En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure navigation et nous permettre de réaliser des statistiques d'audience. Cliquez pour en savoir plus !
Actualités
classées par   Date | Rubrique | Région
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le 19e Concours général des métiers sous le signe du renouveau


mardi 20 mai 2014 14:23

RéagissezRéagissez
PartagerPartager   ImprimerImprimer   Agrandir taille de caractères   Réduire taille de caractères

Cette année, la compétition chapeautée par l'Éducation nationale a revu sa copie en travaillant de concert avec les enseignants et les professionnels. Sur les 24 candidats en lice, six seront récompensés.

© Avec l'autorisation du site national de ressources
Les douze candidats spécialité service et commercialisation en présence de Michel Lugnier, inspecteur général de l'Éducation nationale, de Denis Courtiade, parrain, des membres du jury, et de Jean-René Vogler, chef de travaux du lycée René Auffray de Clichy qui recevait le concours.

Placée sous le patronage de l'Éducation nationale, la finale de la 19e édition du Concours général des métiers, qui s'est tenue les 14 et 15 mai derniers au lycée René Auffray de Clichy (92), a retenu 24 jeunes en baccalauréat professionnel dans les spécialités commercialisation et services en restauration et cuisine, sur 350 candidatures envoyées. Au-delà de sa vitalité pour mettre à l'honneur "ces métiers sur un juste pied d'égalité", comme l'a rappelé Michel Lugnier, inspecteur général de l'Éducation nationale et président du jury, ce concours s'est surtout montré sous un jour nouveau. En effet, toutes les épreuves ont été revues et "construites par les enseignants et les professionnels réunis."


Davantage de créativité

Le premier jour, les candidats de la spécialité cuisine, parrainée par Philippe Labbé (Shangri-La, Paris, XVIe), ont découvert le sujet de 5 h 15, dont trente minutes pour la lecture et l'organisation : réaliser un plat à base de lapin pour six personnes et une tarte au citron selon sa conception pour quatre convives. Les douze candidats avaient plus de liberté pour les techniques, sans oublier celles obligatoires (désosser deux râbles de lapin, confectionner une farce mousseline, une cuisson, un jus ou une sauce selon ladite cuisson). Les garnitures (à base d'artichaut, de légume farci, de polenta) étaient libres. Davantage de créativité était laissée à chacun pour le dessert, en fonction des ingrédients et du matériel de dressage à leur disposition. L'épreuve d'entretien (quinze minutes) jugeait le candidat sur sa capacité à communiquer, analyser et justifier ses choix.

Le lendemain, c'était au tour de la spécialité commercialisation et services en restauration, parrainée par Denis Courtiade (Plaza Athénée, Paris, VIIIe) de prendre le relais. Là encore, il y a eu du changement côté épreuves avec "des gestes moins complexes, des techniques plus contemporaines", souligne le parrain. "Quatre ateliers de quinze minutes chacun se sont déroulés l'après-midi : la mise en place d'une table de deux et quatre couverts à l'aide d'un commis - une première - ; la réalisation d'un cocktail classique pour deux selon le choix du juré ; l'argumentation commerciale français-anglais sur la carte connue trois semaines à l'avance - une première aussi - ; et l'analyse sensorielle d'un vin, expliquent Karine Viard (inspectrice de l'Éducation nationale) et la MOF Chantal Wittman (enseignante), qui se sont impliquées dans la création du nouveau sujet. "Si cette carte a été dévoilée à l'avance, c'est parce que nous voulions que le candidat soit plus à l'aise, qu'il ait fait des recherches personnelles comme c'est le cas dans la réalité du terrain. Quant à la gestion du commis, il fallait aussi être au plus proche du référentiel."

Dernière épreuve, le service du soir (la moitié du barème) avec l'aide du commis face à des "vrais clients". Plus de finitions à table ont été mises en avant : service d'un bouillon thaï, d'une sauce à l'anglaise, râpage du parmesan. Seules deux découpes (le magret de canard et les fromages) et un flambage (les cerises fraîches) étaient notés au guéridon. Ce souci de modernité et d'évolution a été fortement apprécié par les jurés. D'ailleurs, ce décloisonnement entre l'Éducation nationale, les enseignants et les professionnels tend à se renforcer pour la 20e édition en 2015. D'ici là, les trois meilleurs candidats de chaque spécialité seront récompensés en présence du ministre de l'Éducation nationale, Benoît Hamon, le 11 juillet prochain à la Sorbonne.

