×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 2 novembre 2007
SUR LE POUCE

L'idée d'Emmanuel Guth et de Denis Sutter, rejoints par Philippe Leblond, de créer un concept de restauration rapide de pâtes fait mouche.
Patrice Fleurent

Mezzo di Pasta

Déjà plus de 50 boutiques-restaurants


Des pâtes à toutes les sauces dans un emballage isotherme.


À ce jour, on compte 9 Mezzo di Pasta Café, une version plus 'lounge' de l'enseigne.

Ils sont quatre pour servir une douzaine de clients qui patientent à l'intérieur et à l'extérieur de la petite boutique, rue Cadet à Paris. Pour obtenir une formule Mezzo, il faut attendre 3 à 4 minutes : une 'Cup' de pâtes fraîches farcies, cuites à la minute, avec sauce au choix, un dessert et une boisson. C'est bon, c'est copieux. 7,50 E. Avec des pâtes simples, ce menu revient à 6,50 E et se décline également avec une soupe. Ici, nous sommes dans la configuration strictement vente à emporter de Mezzo di Pasta. L'espace est très réduit, et pas question de s'attabler à cette heure. Chacun repart avec son sac vers son bureau ou déguste sa 'Cup' dans la rue.
L'emballage isotherme garantit un maintien au chaud des pâtes pendant un bon quart d'heure. "Nous avons évité les pâtes longues ou les sauces trop liquides pour que nos clients puissent manger en marchant, mais la plupart des Mezzo di Pasta sont équipés de mange-debout, explique Maïté Lithard, responsable marketing de l'enseigne. Nous avons également lancé l'an dernier une version plus 'lounge' de l'enseigne. Destinés principalement aux centres commerciaux, les Mezzo di Pasta Café offrent 15-40 places assises selon leur taille." 9 Mezzo di Pasta Café fonctionnent déjà, et un 10e de cette version doit ouvrir à Rouen avant la fin de l'année. Au total, la marque comptera 54 boutiques et restaurants. Une belle progression depuis le lancement de la franchise en mars 2004.

Large choix de produits
L'astuce de l'enseigne est de proposer, en dehors des pâtes, des produits saisonniers et complémentaires : des soupes en automne et hiver, des salades de pâtes froides en été ; un choix large de desserts traditionnels (du tiramisu aux crêpes, en passant par les gaufres), des jus de fruits frais mixés, milk-shakes, cafés, etc. De quoi attirer des clients tout au long de la journée. Avec un ticket moyen situé entre 7 et 7,50 E pour les Mezzo vente à emporter, un peu plus élevé pour les versions cafés, les établissements réalisent entre 350 000 et 400 000 E de chiffre d'affaires annuel - et plus de 450 000 E pour les plus importants. "Tous nos produit, pâtes, sauces, desserts, sont frais et non surgelés ou précuits", insiste Maïté Lithard, qui précise que la marge se situe entre 68 et 70 %, en incluant le coût de l'emballage. L'investissement clés en main est d'environ 135 000 E HT pour un magasin vente à emporter de 50 à 80 m2 et de 475 000 E HT pour un Mezzo di Pasta Café de 100 à 120 m2.
L'enseigne devrait franchir les frontières l'an prochain et planter son drapeau en Belgique et en République tchèque. n zzz22v

mezzodipasta.fr


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3053 Magazine 2 novembre 2007 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration