×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

CEPROC : Rodolphe Landemaine prône une alimentation plus végétale

Formation - Écoles - mercredi 1 décembre 2021 06:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Rodolphe Landemaine au CEPROC
Rodolphe Landemaine au CEPROC

Rodolphe Landemaine a animé, le 22 octobre, une conférence au CEPROC sur « la place de l’alimentation dans les enjeux écologiques ». Un sujet au centre des débats sociétaux actuels qui a drainé de nombreux apprenants. Particulièrement sensible aux  questions environnementales, le chef d’entreprise parisien, à la tête d’une vingtaine de pâtisseries-boulangeries labélisées « Maison Landemaine », a insisté sur l’urgence d’un changement des pratiques alimentaires à l’heure où la terre fait face à un stress hydrique inquiétant. « Nous devons tendre vers une consommation qui génère le moins de dioxyde de carbone. Pour ce faire, nous devons privilégier les produits végétaux et les circuits courts, réduire les produits carnés et adopter des moyens de transport moins polluants », a-t-il préconisé. Rodolphe Landemaine, qui a lancé voici une année Lands&Monkeys, une boutique tournée vers des fabrications pâtissières totalement végétales, fait figure de pionnier en matière de véganisme pâtissier. « Cette expérience vise à montrer au grand public que l’on peut évoluer vers une alimentation végane sans perdre aucune des propriétés nutritives, gustatives et esthétiques de nos gâteaux traditionnels », a-t-il souligné. Et de se réjouir : « De nombreux ches oeuvrent en ce sens, conscients des risques écologiques encourus par notre planète ». 
 

 

Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services