×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

À Lyon, Unisoap poursuit son développement

Hôtellerie - mercredi 14 avril 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Lyon (69) Collecter et recycler les savons usagés des hôtels à des fins humanitaires, telle est la vocation originale d'Unisoap. Avec déjà 150 hôtels partenaires à travers la France, l'association lyonnaise à but non lucratif espère tripler le volume des collectes dans les années à venir.



Fondatrice d'Unisoap, Pauline Grumel prône notamment le zéro déchet avec le recyclage des savons d'hôtels.
© Cillia Ciabrini
Fondatrice d'Unisoap, Pauline Grumel prône notamment le zéro déchet avec le recyclage des savons d'hôtels.

Tout est parti d’une excellente idée, celle de Pauline Grumel. Cette ancienne gérante d’une agence de marketing s’est émue du constat suivant : 51 millions de savons usagés sont jetés chaque année par les hôtels, alors que de l’autre côté, 3 millions de personnes en France n’ont pas accès aux produits d’hygiène. En 2017, elle crée alors Unisoap, dont la démarche se veut vertueuse. En effet, l’association collecte auprès des hôtels les savons usagés, qui sont ensuite recyclés au sein d’un ESAT (établissement où travaillent des jeunes en situation de handicap) en région lyonnaise. Une fois transformés, ces savons de 100 g sont distribués à des associations humanitaires (Restos du cœur, Armée du Salut, Secours populaire…). “Notre démarche est triple puisqu’elle est à la fois environnementale, sociale et humanitaire”, se réjouit Pauline Grumel.

Un fort potentiel

Avec déjà 6 tonnes de savons récoltées depuis sa création, malgré une activité ralentie ces derniers mois par la crise sanitaire, Unisoap connaît un succès grandissant. Plus de 150 hôtels à travers la France sont partenaires de l’opération (le premier fut le Lyon Métropole). “Notre potentiel de développement est important car les hôtels sont de plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux. D’autant que nous leur permettons de réduire leurs déchets. Une fois la crise derrière nous, nous devrions tripler nos volumes de collecte dans les années à venir”, espère la directrice. D’autres projets sont également à l’étude comme un développement dans d’autres pays et la vente d’une partie des savons pour soutenir l’association qui vit exclusivement du mécénat (dons des hôtels partenaires, fondations, particuliers…).

 

#Unisoap #PaulineGrumel #Recyclage


Stéphanie Pioud