Actualités


Actualité

Best Western France

Séduire de nouveaux adhérents

Affilié au troisième réseau mondial hôtelier depuis 1981, Mapotel SA a retrouvé l'équilibre financier en 1996 en affichant un résultat net de 25.000 francs. Tous les clignotants étant désormais au vert, la chaîne française va tenter de renforcer son maillage hexagonal d'une vingtaine d'hôtels par an afin d'atteindre sa taille critique de 200 établissements. Elle augmente également les services à l'attention des indépendants en créant B.W. Voyages.

Réunis du 26 au 29 avril dernier en congrès national dans la bonne ville de Dijon, les dirigeants de Best Western France ainsi que leurs adhérents (149 en 1997) affichaient de larges sourires et un moral d'acier au sortir de leurs travaux annuels. Outre les "bienfaits" de la région bourguignonne dont on sait qu'ils mettent incontestablement du baume au coeur, des raisons plus tangibles peuvent expliquer cet enthousiasme général. Mapotel SA, affiliée depuis 1981 au troisième réseau hôtelier américain (basé à Phoenix comprenant 3.700 établissements, soit une capacité de 300.000 chambres dans 69 pays différents), renoue aujourd'hui en effet avec l'équilibre financier.

Grâce aux mesures drastiques appliquées voilà bientôt quatre ans par une nouvelle équipe dont Rodolphe Ermel assure la direction, la chaîne est parvenue en 1996 à réaliser un chiffre d'affaires de 19,8 millions de francs (cotisations, droit d'entrée, commissions...) en hausse de 1,25% par rapport à l'exercice précédent. Parallèlement à la reconstitution de ses capitaux propres, elle a également atteint un résultat net après impôts de 25.000 francs et table d'ores et déjà sur 226.000 francs au terme de l'année 1997. "Nous avons rétabli la situation financière, puis remis de l'ordre dans la boutique en optimisant d'une part nos structures et en recrutant d'autre part un directeur en la personne d'Antoine de Bouchony. Nous avons désormais adopté un rythme de croisière qui va nous permettre d'envisager l'avenir sous de nouveaux horizons", confie le Président-directeur général de Best Western France.

135.000 nuitées en 1996

De quoi certes satisfaire bon nombre de membres quant au devenir de leur groupement ! Reste qu' il y a mieux encore. Best Western France a vu l'an passé son nombre de nuitées brutes progresser de 10% par rapport à 1995 réalisant au final un chiffre d'affaires de 76,3 millions de francs. La centrale de réservations Best Western International, qui a géré au total 12 millions d'appels correspondant à 8,6 millions de nuitées, a effectivement généré 135.000 nuitées dans l'Hexagone. A ces chiffres, il faut bien entendu ajouter les nuitées réalisées par le biais des accords commerciaux avec les professionnels du tourisme, les programmes de fidélisation et les actions de partenariat, retombées au moins équivalentes à celles transitant directement par la centrale de réservations. "Cette croissance des nuitées est due à une augmentation de 12% de la clientèle nord-américaine et de 8% de la clientèle européenne", précise Rodolphe Ermel. A noter au passage qu'environ 15% du nombre total des nuitées enregistrées en France via la centrale de réservations sont destinés à la province "sachant que depuis trois ans ce volume ne cesse d'augmenter». Il est intéressant par ailleurs de souligner la montée en puissance de la part des GDS (système de réservation des compagnies aériennes) qui sont à l'origine de 39% des nuitées en 1996 contre 29% l'année précédente. Sans oublier la légère baisse du revenu moyen chambre (RMC) établi à 568 francs contre 599 francs un an plus tôt, résultant d'un tassement des prix et du rééquilibrage géographique du réseau français composé actuellement d'un tiers d'hôtels implantés en province et deux tiers à Paris.

"Mettre le turbot"

A propos de son développement justement et tenant de compte des attentes des consommateurs, Best Western France a décidé de "mettre le turbot". Alors que 16 nouveaux établissements ont rejoint la chaîne en 1996, l'entreprise souhaite maintenant regrouper 200 unités d'ici l'an 2000. En d'autres termes, le rythme de croissance devrait être d'une vingtaine d'adhérents nouveaux par an. "Nous voulons renforcer notre maillage à travers l'Hexagone et accentuer notre présence essentiellement en province", explique Rodolphe Ermel. Et d'ajouter : "Nous avons sélectionné plusieurs destinations prioritaires comme Orléans, Marseille, Lyon, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Limoges, Aix-en-Provence, Dunkerque, Brest, Rennes, Versailles, Metz, Nancy, Bourges, Valence, Monaco, Béziers, Andorre et les stations alpines." Chargée depuis peu de l'essor de la marque au Maroc et en Tunisie, la chaîne française devrait d'ici deux ans décrocher quatre contrats dans les deux pays. Elle est aussi en négociations avancées avec un important groupe hôtelier en Guadeloupe.

Pour séduire les indépendants, dont la chaîne est essentiellement composée, Best Western France entend bien entendu améliorer ses services. Outre l'outil de réservation très performant, sa centrale de référencement, ses forces commerciales nationales (4 commerciaux en région et 1sur Paris/IDF), ses différents guides, sa carte de fidélité..., la chaîne vient de créer une filiale baptisée B.W. Voyages. Cette société, détentrice d'une licence d'agent de voyages, a pour objectif de développer les produits touristiques pour le compte des professionnels du tourisme, tout en aidant les hôteliers à mettre sur pied ces derniers. Le réseau français s'apprête de plus à lancer une carte corporate (à l'automne) qui offrira 10% de remise sur l'hébergement et le petit déjeuner dans tous les établissements Best Western de la planète.

C. Cosson

BEST WESTERN INTERNATIONAL -

EN QUELQUES CHIFFRES -

* 3ème chaîne mondiale

* 3.685 hôtels

* 296.400 chambres dont 74.676 en Europe

* 69 pays d'implantation

* 2.026 hôtels aux Etats-Unis et 1.032 en Europe

* 28 bureaux dans le monde

* 5 bureaux de réservations centralisées : 3 aux Etats-Unis (Phoenix, Flagstaff et Wichita) et 2 en Europe (Milan et Dublin).

* 8,6 millions de nuitées en 1996 soit une progression de +3,5%

* Volume d'affaires total des hôtels BW en 1996 : 7,7 milliards de dollars

* Volume d'affaires transitant par la centrale de réservation en 1996 : 692 millions de dollars.

CHIFFRES D'AFFAIRES BRUTS RÉALISÉS PAR LA CENTRALE
DE RÉSERVATIONS
DE 1994, 1995, 1996
Année Chiffre d'affaires
1994 73.968.361
1995 73.576.219
1996 76.311.890
EVOLUTION DU NOMBRE
DE NUITÉES BRUTES
RÉSERVATIONS BEST WESTERN
EN 1994,1995, 1996
Année Nombre de nuitées
1994 118.860
1995 123.136
1996 134.570



L'HÔTELLERIE n° 2509 Hebdo 8 mai 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration