Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

L'apprentissage, une voie valorisante

Emploi - jeudi 18 juillet 2019 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

L'alternance permet d'acquérir à la fois des connaissances générales, professionnelles et technologiques, couplées à une expérience de terrain. Résultat : au sortir de leurs études, les candidats sont réputés être expérimentés et immédiatement opérationnels.



Les candidats formés en alternance sont généralement très appréciés des recruteurs, car considérés comme motivés et matures.
© GettyImages
Les candidats formés en alternance sont généralement très appréciés des recruteurs, car considérés comme motivés et matures.

► L’apprentissage : pour qui ?

La concurrence internationale, la multiplication des plateformes de réservation, les exigences de plus en plus élevées de la clientèle : autant de facteurs qui poussent les professionnels de l’hôtellerie comme de la restauration à être de mieux en mieux formés. Et dans le secteur, l’alternance a le vent en poupe. Du CAP au master, ces formations en apprentissage associent enseignement théorique en centre de formation à l’acquisition de la pratique en entreprise. L’an passé, 61 % des apprentis avaient entre 18 et 20 ans. 25 % ont préparé un BTS, 24 % un CAP et 17 % un bac pro. À noter : le bac pro commercialisation et services en restauration séduit de plus en plus les employeurs. 

 

► Les avantages

En choisissant de suivre une formation en alternance, on acquiert à la fois des connaissances générales, professionnelles et technologiques, couplées à une expérience de terrain. Résultat : au sortir de leurs études, les candidats sont réputés être expérimentés et immédiatement opérationnels. Ils sont généralement très appréciés des recruteurs, car considérés comme motivés et matures.

 

► Le salaire

La rémunération est fonction de l’âge et de l’année d’études. Depuis janvier dernier, on peut désormais signer un contrat d'apprentissage jusqu'à 29 ans. Le salaire oscille entre 27 % et 78 % du smic mensuel (1 521,22 €). Des majorations existent si l’on prépare un niveau III ou IV.

 

► Quelles perspectives de recrutement ?

Chaque année, le secteur prend en charge environ 35 000 apprentis. S’il n’y a pas de métiers où l’on recrute plus spécifiquement en alternance, les grands groupes sont de facto les plus gros pourvoyeurs d’emploi. Le groupe Flo accueille environ 200 alternants par an. Depuis la rentrée 2016, ses brasseries possèdent même une classe dédiée (CAP cuisine) au sein de Ferrandi. En hôtellerie, Accor recrute près de 500 jeunes en alternance, du CAP à bac + 5, pour des contrats de un à tris ans. L’an passé, Club Med recherchait près de 170 alternants lors de sa campagne de recrutement estivale. Le secteur de la restauration collective, dont les besoins augmentent d’année en année, est également en demande. Dans la restauration rapide, il existe aussi des formations. Ainsi, McDonald's propose des parcours qualifiants via l'alternance, du CAP commercialisation et services en hôtel-café-restaurant, au bac + 3 pour de futurs directeurs de restaurant.

#Alternance #Apprentissage #Apprenti


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
Services