×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Mesita mise sur les sandwichs sud-américains

Restauration Snacking - vendredi 1 octobre 2021 09:51
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Fraîchement ouvert dans le IXe arrondissement de Paris, ce restaurant de poche démocratise l'asado (barbecue argentin), façon street food.



Chez Mesita, le barbecue argentin s'invite en version sandwich.
© Géraldine Martens
Chez Mesita, le barbecue argentin s'invite en version sandwich.

Hérité des gauchos, l’asado - l’art de cuire la viande à la flamme et au charbon de bois - est devenu une véritable institution en Argentine. Un classique qu’Elie Audo (à la tête du restaurant sud-américain Alamesa aux Batignolles) a décidé de transposer dans l’univers de la street food. Chez Mesita, lancé fin août dans le quartier de South Pigalle, le sandwich Asado marie ainsi pain ciabatta au chimichurri, aiguillette de bœuf persillé cuite à la braise, sauce chimichurri maison, jalapeños et mozzarella fondue. “Cette recette était à la carte de mon premier établissement. Cela marchait bien, j’ai voulu en faire mon produit phare”, explique-t-il.

 

Une carte originale et ultra-courte

Autre spécialité, le choripan se compose d’un pain légèrement brioché et d’une saucisse de chorizo colombien cuite à la braise, agrémentés d’une mayonnaise à l’aji et à la menthe, d’un caviar d’aubergine fumée au charbon de bois, de salade de chou blanc et de pickles. En guise d’accompagnement, le restaurateur a imaginé la Papa Frita, une 'quenelle' de purée de pommes de terre garnie de mozzarella fondue puis frite. La carte ultra-courte propose également une recette d’empanadas aux oignons caramélisés, fromage et olives, et un gâteau traditionnel, le Tres Leches. “Tout est fait maison. Pour l’asado, les viandes viennent d’Argentine ou d’Uruguay. Les saucisses de chorizo sont réalisées à partir de viande française par un artisan colombien installé à Paris. Quant aux pains, ils ont été créés sur mesure par la boulangerie Babka Zana”, précise l’entrepreneur.

L’enseigne, ouverte à l’heure du déjeuner et en soirée (jusqu’à deux heures du matin en fin de semaine), attire une clientèle hétéroclite. “Le ticket moyen tourne autour de 15 €, et plus de la moitié de nos ventes se font à emporter”, glisse-t-il. Une fois le concept rôdé, Elie Audo compte bien le déployer via un réseau succursaliste. À suivre.

 

#StreetFood #Asado #ElieAudo #Mesita


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services