×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 5 octobre 2006
RESTAURATION

DU VIN AUX RESTOS

Jean-Marie Majean tisse sa Toile Bio

Jean-Marie Majean, 46 ans, est dans le vent. Bien plus que son père, finalement. Et pourtant ! S’il est aujourd’hui très bio et tout aussi écolo, c’est sans doute un peu à cause de son pater, agriculteur en Champagne !

Adepte de l’agriculture Lemaire, ce pionnier du bio refusait la chimie, pas le progrès. Mais dans les années 1960, c’était rétrograde ! Elevé au bio, Jean-Marie a toujours eu la fibre (pour l’avenir de notre planète) et la cultive encore en famille, avec sa compagne, ses deux filles et son fils, dans un paradis de verdure, quelques virages serrés au-dessus de Pontcharra en Isère. Il a choisi de vivre au vert, dans une vieille grange qu’il retape encore. Légumes, potagers, poulailler et même moutons… le cliché parfait de l’écolo. Jean-Marie Majean assume et le vit pleinement. Si pleinement d’ailleurs qu’il a lâché voilà dix-huit mois son job chez France Télécom. Fonctionnaire, pourtant il était. Depuis 22 ans ! Emporté par la fièvre d’internet, Jean-Marie ? Oui et non.
Voilà trois ans qu’il a monté un site sur les vins bio, www.le-vin-bio.comJe cherchais à acheter du vin bio par Internet. Et rien n’existait.” L’idée se concrétise avec la création en avril 2003, d’une SARL Les Logiques Bio, gérée par une cousine, Marie-Claude Durand. Le site plaît aux producteurs (400 en France) comme aux amateurs de vin, adeptes ou non du bio. “Aujourd’hui de grands domaines sont au bio. Par souci de goût et de qualité !”, insiste Jean-Marie. Son site propose depuis peu vente directe et paiement en ligne. “Avec une vingtaine de domaines aujourd’hui, 150 d’ici la fin de l’année.” Mieux, www.eco.bacchus.com, lancé en janvier 2006, et présenté en sept langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien, portugais et hollandais) élargit sa gamme vinicole à toute l’Europe. Et Jean-Marie Majean décline désormais une multitude de sites bio sur des thèmes aussi divers que santé-beauté-bien-être, agriculture, associations, habitat… et même restaurants et traiteurs (http://resto.ecoou.com) !
Nathalie Ruffier zzz22v 997w31

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2997 Hebdo 5 octobre 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration