Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 7 août 2008

IMMOBILIER

sur le marché des ventes de fonds

Le secteur des cafés, hôtels, restaurants ne connaît pas la crise

Après une bonne année 2007, Charles Marinakis, directeur général de Century 21 Entreprise et Commerce France, ne voit pas d'élément nouveau qui pourrait, en 2008, doper ou ralentir la tonicité du marché des ventes de fonds de commerce CHR, hormis quelques incertitudes liées à l'adoption récente de nouvelles lois. Explications.    Propos recueillis par Tiphaine Beausseron

L'Hôtellerie Restauration : L'année 2007 a-t-elle été bonne en ce qui concerne le marché des ventes de fonds de commerce, et pourquoi ?

Charles Marinakis, directeur général de Century 21 Entreprise et Commerce France :

L'année 2007 a été une excellente année pour Century 21 Entreprise et Commerce France, puisque nous avons réalisé + 30 % de ventes par rapport à 2006, soit 21 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le marché est toujours dynamisé par les primo-accédants qui tirent le marché vers le haut, en particulier sur les produits d'hôtels-bureaux et sandwicheries. Cette tonicité est suscitée notamment par une politique générale favorable à la transmission : du côté des cessions d'une part, avec, par exemple, les exonérations d'impôt sur les plus-values de cessions de fonds de commerce ; du côté des acquisitions d'autre part, avec par exemple l'Accre*, la possibilité pour un chômeur de demander le versement de ses allocations chômage sous forme de capital pour créer son entreprise, le prêt à la création d'entreprise… Tous ces dispositifs rendent la reprise d'entreprise plus accessible aux primo-accédants que la mutation soit 'forcée'- quand un non-professionnel profite d'un licenciement pour se mettre à son compte - ou 'choisie' - quand un non-professionnel choisit de quitter son métier pour changer de vie et créer son hôtel, son restaurant ou sa sandwicherie.  

Pensez-vous que la crise financière et immobilière aura un impact sur la tonicité du marché des ventes de fonds en 2008 ?

Le contrecoup de la crise des subprimes aux États-Unis, qui se répercute actuellement sur les prix de l'immobilier, n'aura à mon avis pas d'effet sur la valeur des fonds de commerce. Mais la situation des banques étant fragilisée, celles-ci redoublent de prudence, et on constate déjà un durcissement de l'accès aux crédits. C'est là le seul 'grain de sable' qui pourrait freiner le nombre de ventes. Cependant, ce contexte est plutôt favorable aux réseaux d'agences spécialisées dans la cession de fonds de commerce de CHR comme le nôtre, car cela incite les acheteurs à transiter par des agents spécialisés pour profiter de leur expertise et conseil tout au long du processus d'acquisition.

Quels sont les éléments principaux qui pourraient agir sur le prix de vente des fonds de commerce de CHR dans un proche avenir et pourquoi ?

À l'heure actuelle, je ne vois pas d'élément nouveau qui pourrait doper ou ralentir la tonicité du marché des ventes de fonds de commerce CHR. Par contre, il y a 3 points qui pourraient avoir une influence, mais il est encore trop tôt pour la mesurer. Il s'agit d'une part du droit de préemption des communes qui va considérablement rallonger les délais de cession des fonds de commerce situés dans un périmètre de sauvegarde. Cela au détriment du vendeur qui ne pourra percevoir l'argent de la vente qu'après un délai pouvant aller jusqu'à huit mois**. La seconde difficulté est celle de l'obligation de passer le permis d'exploiter pour obtenir le transfert de licence IV. En effet faute de place disponible dans les centres de formation agréés, il n'est pas toujours possible pour les acquéreurs de suivre cette formation dans des délais souhaités, ce qui freine le processus de vente. Enfin, la loi LME comporte un certain nombre de mesures de nature à impacter la création de fonds de commerce ou la transmission et la création d'entreprises. Cette loi n'ayant pas encore été publiée au Journal officiel, il est encore trop tôt pour savoir quelle sera son influence sur le marché des cessions de fonds de commerce. zzz66 FC0607

* Qui consiste en une exonération de charges sociales pendant un an.

** Le vendeur peut être amené à attendre deux mois à compter de l'envoi de la DIA (déclaration d'intention d'aliéner) pour savoir si la mairie préempte + trois mois pour signer l'acte + trois mois de blocage de fonds pour purger les oppositions, soit huit mois pour percevoir l'argent de la vente et uniquement si la marie décide de ne pas préempter.

Évolution du prix de vente de fonds de commerce
(exprimé en % par rapport au CA HT)
Moyenne effectuée à partir des ventes Century 21 publiées dans L'Hôtellerie Restauration

Activité Année 2006* Année 2007* Comparatif 2007/2006    
Restaurants 109 % 114 % hausse légère
Hôtels 185 % 244 % hausse
Hôtels-restaurants 108 % 107 % stable
Débits de boissons 134 % 127 % baisse légère
Sandwicheries 132 % 153 % hausse

Méthode de lecture :
en 2006 un restaurant s'est vendu en moyenne 109 % du CA, ce nombre passe à 114 % en 2007.

century21-pro.com

Pour retrouver les indicateurs déjà publiés : cliquez ici

Pour retrouver les articles déjà publiées sur l'immobilier et la cession de fonds de commerce, cliquez ici

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3093 Hebdo 7 août 2008 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration