×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

François Asselin : la prise de risque doit être encouragée et pas sanctionnée

Vie professionnelle - lundi 25 juin 2018 11:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le président de la CPME, François Asselin, livre son sentiment sur la loi PACTE (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) et la vie de l'entreprise.



François Asselin, président de la CPME, a indiqué à plusieurs reprises ces derniers jours que la Loi Pacte était favorable à l'embauche.
François Asselin, président de la CPME, a indiqué à plusieurs reprises ces derniers jours que la Loi Pacte était favorable à l'embauche.

Sur le principe de la loi PACTE :
Qu'on s'occupe des entreprises, qu'on veuille les faire grandir, est toujours une bonne nouvelle. Le format de la loi PACTE est novateur et intéressant avec à la fois des travaux menés de concert par des parlementaires et des chefs d'entreprise, une consultation publique puis bien sûr la concertation avec les organisations professionnelles. Sur le champ social, il n'y a pas grand-chose de plus que dans les ordonnances. Le délai pour se mettre en conformité annoncé doit être interprété avec prudence. Sur le droit à l'erreur, il y a des domaines comme l'hygiène ou sécurité où c'est impossible à appliquer. Concernant les allègements de charge, dont l'entreprise a besoin, la France est en fort déséquilibre budgétaire depuis plus de 40 ans. Avec quels moyens le Gouvernement va-t-il pouvoir les mettre en oeuvre ?

Inquiétudes :
Le prélèvement à la source est une complication supplémentaire importante qui va peser sur le chef d'entreprise et qui va coûter cher à l'entreprise.

Transmission, échec :
Les Allemands sont très protecteurs concernant le patrimonial et ils ont adapté une fiscalité très faible, pour éviter, par exemple, aux petites sociétés de se faire absorber par un groupe. Nous militons pour ça. Il faut donner aux petites entreprises les moyens de consolider leurs fonds propres pour les rendre pérennes. Le chemin reste long à parcourir pour ceux qui entreprennent. L'échec est parfois rédhibitoire et c'est absurde. Dans d'autres pays, un CV sans échec est presque suspect. On apprend dans l'échec. Vous savez, un chef d'entreprise connaît l'échec au quotidien : une tuile, une commande espérée qui ne tombe pas…  La prise de risque doit être encouragée et pas sanctionnée. Nous avons un vrai défaut culturel en France dans ce domaine.

Accès aux prêts :
L'adage on ne prête qu'aux riches, c'est valable pour les personnes physiques et morales. Il est essentiel de professionnaliser le modèle économique avec lequel on veut convaincre un banquier. Les branches, la CPME accompagnent les porteurs de projets dans ce sens.

Moral des entreprises :
Le chef d'entreprise doit rester optimiste, il doit montrer l'exemple, il n'a pas le choix. Sinon, globalement, l'économie va mieux qu'elle ne l'a été.

Formation :
Nous sommes dans une situation paradoxale avec des métiers en tension, par manque de compétences, et un chômage de masse, dont il faut sortir. Nous avons besoin de former. Je pense qu'on est en bonne voie sur l'apprentissage et la formation professionnelle, avec des mesures concrètes. Le plus gros problème à résoudre, c'est l'orientation, qui est un enjeu majeur.

#FrancoisAsselin #CPME #LoiPacte #Entreprise #Interessement #Participation #ForfaitSocial


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services