×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Montagne : "un déficit historique" en l'absence de remontées mécaniques

Vie professionnelle - jeudi 21 janvier 2021 10:21
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



La montagne privée de remontées mécaniques en février tombe comme un coup de massue .
© Matthieu-Bozon pour Savoie Mont-Blanc
La montagne privée de remontées mécaniques en février tombe comme un coup de massue .

« La perspective d'une réouverture [des remontées mécaniques] fin février parait hautement improbable » a indiqué, mercredi 20 janvier; le secrétaire d’Etat en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, au terme de la réunion avec les acteurs de la montagne. Les vacances de février, sur lesquels ces professionnels s’appuyaient pour redresser la barre, semblent d’ores et déjà pliées.

En l’absence des remontées mécaniques et d’autres activités comme la restauration, les taux d’occupation des stations de montagne durant les vacances de Noël 2020 ont chuté de 70% par rapport à 2019. Ils étaient de 25% en moyenne selon l’Association nationale des maires de stations de montagne (ASNMN).  « Le taux d’occupation tombe même à 19% dans les stations d’altitude ; et sur ces deux semaines, 1,5 Md d’euros de chiffre d’affaires a été perdu par l’ensemble de la filière » ajoute l’ASNMN. Une catastrophe économique pour tous les territoires.

L’agence Savoie Mont-Blanc, qui représente 112 stations, rappelle que 200 000 professionnels font vivre cette région au quotidien : « Avec une perte de chiffre d’affaires estimée à 2 milliards à fin janvier, compte tenu d’un début de saison plus que contrarié, la non-ouverture des remontées mécaniques pendant la très haute-saison (février pesant 35 % du volume total des nuitées de la saison) creuse le déficit de manière historique. La perte de recettes touristiques dépassera les 4 milliards d’euros à échéance de la fin des vacances de février et pourrait être portée jusqu’à 5,8 milliards d’euros en cas de restrictions postérieures ».

 

#coronavirus #covid19 #montagne #asnmn #agencesavoiemontblanc #remonteesmecaniques


Sylvie Soubes