×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Congrès national de l'Umih : sous le signe de l'unité

Vie professionnelle - lundi 30 novembre 2015 09:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Les congressistes ont chanté la semaine dernière la Marseillaise devant le palais des Congrès de Bordeaux.
Les congressistes ont chanté la semaine dernière la Marseillaise devant le palais des Congrès de Bordeaux.

Comme l'a souligné Roland Héguy dans son discours de clôture, le 63ème congrès de l'Umih est sans aucun doute « le plus unitaire de tous ». La rue d'Anjou compte désormais quatre syndicats associés : aux côtés du GNC et du SNRPO, se tiennent le SNRTC et le SNEG & Co. Quant à la fusion de la CPIH au sein de l'Umih, celle-ci a été adoptée mardi 24 novembre à main levée et à l'unanimité. Indépendants, chaînes, monde de la nuit… La profession a choisi de parler d'une seule voix à Bordeaux. Quant au thème retenu, il portait sur les enjeux et les règles du jeu de l'économie numérique. Quel modèle économique pour demain ? Quel modèle de protection sociale, sur quel financement ? Devons-nous accepter l'ubérisation comme modèle de société ? Les questions étaient multiples. « La nouvelle économie est à la fois basée sur les nouvelles technologies et les nouvelles attentes des consommateurs et il va falloir faire avec... » a résumé Roland Héguy devant ses troupes. Les débats l'ont montré, il s'agit avant tout, pour la profession, de s'adapter et rebondir face à un changement de société. Mais l'Etat doit, et devrait, si l'on en croit l'annonce filmée du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, dresser un cadre législatif. L'encadrement des plateformes est une nécessité absolue et l'Umih l'a martelé haut et fort durant ces trois jours. Dans les esprits aussi, les attentats de Paris et Saint-Denis. L'Umih a observé mardi matin une minute de silence en hommage aux victimes et les congressistes ont chanté la Marseillaise jeudi 26, devant le palais des congrès. Pour le syndicat, l'urgence consiste à convaincre les pouvoirs publics de mettre en place un moratoire sur le règlement des cotisations sociales. Des messages positifs doivent aussi être envoyés auprès des clientèles étrangères.« Depuis quelques mois, la France est engagée dans une vraie politique du tourisme. Monsieur Fabius a compris que la France pouvait créer beaucoup plus de richesse grâce à son tourisme et les pistes d'amélioration sont évidemment innombrables » a déclaré Roland Héguy, jeudi, devant le maire de Bordeaux. Pour Alain Juppé, le tourisme va de soi "Bordeaux comptait 2 millions de touristes en 2000 et elle en compte plus de 6 millions en 2015." 

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services