Hélène Binet

Service et commercialisation

CANDIDATS 
• Kévin Lerch, lycée des métiers Joseph Storck – Guebwiller
• Anthony Aragon, lycée professionnel privé Saint-Michel – Blanquefort
• Anais Morin, lycée professionnel hôtelier – La Rochelle
• Claire Cherruau, lycée professionnel hôtellerie et tourisme Val de Loire – Blois
• Quentin Folini, lycée des métiers hôteliers de Mazamet – Mazamet
• Annabelle Cadenat , CFA hôtelier – Marseille
• Laurie Bagato, lycée hôtelier Raymond Mondon – Metz
• Mickael Amaro, lycée professionnel Diderot – Langres
• Jonathan Bellang, lycée le Castel – SEP – Dijon
• Alan Leveque, lycée de Chamalières – Chamalières
• Charlotte Marembert, lycée professionnel privé Saint Jean – Limoges
• Sarah Bologna, lycée professionnel Auguste Escoffier – Cagnes-sur-Mer

JURY 
Président : Michel Lugnier (inspecteur général de l'Éducation nationale)
Vice-président : Karine Viard (inspectrice de l'Éducation nationale)
Parrain : Denis Courtiade (Plaza Athénée, Paris, VIIIe)

Jurés

Enseignants : Françoise Burin, Cathy Guillot, Damien Depoux, Marylène Brule, Pierre Rodrigues, Elisabeth Piveteau, Chantal Wittmann (MOF)

Professionnels : Gérald Louis Canfailla, Thierry Renault, Laurent Joseph, Eric Rousseau, Franck Languille, Daniel Gabillaud.

 
___________________________________________________________

Organisation et production culinaire

CANDIDATS
• Jules Wincler, CFA hôtelier – Marseille
• Nicolas Ozcoidi, lycée de Navarre – St Jean Pied de Port
• Louis Chiappa, lycée hôtelier Raymond Mondon – Metz
• Maximilien Becque, lycée professionnel Léonard de Vinci – Trith St Léger
• Maxime Blanc, LP Alexandre Dumaine – Macon
• Matthieu Grenot, lycée professionnel Edouard Herriot – Sainte-Savine
• Hugo Bidet, LPP Notre Dame du Roc – La Roche-sur-Yon
• Cécile Hé, lycée Jean Monnet – Yzeure
• Sofiane Géraud, lycée des métiers hôteliers Quercy-Périgord - Souillac
• Clément Sicard, lycée professionnel hôtelier – La Rochelle
• Charlie Piancatelli, lycée hôtelier François Rabelais – Dardilly
• Corentin Gavois, lycée professionnel La Hotoie SEP – Amiens

JURY 
Président : Michel Lugnier (inspecteur général de l'Éducation nationale)
Vice-président : Jerôme Muzard (inspecteur de l'Éducation nationale)
Parrain : Philippe Labbé (Shangri-La, Paris, XVIe)

Jurés

Enseignants : Christophe Quantin (MOF), Raphael Boutter, Jean Troin, Laurent Nadiras, Patrick Castets, Marie Amiano, Jean-Yves Corvez

Professionnels : Gabriel Biscay, Guy Legay, Olivier Quinault, Jean Sabine, Jean-François Girardin, Emile Tabourdiau, Michel Roth, Bernard Leprince, Christophe Moret, Gérard Cagna.




Recevoir la newsletter quotidienne


Ajouter à mes favoris
Etre alerté
Ajouter un
commentaire
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email


  Publier


Formation - Écoles
Rencontres des disciples d'Escoffier pour un beau geste
vendredi 19 janvier 2018 14:08
Les disciples d'Escoffier ont remis à l'EHPAD un fauteuil roulant à l'EHPAD  Lire la suite
 
15ème forum des entreprises au lycée Nicolas Appert
vendredi 19 janvier 2018 10:50
Sous la houlette de Marc Fourcadet s'est tenu le 15ème forum des entreprises au lycée Nicolas Appert d'Orvault  Lire la suite
 
Journées portes ouvertes et Objectif Emploi au lycée Friant
jeudi 18 janvier 2018 15:31
Le lycée Friant organise ses portes ouvertes le samedi 03 mars sur les 2 sites de Poligny et Arbois...  Lire la suite
 
Grande soirée XVIIe siècle pour le lycée Antoine de Bougainville de Nantes
jeudi 18 janvier 2018 15:14
Le lycée de Bougainville de Nantes organise une soirée XVIIe siècle au Château de Goulaine.  Lire la suite
 
Une matinée en immersion à l'hôtel Sofitel Vieux Port de Marseille
jeudi 18 janvier 2018 14:56
Les élèves de première bac pro CSR section européenne ont eu l'opportunité de découvrir le Sofitel Vieux Port de Marseille (5 étoiles).  Lire la suite
 

Autres articles...

Snapcode lhotellerie-LHR
lhotellerie-LHR
L'Hôtellerie Restauration - 5 rue Antoine Bourdelle - 75737 Paris cedex 15
Tél : +33 1 45 48 64 64 - Fax : +33 1 45 48 04 23
Copyright © L'Hôtellerie Restauration
Mentions légales