Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 7 août 2008

VIE PROFESSIONNELLE

norbert nicola, nouveau président de l'umih 18

"Sauver l'hôtellerie rurale en danger de disparition"

Avord (18) Norbert Nicola, restaurateur, élu à la tête de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie du Cher, veut mobiliser ses collègues sur l'avenir des petits établissements.


Norbert Nicola
, nouveau président de l'Umih du Cher : "Nous sommes et allons être confrontés à un très gros problème de mise aux normes des établissements."

Il n'est restaurateur que depuis huit ans. Mais Norbert Nicola, patron de l'hôtel-restaurant La Cocotte à Avord, bourg situé à une vingtaine de kilomètres à l'est de Bourges, a la fibre militante. Il a été élu à la présidence de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie du Cher (Umih 18), succédant ainsi à Gilles Oustalet. Après quatre ans au bureau de l'Umih où il suivait les questions de l'hôtellerie et des cafés, il franchit donc une étape supplémentaire. Il a notamment été choisi pour sa capacité à avoir relancé son affaire, un petit établissement 1 étoile de 9 chambres et restaurant Logis de France, qu'il a sensiblement redressé. Son implantation rurale va aussi devenir un étendard. "Nous sommes et allons être confrontés à un très gros problème de mise aux normes des établissements, explique-t-il. C'est vrai pour l'accueil des personnes handicapées, mais aussi en zone rurale pour l'assainissement des CHR avec des coûts importants. Si l'on ne fait rien, 40 % des établissements disparaîtront d'ici à 2011." Autre inquiétude, celle liée à la transmission : "Nous sommes touchés de plein fouet par le 'papy boom'. Déjà, aujourd'hui, dans certains villages, une reprise-transmission demande près de cinq ans de recherches et de démarches. Si nous n'y prenons pas garde, cette question va se traduire par une hécatombe."

Se mobiliser pour être entendus

Face à ces questions, Norbert Nicola aimerait que le syndicat apporte des réponses, mais "l'Umih de Paris ou d'autres villes est parfois bien éloignée de nos revendications", ce qui explique peut-être que cette organisation ne regroupe que 300 adhérents dans le Cher. Le nouveau président croit à la mobilisation : "Si nous avions mobilisé et manifesté avant le vote des textes sur l'interdiction du tabac, si nous fermions nos portes et refusions la perception de la TVA, nous serions peut-être entendus davantage." Il milite dorénavant pour que tous les établissements du département puissent installer leur terrasse toute l'année, et pas seulement en période estivale, à l'image des cafetiers et restaurateurs de Bourges qui ont pris cette initiative pour limiter l'impact de l'interdiction du tabac. Il veut aussi organiser une réunion de formation de formateurs afin de valoriser leur travail en direction des jeunes. Norbert Nicola croit donc encore dans l'avenir de la profession et veut le faire savoir. zzz74v
Jean-Jacques Talpin

Le nouveau bureau :
Norbert Nicola, président, Jean-Pierre Amiot, vice-président, Gilles Oustalet, président des cafetiers, Denis Julien, président des restaurateurs, Julien Lescure, président des hôteliers et Jonathan Brunet, délégué aux discothèques.

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3093 Hebdo 7 août 2008 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration