×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

La SEH crée un portail ouvert aux hôtels indépendants

Hôtellerie - mercredi 17 juin 2015 17:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Après accord de l'assemblée générale réunie le 9 juin dernier à Paris, le réseau coopératif européen a décidé d'ouvrir un portail multimarques à destination des indépendants.



De gauche à droite : Philippe Marguet (directeur général), Jean Lavergne (président du directoire) et Stéphane Barrand (directeur général adjoint).
De gauche à droite : Philippe Marguet (directeur général), Jean Lavergne (président du directoire) et Stéphane Barrand (directeur général adjoint).

Alors que le groupe AccorHotels fait les yeux doux aux hôteliers indépendants pour les attirer sur sa place de marché, la Société européenne d'hôtellerie (SEH), qui regroupe 535 hôtels indépendants sous quatre marques et dans dix pays a décidé de lancer sa propre plateforme. Baptisée seh-hotels.com, elle sera ouverte aux hôteliers indépendants n'appartenant pas au réseau coopératif. Ces derniers auront ainsi accès aux services proposés parla SEH en échange de 12 % de commission : le programme de fidélité SEH, les ristournes sur achats, le tout dans la limite de 20 % du chiffre d'affaires estimé de la coopérative, "soit 1,8 M€ sur 9,5 M€ estimé en 2014", déclare Stéphane Barrand, directeur général adjoint de la SEH.

Les hôtels devront également s'acquitter d'un droit d'adhésion. Pour le lancement du portail, deux secteurs géographiques ont été ciblés en priorité : Paris intra -muros et l'international. "Il fallait ouvrir le réseau à l'international où, hormis les Relais du silence, trop peu d'hôtels sont présents dans les autres marques. Pour Paris, il s'agissait d'agrandir l'offre SEH. Avec huit hôtels seulement, notre parc restait très limité, notamment pour faire venir des groupes ou des séminaires", déclare Jean Lavergne président du directoire du réseau. La sélection portera uniquement sur des hôtels 3 et 4 étoiles récents ou rénovés, dotés d'une très bonne note sur TripAdvisor. "Nous pensons qu'un certain nombre d'hôtels indépendants, y compris parmi ceux qui nous ont quittés seront intéressés par notre proposition, car elle leur permettra, en contrepartie de commissions modestes, de bénéficier d'un réseau, d'une force de frappe que, seuls, ils ne peuvent pas avoir. Ce qui les lie donc naturellement aux autres OTA", explique Jean Lavergne.

 

Une garantie contre la parité tarifaire

La SEH, qui cherchait à contourner le système de parité tarifaire mis en place par les OTA, devance ainsi le nouveau dispositif réglementaire proposé par la loi Macron, présenté le 16 juin devant l'Assemblée générale. S'appuyant sur son régime coopératif, la SEH a pu ainsi déployer un certain nombre d'avantages permis par la loi "d'abord parce que chaque hôtelier, en tant que coopérateur, est actionnaire de la coopérative. Ensuite, parce que le statut de coopérative nous permet de pratiquer une politique d'enseigne commune et que nous avons déployé également une solution commune de e-business, la SEH Box. Et enfin, parce que le site internet de l'hôtel, la box, et le portail commun sont réunis en un seul site. De ce fait, nous disposons d'une seule et même plateforme de réservation et nous pouvons pratiquer une politique tarifaire commune", déclare Philippe Marguet, directeur général de la SEH. "C'est une avancée considérable pour les hôteliers, confirme Jean Lavergne, et nous sommes les seuls à proposer ce triple système. À ce titre, nous nous présentons comme une OTA coopérative et les hôteliers sont libres, à condition toutefois qu'ils aient les trois systèmes pour que ça marche."

Catherine Avignon

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services