×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 5 octobre 2006
RESTAURATION

BISTROT DE PAYS

La convivialité est au rendez-vous pour “Parler du Pays”

Une bande d’amis passionnés, 7 joyeux lurons, ont créée une association Bistrot de Pays. Ce sont des cafés comme il en excitait beaucoup autrefois. Mais pour être référencer Bistrot de Pays le privilège se mérite.

En effet, une formation de 18 mois est dispensée à chacun des restaurateurs afin qu’ils acquièrent une connaissance historique de leur région pour renseigner les touristes sur les trésors. Ensuite, il faut obtenir le label et appliquer la charte de qualité à la lettre : un Bistrot de Pays doit répondre à certains critères :
- être situé dans une commune à caractère rural, avec une population inférieure à 2 000 habitants ;
- constituer le dernier ou l’un des derniers commerces du village ;
- être ouvert toute l’année ;
- proposer, autant que possible, les services de base non assurés par ailleurs dans le village tel que dépôt de pain, de journaux petite épicerie…) ;
- disposer des principaux documents d’information touristique et locale ;
- organiser des manifestations festives et culturelles ;
- promouvoir les produits du terroir ;
- proposer au minimum une restauration type casse-croûte à toute heure, basée sur les produits régionaux. Dans le cas où une restauration complète serait assurée, proposer des repas où les recettes et les produits du terroir tiennent une place prépondérante.

Des villages sans café
Cette initiative est partie d’un constat accablant d’exode rural, la disparition des cafés dans les communes. Actuellement 15 à 20 mille villages français se retrouvent sans café.
Il fallait faire quelque chose, explique Monsieur Gouzé, le président des Bistrots de pays, patron du bar chez Kiki où la spécialité sera : Cuisse de canard en civet aux pruneaux, et la boisson sera la célèbre paloumière. Cela fait un mois que cette opération a démarré et le club des sept, solidaires les uns aux autres, poursuit un objectif commun être un lieu d’accueil, de renseignement, et un lieu de fête.
Chez Kiki, par exemple, les fêtes et concerts ce succèdent. Après une carrière pleine de rebondissement exercée aux quatre coins du monde, le président des Bistrots de Pays a réinventé les cafés multifonctions permettant, entre autres, aux jeunes propriétaires d’avoir un réseau et une crédibilité supplémentaire. Belle initiative !
Virginie Bosc zzz22v zzz76v 997k31

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2997 Hebdo 5 octobre 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration