×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 26 janvier 2006
HÉBERGEMENT

SELON UN PREMIER BILAN DE MKG CONSULTING

La clientèle d'affaires profite à l'hôtellerie des pays d'Europe du Nord en 2005

En dépit des aléas conjoncturels et d'un contexte économique plutôt morose, les hommes et femmes d'affaires ont continué de voyager en 2005. Des déplacements dont les hôtels européens ont pu tirer profit, notamment en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Dans ces 3 pays, les revenus par chambre disponible ont augmenté tandis que l'Espagne davantage souffert.

Soyons sincères ! La croissance économique n'était pas franchement au rendez-vous l'an passé, en Europe. Loin s'en faut. Ajoutez-y des événements ponctuels tels que l'organisation des élections en Allemagne. Pire encore : les attentats de Londres. Et vous avez au final un 'cocktail' à faire fuir plus d'un homme d'affaires. Malgré cela cependant, l'hôtellerie européenne - en particulier celle d'Europe du Nord - est parvenue à tirer son épingle du jeu en 2005 selon un bilan préliminaire du cabinet MKG Consulting. Le tout grâce notamment à une "augmentation des volumes de la clientèle individuelle d'affaires qui a eu un impact largement positif sur les prix moyens et les revenus par chambre disponible". Sans oublier de souligner également le retour des clientèles lointaines à haute contribution comme les Américains et les Japonais. Une tendance de fond globalement encourageante pour l'exercice à venir.
Il n'en demeure pas moins vrai que les pays européens n'ont pas tous été logés à la même enseigne au cours de l'année 2005. Ainsi, MKG Consulting souligne-t-il la "solidité" du marché français dont le revenu moyen par chambre disponible a progressé de 3,1 % atteignant 49,60 euros (TTC). "La reprise a été initiée dès le début de l'année, mais cette croissance s'est accélérée sur le second semestre", indique le cabinet. Et de poursuivre : "De plus, le mois de novembre a été excellent en enregistrant la plus forte hausse mensuelle de RevPar depuis 5 ans (+ 11,3 %)."
S'agissant de l'hôtellerie britannique, la situation s'avère différente tout en restant globalement positive. Les attentats terroristes de juillet n'ont certes pas en effet été sans répercussion sur le secteur hôtelier. Les taux d'occupation des établissements londoniens ont d'ailleurs chuté de quelque 9 points en août.

RevPar en baisse de 2,7 % pour l'hôtellerie espagnole
Reste qu'au final, le RevPar des hôtels en question a tout de même gagné 2 % sur l'ensemble de l'exercice 2005. Quant aux performances du pays, elles se révèlent également honorables puisqu'en dépit d'une fréquentation moyenne qui fait du sur place (- 0,2 point), le prix moyen a bondi de 3,6 % (116,90 euros TTC). Le tout entraînant une hausse du RevPar de 3,2 % à 86,60 euros.
Outre-Rhin, l'hôtellerie de chaîne a terminé 2005 sur une note optimiste : le RevPar augmentant de près de 2 %. Une augmentation qui provient pour l'essentiel de l'amélioration des niveaux de remplissage. "Ces derniers sont de fait attendus en progression de 1,4 point par rapport à l'exercice précédent", déclare le cabinet MKG Consulting. Ce qui n'empêche pas que les taux d'occupation des hôtels allemands figurent encore et toujours parmi les plus bas d'Europe, aux alentours de 62,20 %. La croissance élevée du nombre d'hôtels observée au cours des dernières années étant la cause principale de cette faiblesse.
Du côté de l'Espagne, l'année 2005 - certes bien meilleure que l'exercice précédent - ne fera néanmoins pas date dans les annales de l'hôtellerie de chaîne. Et pour cause. "L'Espagne est un des seuls pays du Vieux Continent à avoir enregistré un fléchissement sensible de son revenu par chambre disponible (- 2,7 %)", précise MKG Consulting. Les taux d'occupation et les prix moyens se sont, eux aussi, inscrits en recul. "Le repli des indicateurs de performance est à mettre sur le compte d'un fort développement de l'offre, en raison de l'extension, ces dernières années, des réseaux nationaux et de l'implantation des groupes internationaux", explique le cabinet d'études.
Claire Cosson
zzzz20h

Hôtellerie de chaîne en Europe
Cumul sur 12 mois à fin décembre 2005*

Pays

TO 2005

Var en pts

Prix moyens 2005

Var en %

RevPar 2005

Var en %

France

67,3 %

+ 0,5

73,8

+ 2,3  

49,6

+ 3,1  

Royaume-Uni

74,1 %

- 0,2

116,9

+ 3,6  

86,6

+ 3,2  

Allemagne

62,2 %

+ 1,4

79,2

- 0,3  

49,3

+ 1,9  

Espagne

65,6 %

- 0,2

87,0

- 2,4  

57,0

- 2,7  

* Données préliminaires.
Source : Base de données MKG Conseil-statistiques officielles chaînes hôtelières janvier 2006.

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2961 Hebdo 26 janvier 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration