Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 5 avril 2007
TENDANCE

À l'heure où la pollution fait des ravages, les chaînes hôtelières ne manquent pas 'd'air'. Mieux. Elles le parfument. Histoire de créer leur identité olfactive tout en fidélisant leurs clients.
Claire Cosson

Les hôteliers ont du nez


Suitehotel s'est équipé d'un bar à oxygène. Histoire de donner un peu d'air à ses clients.

Vous sentez ? Je connais cette odeur, mais je n'arrive pas à dire ce que c'est exactement… Citron, gingembre… va savoir. Il y peut-être aussi un brin de bois de cèdre avec une touche de vanille. En tout cas, ça sent rudement bon ! Ça me rappelle des souvenirs plutôt sympas. Telles des 'petites madeleines' de Proust, les odeurs déclenchent chez chacun d'entre nous des images et des émotions profondément enfouies dans notre mémoire. Un phénomène dont les 'as' du marketing ont flairé d'emblée les effets secondaires. D'autant plus rapidement qu'il a été prouvé au terme de nombreuses études que les clients demeuraient 'significativement' plus longtemps dans des endroits parfumés. Et par conséquent, il y avait toutes les chances qu'ils consomment davantage.
Un pouvoir commercial extraordinaire qui n'a échappé à quasiment aucun secteur d'activité. Même pas aux professionnels du tourisme. Ces derniers multiplient d'ailleurs les opérations dans le domaine. À l'image de Disneyland dont plusieurs boutiques diffusent des odeurs de bonbons, de chocolat et autres produits sucrés. On notera également la méthode d'un casino de Las Vegas qui inonde les bandits manchots à l'aide d'un parfum de fleurs. Résultat : ses recettes auraient grimpé de 45 %.
Du côté des opérateurs hôteliers, on a évidemment aussi 'flairé' le bon coup. Mais le raisonnement de base de ces derniers repose dans la plupart des cas sur l'idée suivante : l'ambiance olfactive permet d'accroître le territoire de la marque tout en véhiculant des informations sur les caractéristiques propres de celle-ci. Cela signifie que les chaînes hôtelières s'attachent en priorité à créer des senteurs en adéquation avec les valeurs qu'elles représentent. Histoire d'affirmer leur identité face à une concurrence exacerbée - notamment dans le haut de gamme - et de sécuriser leurs hôtes.

Une bouffée d'oxygène
C'est le cas de l'enseigne Novotel qui, dans le cadre de la rénovation de son parc, a lancé fin 2006 sa signature olfactive. En partenariat avec Air Berger, du Groupe Lampe Berger, la chaîne historique du groupe Accor dispose ainsi désormais de 2 parfums exclusifs diffusés dans les lobbies des établissements du réseau : Intermède et Cosy Lounge. Parfums aromatiques, fleuris, légers et rafraîchissants. Intermède traduit la nature et l'apaisement. Quant à Cosy, ses notes de têtes sont plus tournées agrumes et boisé.
Autre marque du leader de l'hôtellerie européenne qui affiche son identité olfactive dès le seuil de la porte d'entrée franchi : Suitehotel. La chaîne s'est en effet récemment dotée d'une fragrance appelée A6dulée, à base de mandarine verte, épice, anis, bois de santal et vanille. Mais novatrice depuis son origine, Suitehotel va encore plus loin en matière d'odeur. La preuve. "Pour accompagner de manière originale l'interdiction de fumer dans les espaces communs de nos hôtels français depuis le 1er mars 2007, nous avons décidé d'offrir une 'bouffée d'oxygène' à nos clients", explique Gwenaël Le Houérou, directeur de l'enseigne. "Concrètement, nous proposons à notre clientèle la possibilité de s'évader loin du stress et de la pollution environnante en allant consommer un grand bol d'air dans notre bar à oxygène."

Vente en ligne
La chaîne s'est de fait équipée d'un appareil - composé d'un concentrateur d'oxygène - qui rediffuse de l'oxygène à 95 % filtré de toute pollution atmosphérique de l'air ambiant. Il suffit de s'installer à son 'comptoir' pour inhaler de l'oxygène parfumé aux huiles essentielles. Un engin qui devrait faire un 'tabac' !
Tout comme le succès rencontré par la signature White Tea de la marque Westin. Répandue dans les halls des unités de la chaîne, cette ambiance olfactive a tout de suite séduit des milliers de clients. Du reste, ces derniers peuvent désormais acheter en ligne le produit et diffuser chez eux la collection White Tea by Westin. Collection composée de bougies 100 % naturelles à base de soja et parfumées d'une senteur au thé blanc, d'un diffuseur d'intérieur et d'un pot-pourri. Les pièces sont disponibles à la vente à partir de 14 euros. Quand on sent, on ne compte plus !
n zzz42x

Toulouse Parfum Industrie (Air Berger)
16 avenue Charles de Gaulle, Bât 10
31130 Balma
Tél. : 05 62 57 63 20 - Fax : 05 62 57 63 21

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3023 Magazine 5 avril 2007 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration