Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 23 novembre 2006
ÉQUIPEMENT

SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Le bruit est nuisible à la santé et à la qualité du travail

Dans les hôtels comme dans les restaurants de nombreux locaux sont bruyants. L'exposition au bruit favorise la fatigue et le stress. Comment faire pour réduire ce risque ?
Carole Gayet, Information Juridique, INRS (www.inrs.fr)

Le niveau habituel de conversation est de 50 dB (A)*. Dans les hôtels et restaurants, 2 % des salariés sont exposés à des bruits supérieurs à 85 dB (A) et près de 20 % d'entre eux sont exposés à un niveau sonore ambiant inférieur à 85 dB (A) mais susceptible de nuire à la concentration**.
La réglementation fixe à 80 dB (A) le seuil au-delà duquel l'employeur doit mettre à la disposition des salariés des protecteurs auditifs individuels. Le salarié ou le médecin du travail peut demander une surveillance médicale adaptée. Au-delà de 85 dB (A) l'employeur doit veiller à ce que les protecteurs auditifs soient effectivement utilisés et le salarié bénéficie d'une surveillance médicale renforcée.
Le bruit atteint la mémoire à court terme (ajoutant au risque d'erreur dans la prise des commandes par exemple). L'exposition au bruit pendant la journée de travail perturbe le sommeil, a fortiori si elle est cumulée avec des horaires irréguliers, atypiques, du travail de nuit. Les troubles cardiovasculaires sont plus fréquents chez les travailleurs exposés au bruit.
En fonction du 'niveau sonore' en salle, le personnel doit faire un effort d'audition, de compréhension, de concentration. Il devra parler plus fort pour couvrir le bruit et communiquer avec les clients (qui ne trouveront ni la détente, ni le calme pour un repas d'affaires). La fatigue physique et mentale qui en résulte génère irritabilité, agressivité, négatives pour la relation avec les clients, elle-même déjà source de stress. C'est sans parler des établissements qui organisent des animations musicales…

* Décibel physiologique appelé décibel A qui prend en compte le niveau de bruit réellement perçu par l'oreille.
** Chiffres extraits de l'enquête Sumer 2002-2003 lancée et gérée par la Direction des relations du travail (Inspection médicale du travail) et la Dares, Direction de l'animation et de la recherche, des études et des statistiques.
zzz42x zzz52

Les questions à se poser… …Des pistes d'action
Le bruit est-il un problème dans votre établissement ?

D'où vient le bruit ? Quels sont les postes ou les équipements bruyants ?

Comment évaluer, mesurer ? 

Vous changez d'équipements (lave-vaisselle, sèche-couverts,…) ?

Vous réaménagez, construisez votre établissement ?
 

Avez-vous envisagé les protecteurs auditifs individuels ?
 

Soyez à l'écoute des plaintes des salariés, des clients. Interrogez le médecin du travail.

Évaluez, mesurez-les niveaux de bruit.

Sollicitez le service de santé au travail, un organisme spécialisé.

Informez-vous sur le niveau de bruit généré afin de privilégier le moins bruyant.

Pensez à isoler, séparer les postes de travail ou équipements bruyants. Si cela ne suffit pas, envisagez un traitement acoustique des locaux.

En dernier recours, s'il n'existe aucun autre moyen de protéger les salariés, ils doivent porter ces équipements de protection individuelle.

Pour vous aider, n'hésitez pas à contacter l'INRS ou le service prévention de votre Cram.
Pour aller plus loin : 'Le bruit', dossier web sur le site de l'INRS.

Que dit le Code du travail ?

Lorsqu'il procède à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs en application de l'article L. 230-2 et à sa mise à jour, l'employeur évalue et, si nécessaire, mesure les niveaux de bruit auxquels les travailleurs sont exposés (R.231-128).
Lorsque l'exposition au bruit dépasse 80 dB (A) l'employeur met des protecteurs auditifs individuels à la disposition des travailleurs.
Lorsque les 85 dB (A) sont dépassés, l'employeur établit et met en oeuvre un programme de mesures techniques ou d'organisation du travail visant à réduire l'exposition au bruit (R.231-130), et l'employeur veille à ce que les protecteurs auditifs individuels soient effectivement utilisés (R.231-131).
Le médecin du travail exerce une surveillance médicale renforcée pour les travailleurs exposés à des niveaux de bruit supérieurs à 85 dB (A).
Un travailleur dont l'exposition au bruit dépasse 80 dB (A) bénéficie, à sa demande ou à celle du médecin du travail, d'un examen audiométrique préventif (R.231-134).
L'exposition d'un travailleur ne peut en aucun cas dépasser 87 dB (A).
Si des expositions dépassant 87 dB (A) sont constatées, l'employeur :
- Prend immédiatement des mesures pour réduire l'exposition à un niveau inférieur.
- Détermine les causes de l'exposition excessive et adapte les mesures de protection et de prévention en vue d'éviter toute récurrence (R.231-132).

Si vous avez des problèmes avec le bruit, il existe aussi des solutions chez les fournisseurs
Par Kifaikoi.com

Bouchons d'oreilles à usage unique :
Contacter Centre-audition.com , qui propose des tarifs grossistes aux professionnels pour leur commande par quantité. À contacter au 04 66 21 34 11 ou sur commande
pro@centre-audition.com

Protections auditives individuelles :
Les laboratoires Cotral proposent des protections auditives personnalisées en silicone souple, hypoallergéniques, qui sont dotées d'un filtre acoustique qui atténue le bruit sans isoler l'utilisateur.
Tél. : 02 31 69 36 36

Traitement acoustique des locaux :
Penser à tous les revêtements (sols, murs, plafonds) qui peuvent très sérieusement améliorer l'acoustique. Les plafonds jouent un rôle important. On peut facilement les rénover avec des produits comme Axiom Canopy développé par Armstrong (www.armstrong.com
) qui améliore l'acoustique sans sacrifier l'esthétique. C'est un système de finition en rives, destiné à créer des plafonds flottants composés de dalles entières. Réalisé à partir de dalles de plafond standard et de composants prêts à monter, Axiom Canopy souligne et individualise les zones d'accueil. Rockwool France SAS - Rockfon (Tél. : 01 40 77 82 82 ou www.rockfon.fr) produit aussi des plafonds acoustiques depuis plus de 20 ans. L'entreprise innove en permanence et consacre des efforts particuliers à la recherche et au développement. Rockfon est aujourd'hui l'un des principaux fabricants de plafonds en laine de roche.

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3004 Hebdo 23 novembre 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration