×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Attentats à Paris : « une jeunesse » impactée par cette barbarie

Formation - Écoles - mardi 17 novembre 2015 12:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Au lycée Funay-Hélène Boucher du Mans (72), les jeunes, le corps professoral et l'administration ont observé, hier, une minute de silence à 12 heures.
Au lycée Funay-Hélène Boucher du Mans (72), les jeunes, le corps professoral et l'administration ont observé, hier, une minute de silence à 12 heures.

Les attentats meurtriers perpétrés le 13 novembre à Paris et en Seine-Saint-Denis ont porté atteinte aux valeurs qui fondent la République : liberté, égalité, fraternité. Sur les réseaux sociaux, bon nombre de messages, témoignages, photos et vidéos ont montré l'extrême solidarité des Français, avec une pensée toute particulière aux 129 personnes décédées, aux victimes et leurs familles. C'est également toute « une jeunesse » qui a été impactée, choquée, atterrée, laquelle s'est immédiatement sentie visée puisque l'un des événements, le concert des Eagles of Death Metal au Bataclan, rassemblait un public d'ados et de jeunes adultes. Dès le lendemain, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale a envoyé un communiqué de presse pour exprimer son émotion et indiquer le maintien des cours dans les écoles, les établissements scolaires et universitaires de France, le lundi 16 novembre, avec pour consigne instaurée par François Hollande : respecter une minute de silence à 12 heures précises. Au lycée Funay-Hélène Boucher du Mans (72), les jeunes, le corps professoral, et l'administration se sont retrouvés dans la cour. Après le discours du proviseur Jean-Marie Lefevre, ce fut l'heure du recueillement avant de conclure par des applaudissements. Le lycée Jean Drouant et le CFA Médéric ont quant à eux chanté l'hymne national, la Marseillaise. Un moment d'émotion. Le lycée d'Occitanie à Toulouse (31) est allé plus loin et a souhaité que tous les élèves soient en tenue noire, avec, si possible, un brassard noir au bras gauche pour prouver son soutien.

À Ferrandi, pas question d'annuler la remise des diplômes. "Bien que les circonstances soient dramatiques, nous avons tenu à faire notre remise, parce qu'il était important de marquer notre foi en la jeunesse, l'avenir, l'espoir qu'incarnent nos étudiants", indique le directeur Bruno de Monte. Tous les établissements hôteliers, lycée public ou privé et CFA, se sont rassemblés sans exception. Le Ministère de l'éducation nationale a néanmoins donné plusieurs consignes : "Les voyages scolaires sont annulés sur tout le territoire métropolitain, du lundi 16 novembre 2015 au dimanche 22 novembre 2015. Pour les élèves en déplacement actuellement, un recensement a été réalisé. Ils reviendront dans les conditions prévues initialement. Les sorties scolaires occasionnelles (cinéma, musée…) sont annulées sur la même période. Les sorties scolaires régulières (cantine, gymnase…) sont maintenues en dehors de celles qui nécessitent un déplacement en transport en commun public." Les chefs d'établissement et les chefs de travaux doivent être extrêmement vigilants sur les personnes extérieures qui s'infiltrent dans les établissements. Par prévention, il est préférable de fermer les portes ou les portails et de privilégier les interphones. Car le président de la République l'a réitéré : "Nous sommes en état d'urgence".


Hélène Binet
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services