Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 21 février 2008
DÉVELOPPEMENT DURABLE

POUR FACILITER L'INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES

Information et audit environnementaux : les dispositifs des CCI

Traditionnellement proches des entreprises, les chambres de commerce et d'industrie ont initié depuis plusieurs années des démarches écologiques auprès des entreprises. Il faut dire que les enjeux ne sont pas minces : la France est toujours la première destination touristique en 2007 avec 80 millions de visiteurs et 200 000 entreprises touristiques.

Dans un colloque organisé en 2006, 86 % des entreprises déclaraient être concernées par les démarches environnementales mais manquaient d'information. Les chambres de commerce et d'industrie (CCI) ont donc pallié ce besoin en mettant en place des dispositifs destinés à les informer et les former. Mais quels sont les enjeux véritables ? Pour les entreprises, la démarche environnementale est souvent synonyme d'investissement à réaliser. "En réalité, l'enjeu est plutôt marketing, souligne Olivier Viac, de l'Association des chambres françaises de commerce et d'industrie. L'entreprise doit comprendre qu'elle va toucher un autre type de clientèle, et que les enjeux ne sont pas tant des enjeux économiques que des enjeux de marché. On est loin ici du tourisme de masse mais plutôt [dans] du tourisme de niche."

Une démarche marketing
Pour mobiliser les entreprises, les CCI proposent d'aborder la question sous trois angles : considérer le développement durable comme levier de progrès, intégrer la démarche environnementale dans une démarche qualité globale, et en faire une nouvelle démarche marketing. Celle-ci va nécessiter la mise en place de nouveaux produits touristiques, comme l'utilisation de moyens de transport non polluants comme le train pour venir (moins de CO2), ou la bicyclette pour aller à la découverte de sites touristiques, etc."L'entreprise doit comprendre que la mise en place d'une démarche environnementale doit la rendre plus compétitive, et lui permettre d'optimiser ses coûts. Le fait de devenir une entreprise responsable ne viendra que par la suite", souligne encore Olivier Viac. Les entreprises visées sont d'abord celles qui sont en phase de création, qu'il s'agisse de reprise ou de transmission, car elles doivent effectuer généralement d'importants travaux de modernisation à l'occasion du changement de propriétaire. Il sera souvent plus facile d'intégrer dans le nouveau budget les investissements liés aux économies d'énergie, avec des remboursements qui seront étalés sur plusieurs années. Ce marché représente près d'un tiers du parc actuel.

Accompagner les entreprises
Du côté des CCI, on cherchera plutôt à sensibiliser et à accompagner les entreprises avec des programmes en plusieurs phases :
• information et sensibilisation au management environnemental ;
• réalisation de diagnostics et restitution personnalisée pour les entreprises ;
• accompagnement des entreprises et formation ;
• réalisation d'études de faisabilité pour tous les investissements liés au solaire thermique, à la géothermie, aux nouvelles installations de chauffage pour la piscine… Parmi les territoires engagés, citons la région Paca et le Languedoc-Roussillon.
Malgré des résultats mitigés, les entreprises sont de plus en plus convaincues, mais hésitent souvent par manque d'information. Ecorismo est donc un rendez-vous important à ne pas manquer pour tous les hôtels et restaurants écoresponsables.
É. de B.
zzz52

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3069 Hebdo 21 février 2008 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration