Actualités


Actualité

Systèmes de gestion hôteliers

La fin du cauchemar de l'interfaçage

des systèmes ?

A l'époque de la compatibilité des réseaux, de l'Internet, des intranets, l'industrie hôtelière reste confrontée à une question essentielle : comment faire communiquer facilement entre eux les différents systèmes nécessaires à la gestion interne d'un établissement : points de vente restauration, standard téléphonique, systèmes de clés, vérification des cartes de crédit, systèmes de réservation exogènes, etc. ?

Une réponse vient d'être fournie par l'ITC, acronyme de Integrated Technology Consortium. Cet organisme a défini un standard qui facilite l'interconnexion des produits. Mieux, ce standard est en passe d'être approuvé et supporté par les principaux vendeurs de systèmes de gestion (les vendeurs de PMS -Property Management Systems- comme on les nomme outre-Atlantique).

Prenons le cas d'un hôtelier qui souhaite renouveler son PMS pour bénéficier des fonctionnalités dont dispose aujourd'hui les systèmes les plus performants : affectation d'un tarif à un type de chambre ou à un type de marché, ouverture ou fermeture de tarifs en fonction de règles préalablement définies, affectation automatique d'une chambre à l'enregistrement suivant des règles, gestion de folios multiples, possibilité d'éclatement des folios de la facture, personnalisation des écrans de saisie et des rapports de gestion sans compter la possibilité d'utiliser une interface conviviale de type graphique-souris. Après de multiples tests, analyses de références, discussions tarifaires, etc., son choix est fait. Le produit de rêve- il n'existe que pour les vendeurs !- est choisi. Mais quand il faut l'installer, les ennuis commencent.

"L'interfaçage avec les systèmes existants est un véritable cauchemar", confie Jean-Michel Varichon, directeur des opérations à la chaîne Méridien et ancien directeur du Méridien Bruxelles. "Les vendeurs vous promettent que les interfaces sont écrites et que tout se passera facilement. C'est rarement le cas. Dans la pratique, il faut se battre pour réussir à interfacer efficacement le standard téléphonique, le système de clés ou la vérification des numéros de carte de crédit avec le PMS."

La norme définie par l'ITC est conçue pour faciliter cet interfaçage. Elle a été adoptée par des acteurs leaders dans l'industrie : IBM, Microsoft, Fidélio-Micros. Etonnant ce revirement de Fidélio-Micros. Ce dernier groupe a longtemps été hostile à la notion d'interfaçage, lui opposant celle d'intégration, notion offerte par le couple Fidélio (Système de gestion PMS) intégré à Micros (Points de vente Restauration). La pression du marché en a décidé autrement.

Le contenu détaillé de la norme ITC vient d'être révélé à Eurhotec, salon européen des technologies de l'information hôtelières organisé par l'IHRA (International Hotel & Restaurant Association). La présentation, effectuée par David Tobey, président de l'ITC, a été l'un des moments forts de ce salon.

La norme ITC réussira-t-elle à devenir un standard, c'est-à-dire une norme incontournable? Réponse dans les mois qui viennent quand on saura si les produits qui la supportent seront choisis en priorité par le marché.

J. Bessières

Connectica



L'HÔTELLERIE n° 2502 Hebdo 20 mars 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration