×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 2 mars 2006
RÉNOVATION

De plus en plus d'hôtels choisissent de climatiser leur établissement au moment des travaux de rénovation. Une initiative qui permet de fidéliser les clients. Examen de quelques systèmes adaptés à l'hôtellerie.
Réseau Ivetec*

La climatisation devient incontournable


Installer la climatisation dans les chambres permet de fidéliser les clients.


L'Hôtel Radisson Marceau est équipé de 58 unités intérieures gainables et 6 groupes extérieurs réversibles Inverter à récupération d'énergie (Mitsubishi Électric).

La majorité des climatiseurs fonctionne grâce à un circuit frigorifique à compression. Ce principe utilise la propriété d'un fluide appelé 'frigorigène', qui absorbe une certaine quantité de chaleur lorsqu'il passe de l'état liquide à l'état vapeur. Ce passage à l'état gazeux ne peut s'effectuer qu'à une température donnée, que si l'on apporte au liquide une quantité de chaleur déterminée et suffisante. Pour s'évaporer, le liquide emprunte donc la chaleur des corps qui l'entourent. Ainsi, l'eau boue simplement si le récipient qui la contient est placé sur une source de chaleur qui l'amène à 100 °C. De même, l'éther versé sur la peau s'évapore grâce à la chaleur du corps et de l'air ambiant alors que celui qui reçoit l'éther ressent une sensation de froid.
La température d'évaporation varie avec le fluide considéré et la pression : en altitude, où la pression atmosphérique diminue, l'eau chauffée à l'air libre n'attend pas 100 °C pour bouillir et s'évaporer.
Le changement d'état est réversible : le fluide gazeux redevient liquide si on lui retire la même quantité de chaleur qu'il a fallu lui fournir pour le vaporiser. C'est ce phénomène tout simple qui est utilisé dans les circuits frigorifiques.
Ainsi, un climatiseur simple se compose de deux échangeurs. Le premier est appelé 'évaporateur', c'est là que s'effectue, le passage 'de l'état liquide à l'état gazeux' avec absorption de chaleur. Le deuxième est appelé 'condenseur', car c'est là que s'effectue, par condensation, le retour à l'état liquide avec dégagement de chaleur. Entre ces deux échangeurs, un 'compresseur' joue le rôle de pompe afin d'assurer la circulation du fluide frigorigène. Les vapeurs de fluide, récupérées en sortie d'évaporateur sont ainsi comprimées et condensées, et le liquide est de nouveau injecté dans l'évaporateur d'un détendeur, organe de régulation qui abaisse la pression du fluide et lui permet de bouillir à basse température.

Confort et qualité de l'air
La technologie de la climatisation permet d'assurer une stabilité thermique, de maintenir un équilibre hygrométrique par l'humidification ou la déshumidification et de filtrer l'air. Autant de qualités apportant confort et bien-être à l'utilisateur. Toutefois, ceci n'est vrai que dans la mesure où l'installation aura été judicieusement conçue, adaptée, utilisée et entretenue pour obtenir un air de qualité dans le local. L'air intérieur d'un local climatisé se définit en fonction de plusieurs paramètres : sa température, sa vitesse de circulation dans le local, sa qualité intrinsèque (qui sera liée à celle de la filtration de l'air neuf et de l'air repris et au taux de son renouvellement).
Ces différents facteurs sont interactifs et de leur bonne combinaison résultera une sensation de bien-être, ou au contraire, de troubles divers. Une installation de climatisation permet d'agir sur l'ensemble de ces paramètres.

La gamme Flow Logic d'Airwell offre de hautes performances énergétiques.

