Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Fidéliser ses collaborateurs saisonniers

Emploi - jeudi 23 juin 2016 11:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Saint-Tropez (83) Vincent Maillard peut compter sur 60 % d'employés saisonniers fidèles qui reviennent chaque année. C'est avant tout un état d'esprit et une ambiance qu'il insuffle en cuisine.



L'équipe du Rivea at Byblos. Avec une quarantaine de personnes à recruter chaque été, fidéliser le personnel s'avère être un élément clé pour le chef Vincent Maillard.
L'équipe du Rivea at Byblos. Avec une quarantaine de personnes à recruter chaque été, fidéliser le personnel s'avère être un élément clé pour le chef Vincent Maillard.

Avec une quarantaine de personnes à recruter en cuisine chaque été pour les deux restaurants de l'hôtel Le Byblos à Saint-Tropez (Var), Vincent Maillard, chef du B et du Rivea, fait en sorte de fidéliser son personnel pour faciliter ses recrutements. "Une saison, c'est une aventure humaine. On vit ensemble des moments forts, des coups de stress, l'ambiance dans l'équipe est le moteur. Si les collaborateurs sont contents, ils auront envie de revenir", commente le chef, qui a d'ailleurs suivi une formation sur la génération Y pour savoir ce qui intéresse les jeunes d'aujourd'hui.

Élément clé pour recruter, des conditions de travail qui permettent de concilier vie professionnelle et personnelle, même en saison. Avec un restaurant ouvert 24 heures sur 24 et un autre uniquement le soir, le Byblos propose deux jours de repos consécutifs et un temps de travail continu, des conditions qui attirent le personnel et permettent de demander une vraie efficacité. Au quotidien, le chef fait aussi participer son équipe à la création des plats. "Je leur demande de proposer les suggestions du jour et on y travaille ensemble. Je veux qu'ils s'adaptent à la saison et à la situation. C'est valorisant et ça les responsabilise."

Avec une équipe jeune, tout en demandant rigueur et exigence, le chef crée une ambiance de travail agréable. En cuisine, un appareil photo est à disposition pour créer des souvenirs communs. "Il faut qu'ils aient envie de prendre du plaisir. On passe beaucoup de temps au travail, ce n'est pas possible d'y venir à reculons !"


Établir un projet d'une saison à l'autre

En fin de saison, un bilan individuel est fait avec chacun. "Ceux qui sont éveillés, je veux les garder, les faire évoluer sur leur poste et les conforter dans leur métier." Un moment qui permet d'envisager un projet pour l'été suivant. Pendant l'hiver, le chef garde le contact avec ses équipiers par e-mail, téléphone ou via les réseaux sociaux. Il fait en sorte de les accompagner, les aider à trouver un poste quand c'est possible. "C'est important qu'ils voient d'autres structures et qu'ils évoluent pendant l'hiver." Vincent Maillard se déplace à Courchevel où est placée une partie de son équipe pour reprendre contact en cours d'hiver.

Le bouche à oreille est aussi essentiel pour recruter. Un collaborateur satisfait recommandera l'établissement à ses collèges de travail. Vincent Maillard peut ainsi compter sur près de 60 % de saisonniers fidèles qui reviennent chaque année. Un gain de temps en début de saison et un soutien pour le chef qui peut s'appuyer sur des personnes qui connaissent la maison.


Marie Tabacchi
Hôtel Le Byblos
20 avenue Paul Signac
83990 Saint-Tropez
www.byblos.com
Tél. : 04 94 56 68 00

Journal & Magazine
Services