×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Une majorité de TPE rejette l'idée de soumettre le versement de la prime Macron à un accord d'intéressement

Vie professionnelle - mardi 3 décembre 2019 18:58
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Depuis plusieurs semaine, le SDI dénonce le projet du Gouvernement à propos de la prime Macron, nouvelle version.



Mise en place fin 2018 dans le prolongement du mouvement des Gilets Jaunes, la  prime Macron défiscalisée et désocialisée, a permis aux TPE de verser plus de 220 millions d'euros de pouvoir d'achat à leurs salariés selon le Syndicat national des indépendants. Et toujours d’après lui, « les TPE ont été les plus généreuses avec un montant moyen de prime de 543€ contre 432€ pour les entreprises de plus de 2000 salariés ». Le projet en cours du Gouvernement soumet le versement de la prime à accord d'intéressement, ce qui « en exclut de fait les salariés des TPE » affirme le SDI qui dénonce « une barrière de complexité administrative et juridique infranchissable pour les professionnels indépendants et dirigeants de TPE ». L’organisation a réalisé une enquête auprès de 600 adhérents.

Résultats de l’enquête*

 87% des dirigeants de TPE interrogés par le SDI affirment que la nécessaire conclusion d'un accord d'intéressement les conduira à ne pas réaliser le versement de cette prime en 2019.

 A l'inverse, 81% de ces mêmes chefs d'entreprise indiquent qu'ils verseraient cette prime dans l'hypothèse d'une reconduction en l'état de ses modalités de versement.

97% des responsables de TPE qui ont versé une prime en 2018 renouvelleraient l'opération en 2019, lorsque 62% de ceux qui n'ont pas versé de prime l'année dernière se déclarent prêts à le faire. (Les premiers verseraient en majorité des primes comprises entre 500€ et 1000€, lorsque la majorité des seconds verseraient des primes comprises entre 200€ et 500€).

#PrimeMacron #GiletsJaunes #TPE #Interessement

 

*Sondage réalisé en ligne auprès de 600 responsables de TPE du 28 au 30 novembre 2019.