Le climatiseur multibloc ou multisplit
Le climatiseur multibloc (multisplit) est idéal pour climatiser de façon indépendante plusieurs locaux (jusqu'à 8 unités intérieures). Il permet de fractionner la puissance frigorifique, d'assurer une régulation individuelle, par local, tout en évitant la multiplication des unités extérieures. Ces équipements sont disponibles généralement en condensation à air, mais existent aussi en version à eau. Le principe de fonctionnement est simple : un seul groupe de condensation extérieur alimente en fluide frigorigène jusqu'à 8 unités intérieures. Ils se composent de 2 parties, l'une à l'intérieur assurant le traitement de l'air, l'autre à l'extérieur à placer au sol, en terrasse, sur balcon ou fixée au mur (elle peut également être placée à l'intérieur, en local technique, et raccordée à un réseau de gaines vers l'extérieur). L'unité extérieure comprend le compresseur et le condenseur qui évacue la chaleur prélevée dans le local. Le condenseur et son ventilateur sont les éléments les moins silencieux. La régulation des unités intérieures est assurée généralement par commande à distance à infrarouge ou par câble. Suivant la taille de la surface à climatiser, la nature du bâtiment et le type d'unités intérieures, le coût indicatif du matériel installé varie de 106 à 200 E HT/m2. L'entretien de ce type de système nécessite l'intervention d'un spécialiste dans le cadre d'un contrat d'entretien dont les rapports seront annexés au registre de sécurité. Les filtres doivent être vérifiés, et le cas échéant, changés tous les mois. à vérifier aussi : le bac et l'écoulement des condensats. Coût indicatif d'un contrat d'entretien annuel : de 4 à 8 E HT/m2.


Les unités extérieures sont de plus en plus compactes et légères.

 

Le climatiseur VRF (DRV-débit de réfrigérant variable)
Le climatiseur VRF est idéal pour climatiser de façon indépendante plusieurs locaux (de 16 à 30 unités intérieures sur un seul circuit frigorifique).
La régulation à débit de réfrigérant variable permet d'adapter la puissance frigorifique de chaque unité intérieure aux besoins de chaque local. L'unité extérieure adapte sa puissance absorbée en fonction de la charge thermique du bâtiment. Ces équipements sont disponibles en condensation à air, de type froid seul ou réversible. 16 à 30 unités intérieures peuvent être raccordées sur un même circuit frigorifique. Chaque unité intérieure est équipée d'une régulation qui permet de faire varier la puissance de l'unité extérieure de 50 à 100 % en fonction des besoins. Les commandes à distance LCD sont de types infrarouges ou à fils. Le point de consigne peut être réglé très précisément (+ ou - 1 °C). L'entretien de ce type de système nécessite l'intervention d'un spécialiste. Les filtres des unités intérieures doivent être vérifiés tous les mois. Coût indicatif d'un contrat d'entretien annuel : à partir de 4,50 HT/m2. n zzz42x

* pour plus d'informations : 0 825 120 112 ou www.reseau-ivetec.com


Les consoles peuvent être des solutions intéressantes pour les hôtels qui ne souhaitent pas entreprendre des travaux trop lourds.


Daikin propose des unités qui s'intègrent parfaitement à la décoration des chambres.

AVANTAGES DES SYSTÈMES MULTISPLIT
• Intégration au décor
• Optimisation de l'espace
• Bas niveau sonore
• Contrôle individualisé
• Facilité de maintenance
• Coût d'investissement réduit
• Contrôle par télécommande
• Gain de place à l'extérieur
• Investissement réduit comparé à une solution bibloc

Niveau sonore moyen
• Unité intérieure : environ 30 dB (A)
• Unité extérieure : environ 48 dB (A)

AVANTAGES DES SYSTÈMES VRP
• Gain de place à l'extérieur
• Système modulaire qui autorise des investissements échelonnés
• COP en mode chaud très élevé > 3
• Réduction du temps de mise en oeuvre
• 25 % de canalisations en moins
• Très sobre en consommation d'énergie
• Idéal pour la réhabilitation

Niveau sonore moyen
• Unité extérieure : 57 dB (A)
• Unité intérieure : 30 dB (W)

Investissement indicatif
• De 120 à 200 E HT/m2

Adresses

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2966 Magazine 2 mars 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration