où la Direction du tourisme s'est investie dans une campagne de communication d'envergure pour sensibiliser les touristes à la qualité de l'accueil que les professionnels affichant ce panonceau leur réservent. Plus de 5 millions de brochures seront distribuées, en plusieurs langues, aux frontières, sur les autoroutes, une campagne d'affichage cofinancée avec les CRT, est prévue dans toutes les grandes régions touristiques avec 4.000 panneaux. Un partenariat avec RMC et Sud Radio permettra en juillet et août, tous les jours, de 3 à 4 minutes de messages matin et midi sur les ondes et une émission d'une vingtaine de minutes tous les soirs, sur des prestataires participant à la campagne. Autant dire que l'action se veut être forte pour amener les touristes à bien intégrer l'engagement sur l'accueil de certains professionnels et leur donner le réflexe de les choisir en priorité.

La France en Fête

Cette campagne 1997 devrait être en quelque sorte un entraînement à l'opération 1998 dont l'enjeu sera exceptionnel puisque la France recevra la Coupe du monde de football. Dès septembre prochain, la Direction du tourisme opérera le lancement médiatique de l'opération. Il est en effet essentiel d'éviter les écueils qu'ont connus les autres pays organisateurs de la manifestation auparavant, à savoir, une chute de la fréquentation touristique. En effet, persuadés que la Coupe du monde attire beaucoup de monde, bon nombre de touristes boudent le pays organisateur par peur de ne pas trouver de moyens de transport, d'hébergement et par peur de ne trouver qu'affluence et tarifs exorbitants. «Il nous faut rassurer sur les occupations des hôtels, sur les tarifs, pour que les touristes soient justement nombreux à venir chez nous malgré la Coupe du monde», explique le Directeur du tourisme. L'image qu'il veut donner est celle d'une France en fête, qui aime et qui sait accueillir. Autant dire que des efforts fantastiques devront être faits en matière d'accueil en France, l'enjeu est de taille pour l'ensemble de l'économie touristique française dans la mesure où le monde entier recevra à travers les très nombreux journalistes présents en France à cette période, des images de la France entière. Plus elles seront chaleureuses, plus les touristes potentiels auront envie, par la suite, de venir et revenir. Sur les 10.000 journalistes attendus en juin prochain, 3.000 sont des généralistes qui viennent chercher d'autres images que celles du ballon rond. Dès septembre prochain, CRT et CDT seront prêts pour favoriser l'accueil de ces journalistes et les guider à travers les grandes régions touristiques.

Cette campagne Bonjour 1997 prend dès lors une nouvelle dimension et s'inscrit comme un entraînement aux opérations 1998. Il est impératif que l'entraînement soit de très bon niveau pour que le tourisme soit à même de gagner le challenge touristique de la Coupe du monde de football en 1998. Une victoire qui ne pourra être obtenue que si les professionnels sont tous individuellement impliqués et engagés sur la qualité de l'accueil. Au 1er juin, ils étaient 14.000, il reste encore quelques semaines. Tous les espoirs sont permis.

P.A.F.

MATERIEL À DISPOSITION DES PROFESSIONNELS SIGNATAIRES

* contrat-accueil ;

* spécification ;

* panonceau et vitrophanie ;

* affichette «contrat-accueil» ;

* guide «Connaître et accueillir les touristes étrangers» (pour les hôteliers).



L'HÔTELLERIE n° 2514 Hebdo 12 juin 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration