×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 28 septembre 2006
HÉBERGEMENT

MALGRÉ UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE DIFFICILE POUR LES CASINOTIERS

Groupe Lucien Barrière mène son développement tambour battant

L'exploitant de casinos et d'hôtels haut de gamme redoute l'impact de la mise en application du contrôle d'identité des joueurs à l'entrée des casinos. Il reste néanmoins optimiste avec la concrétisation de nombreux projets. Ouverture de l'Hôtel Fouquet's Barrière Paris en novembre, du centre de bien-être à Enghien-les-Bains (95) le mois prochain, du casino de Toulouse (31) en août 2007…, l'actualité est chargée.

Les 'nuages' s'amoncellent au-dessus de la tête de l'exploitant de casinos et d'hôtels haut de gamme. Avec la nouvelle réglementation sur le contrôle d'identité des joueurs à l'entrée des casinos rendue obligatoire à partir du 1er novembre 2006, l'entreprise
- contrôlée à 51 % par la famille Barrière-Desseigne, 34 % par Accor et 15 % par Colony Capital - redoute en effet un fléchissement de son produit brut des jeux. D'autant plus que d'autres obstacles se profilent à l'horizon. À commencer par l'interdiction de fumer qui grèverait également de manière sensible son activité. Sans oublier la concurrence des casinos en ligne.
"Ça fait beaucoup en même temps ! Mais nous ne baisserons pas les bras. Nous allons continuer à nous battre. Nous avons les armes pour cela", a déclaré Dominique Desseigne, président du conseil de surveillance du Groupe Lucien Barrière, à l'occasion du dîner d'ouverture de Top Resa. De fait, l'opérateur peut d'ores et déjà s'enorgueillir de performances encourageantes pour l'exercice 2005-2006. À fin août, son chiffre d'affaires global a progressé de 4,5 % à 880 ME. Une croissance qui provient en grande partie de la restauration (+ 9,3 %) dont les recettes sont tirées par les excellents scores réalisés au Fouquet's Paris.
De son côté, l'hôtellerie profite également de la reprise économique gagnant 10,2 % par rapport à l'année précédente. À noter les bons résultats notamment des stations de La Baule (+ 16 %), de Deauville (+ 11 %) et de Cannes (+ 10 %). Quant aux casinos - qui génèrent l'essentiel des revenus -, l'évolution s'avère moindre ne dépassant pas les 4 %.
Des chiffres qui globalement vont croître au cours des prochains mois. Et pour cause. À force de ténacité et de lourds investissements, Lucien Barrière Hôtels & Casinos finalise aujourd'hui d'importantes réalisations.

Marrakech n'est plus un rêve
"Après 7 ans de dur labeur", le groupe va ainsi ouvrir, le 3 novembre, le 7e palace parisien : l'Hôtel Fouquet's Barrière. Doté de 107 chambres et suites, d'un lobby sur deux étages, d'une piscine, d'un spa aux mosaïques ébène et or (avec parcours aquatique), du Fouquet's et d'un autre restaurant (baptisé Le Diane), l'établissement, qui se veut 'magique', sera désormais le dernier palace de la capitale à porter les couleurs de la France.
Parallèlement, les Rives d'Enghien - nouveau concept de resort à la française représentant un programme d'investissements de plus de 100 ME dans la station - sera inauguré le 10 octobre. À visiter impérativement, le tout nouveau centre de bien-être dénommé Spark (soins, sports, spa) qui se 'prélasse' sur une superficie de 2 500 m2.
N'oublions pas également le casino de Toulouse qui va prendre son envol définitif en août 2007 sur 14 000 m2 comprenant 4 restaurants (dont 1 Fouquet's), une salle de spectacle de 1 200 places, des espaces de jeux de table et machines à sous pouvant accueillir à terme 600 bandits manchots.
À noter par ailleurs la victoire récente concernant l'appel d'offres du casino de Lille (intégrant un hôtel 4 étoiles). Et puis, cerise sur le gâteau, l'aboutissement heureux du projet sur Marrakech (complexe comprenant 86 juniors suites de 53 m2). Le groupe a en effet bouclé son tour de table (investissements de 41 ME) et sera actionnaire à hauteur de 35 % aux côtés d'Axa notamment.
Enfin, le Majestic à Cannes va s'agrandir d'ici à 2009, tandis que l'entreprise exploitera le casino du Sofitel Gezirah en Égypte, opérationnel en avril 2007. Autant de réalisations internes qui devraient conduire à une hausse du chiffre d'affaires d'au moins 20 % d'ici à 2 ans. zzz36i 
C. C.
zzz36v zzz34

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2996 Hebdo 28 septembre 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration